UA-38716482-1

02/06/2010

Un héliport en plein centre de Bruxelles (suite)

S58 expo 58[1]

Certains ironisent actuellement sur les réalisations dans les années 1950-60, de réseaux d'hélicoptères civil, considérant cela comme une utopie.  Bref rappels : lors du symposium 1953 de le l'IATA, on tenta de définir un double standard : le standard d'utilisation des hélicoptères civils et de transport et le standard technique de l'appareil de transport.  Protagonistes : essentiellement les principaux constructeurs d'hélicoptères américains et britanniques ainsi que les grandes compagnies aériennes.  On notait aussi la présence d'un représentant de l'armée américaine.  Cette présence, très marginale, était cependant importante à double titre : d'une part, les militaires, avaient une expérience dépassant de loin celle des utilisateurs civils ; d'autre part, à cette époque, il n'existait pas de modèles d'hélicoptères spécifiquement militaires ou civils, c'est pourquoi, les armées étaient fortement intéressées par une réunion devant définir les caractéristiques des nouveaux appareils standards de transport.

S58 Zavetem1[1]
 

Les compagnies aériennes américaines, regroupées au sein de l'Americana Transport Association (ATA) considéraient que l'hélicoptère pouvait trouver une utilisation efficace et rentable essentiellement sur des distances de quelques dizaines de kilomètres, en concurrence avec les trains de banlieue, et plaidaient donc pour des lignes métropolitaines.

 S62 Zaventem[1]

Par contre, les compagnies européennes voulaient développer des lignes interurbaines.  Ainsi, la Sabena et la BEA, les seules compagnies au monde ayant commencé l'exploitation commerciale, étaient favorables à des lignes beaucoup plus longues reliant les grands centres urbains européens sur une distance variant de 100 à 400 kilomètres.

héliport pub
 

Les hélicoptères de la SABENA.

Bruxelles a possédé pendant des années (1953-1966) un héliport en plein centre ville au lieu dit l'Allée Verte.  Contrairement) des villes comme New York, les hélicoptères n'atterrissaient pas sur les toits de buildings mais bien sur le sol.   Le réseau reliait, via cet héliport les principales villes limitrophes de la Belgique : France (Paris Issy-les-Molineaux), Hollande, Allemagne, au total 13 escales.... Une navette existait aussi entre l'aéroport de Bruxelles et cet héliport urbain.

viaduc

héliport 2

 vertol 44..[1]

Après avoir commencé avec le Sikorsky S55 (uniquement pour distribuer le courrier entre une demi-douzaine de villes), la bête de somme fut le Sikorsky s58 (immatriculé 00-SHA à K)  pouvant emporter 12 passagers (10 si le vent était défavorable) et qui consommait 340 litres d'essence à l'heure !!!! ....

Vertol 44[1]
 

La demande a été extrêmement forte pendant l'Exposition universelle de Bruxelles 1958 (dont le dernier vestige ou presque est le célèbre Atomium) a tel point que la SABENA dû louer à New York Airways des Sikorsky s62 et des birotors Vertol 44 (immatriculé N74057 et N74058).  Il fut créé un héliport sur le site même de l'Expo en plus de l'Allée Verte et l'aéroport.

panorama expo 58

 héliport

La SABENA demanda dès 1960 la suppression du réseau ... ce qui fut refusé par le gouvernement belge !  Il fut cependant supprimé en 1966 car les recettes ne couvraient que 27% des dépenses. 

 

Merci à monsieur Paul Botte pour ce bel article

paul botte

29/07/2008

Collection privée expo 58


58

 

Voici les photos souvenirs du parrain de Jaja...la femme de Jeancke...

58b

58c

Ces images illustrent bien le post que Robert Dehon avait créer sur l'héliport à Bruxelles

58d

58g

58h

58j

58e

Un tout grand merci de nous avoir fait partager vos très beaux souvenirs...

27/07/2007

Bruxellois As de l'aviation Edmond Thieffry

thieffry

 

Edmond Thieffry est né le 28 septembre 1892 à Etterbeek.

Reçu Docteur en Droit, il effectue son service militaire et le termine en 1913.

 

Lors de la guerre 14-18 il est appelé à rejoindre l’armée belge comme officier d’infanterie.

 

En 1915, il entre dans l’aviation militaire et obtient son brevet de pilote.  Ses multiples exploits sont légendaires.  

 

thieffry001

 

 

Le 24 janvier 1917, il prend même le risque de survoler Bruxelles au nez des Allemands en  survolant le Collège Saint-Michel (où il a effectué une partie de ses études) pour  saluer les jésuites en lançant un drapeau belge accompagné du message suivant… « Bravo les jésuites !...Souvenir d’un ancien…Edmond Thieffry ».  Arrivé près du Cinquantenaire il lance un autre petit drapeau belge accompagné d’un message…celui-ci était destiné à sa fiancée qui fut sans doutes la fiancée la plus heureuse du monde ce jour là. Il y était écrit : « Un bien affectueux bonjour à ma fiancée bien aimée »….. Quelle audace !   

 

bi

Avion mitrailleur

 

Malheureusement, son avion est abattu le 25 février 1918 dans les lignes allemandes…. il sera prisonnier jusqu’à la fin de la guerre.  

 

Dès son retour à Bruxelles après l’Armistice il deviendra avocat au Barreau de Bruxelles.

 

Aviateur dans l’âme, il nourrit l’espoir de reprendre les commandes d’un avion.

 

Avec l’appui du Roi Albert Ier, il conçoit  en 1925  le projet d’établir une liaison aérienne entre la Belgique et le Congo. La Sabena accepte de lui prêter un appareil.

 

137 rue Royale

 

 

Ancien bâtiment de la Sobelair 137 rue Royale....

 

C’est avec Jef De Bruycker (mécanicien) et Léopold Roger (pilote) qu’il tentera l’expérience le 12 février 1925.  Durant ce long voyage, ils connurent de sérieuses difficultés.  Il faut bien s’imaginer que les avions de l’époque n’étaient pas adaptés pour ce genre de voyage.  Survoler le désert représentait un énorme risque à cause de la météo et des tempêtes de sable. 

Ils posèrent enfin leur avion le 3 avril 1925 à Kinshasa où ils furent accueillis comme des héros. 

 

carte postale

 

 

 

Edmond Thieffry ne voulait pas en resté là…il décida plus tard de retourner en Afrique pour y explorer une voie de communication interne.  C’est au cours de ce second voyage qu’il trouva la mort à bord de l’Avimeta en s’écrasant dans les marais du lac Tanganyka le 11 avril 1929, victime d’une tornade tropicale.  Il avait  37 ans. Ce Bruxellois était un as de l’aviation.

 

En avril 1929, Le roi Albert signe l’arrêté nommant au grade de capitaine le malheureux lieutenant aviateur Edmond Thieffry. Cet arrêté est antidaté (9 avril 1929)…puisqu’il est mort le 11 !

 

CGN°1

collection Charles Théate

 

En souvenir de ce légendaire aviateur, la Sabena inaugure le 23 février 1935, la 1ère ligne Belgique-Congo au moyen de l’avion Fokker baptisé Edmond Thieffry. 

 

ecole d'aviation

 

 

 

Je dédie ce petit article à mon papa qui durant toute sa vie m’a fait partagé sa passion pour l’aviation.  Même si je ne connais pas toute l’histoire  sur le bout des doigts, j’ai toujours autant d’admiration et de plaisir à regarder ces drôles d’oiseaux dans le ciel.

 

belgium

 

 

 

petit chateau

 

 

La Caserne du Petit Château autrefois....(petit clin d'oeil à nos militaires belges)

 

 

 

29/06/2007

Pub Sabena

Bruxelles (104)

 

BRUXELLES 2 009

 

BRUXELLES 2 010

 

BRUXELLES 2 011

 

pub sabena

 

Merci Jeanke et Dudu

23/05/2007

souvenirs de Schaerbeek

 

1647café Peeters chausée d'Anvers

 

 

A la demande...Le café de ma grand-mère 218 chée d'Anvers..je ne connais  pas l'année (30?)...après elle a repris un commerce au Vieux-Marché...( un bâtiment qui a été démoli dans les années 80) elle est décédée en 1954 et c'est ma tante Ida qui a repris le flambeau...elle vendait des vêtements sur le marché mais je ne l'ai pas connue...par contre elle était bien connue au Met

(merci à monsieur Jacoby qui a retrouver la photo sur le blog)!

 

démolition de la gare du Nord 1956

 

 

démoliton de l'ancienne gare du Nord en 1956

 

HELMET- SCHAERBEEK.Ecole paroissiale 1911

 

Helmet-Schaerbeek Ecole paroissiale en 1911

 

Palais des Sports

 

 

Le Palais des Sport qui connut des jours de gloire avant sa démolition

 

schaerbeek dailly

 

 

Les casernes de la place Dailly

 

porte de SCHAERBEEK (Sabena à droite)

 

 

Porte de Schaerbeek (haut du Botanique) avec sur la droite, le terminal de la Sabena

 

terminal SABENA qui se trouvait porte de Schaerbeek en haut du Botanique-lovenfosse

 

 

Le terminal de la Sabena au même endroit

 

SCHAERBEEK marché Ste-Marie(LAGAERT 105)1904

 

 

Marché Ste Marie en 1904

 

chée d'haecht

 

 

 

schaerbeek rue Gallait-lovenfosse

 

 

Rue Gallait

 

Schaerbeek,-Helmet,,coin rue Corbeau-ch.de Helmet-1910

 

 

Coin rue du Corbeau chaussée de Helmet

 

tir national

 

 

Le Tir National était situé là où il y a la Tour de la RTB aujourd'hui

 

06 Tir National tombe des Martyrs de 1914-18

 

 

La tombe des martyrs de 14-18 au même endroit....Même cela il a fallut démolir pour reconstruire !!!  Tant de personnes sont tombées à cet endroit...

 

solarium evere

 

 

Et en final pour cette journée ensoleillée....Le solarium d'Evere...je sais, j'en avais déjà placée une ....mais....que de souvenirs pour nous les Bruxellois !

 

Merci à Jean-Louis Lovenfosse, Francis Jacoby, Jean-Pierre Roels et tous les visiteurs qui m'envoient des cartes postales et des photos anciennes...