UA-38716482-1

18/11/2008

Photos inédites de la libération de Marcel Pieters

M[1].Pieters3

 

Marcel Pieters

(1904-1983)

 

 

Marcel Pieters, mon Père, est né le 21 février 1904 à Etterbeek.

Bien qu'au sein de sa famille l'on ne se préoccupât pas particulièrement des Arts, il a reçu très jeune un petit accordéon parce qu'il était intéressé par la musique qui est devenue plus tard une de ses trois passions.

Sa vie professionnelle n'avait aucun lien avec les Arts puisqu'il était gérant d'une des filiales de la Compagnie Belge des Charbons.

Plus tard, vers 1926, il a rencontré ma Mère à l'école de Musique d'Etterbeek où il étudiait le violon de même que ma Mère.

M[1].Pieters1

Ils se sont mariés en 1928 à Woluwe-Saint-Lambert.

Leurs trois premières filles sont nées en 1930, 1932 et 1934.

Ils ont prénommé l'aînée de mes sœurs Cécile, patronne de la Musique.

Pendant les années'30 il a lui-même donné cours à l'école de musique d'Etterbeek et n'a jamais cessé d'exercer cet instrument jusqu'à la fin de sa vie.

Sa seconde passion, le dessin et la peinture, est venus spontanément alors que mes parents et leurs trois premiers enfants étaient en exode en France à partir de mai 1940 où ils sont restés jusqu'à fin septembre.

C'est pour cette raison que je suis née le 12 juillet 1940 en Dordogne dans une maison abandonnée dont il a fait plusieurs gouaches.

M[1].Pieters2

On peut en apercevoir une de l'intérieur de cette maison à l'arrière plan de la photo où il peint.

Après la guerre vers 1947/1948, il invente un des tout premiers appareils photographiques à « flash », le synchronisateur, pour lesquels il a énormément travaillé.

Je ne me souviens plus les circonstances dans lesquelles son brevet lui a été subtilisé.

Il m'a appris à l'époque comment développer des photos à partir des négatifs.

Passionné par « l'instant », c'est-à-dire, le moment furtif, difficilement saisissable, il faisait beaucoup d'essais sur lesquels je figure souvent, peut-être avait-il pressenti que j'avais également le goût de l'image insaisissable, je ne sais pas.

Il a abandonné pourtant subitement le dessin, la peinture et la photographie pour se consacrer uniquement à la Musique.

Il avait un grand jardin qu'il entretenait lui-même également avec passion depuis 1941.

Il est décédé inopinément en novembre 1983.

Rétrospectivement, quand je vois le parcours de sa vie, je me demande comment a-t-il pu réaliser tout cela.

Il avait une patience et une générosité infinies et travaillait énormément.

Il avait de nombreux amis, souvent musiciens.

Il a veillé sur sa famille jusqu'au dernier jour.

 

Annette Pieters

Novembre 2008.

 

1944A1

 

un de mes centres d'intérêt préféré que j'appelle "Les Paradis Perdus" que M. Proust
cite dans "A la recherche du temps perdu".

 photo que mon Père a réalisée au
moment de la Libération en 1944 où on me voit assise sur le capot
d'un camion de l'armée Britannique.

 l'église Notre-Dame de Stockel, qui bien que classée a
été démolie pour faire place à une horreur en béton.Stockeglise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la Place "de Stockel" actuellement Place Dumont à
Woluwe-St-Pierre.

 

Stockelpl

 

LibA

 

LibB

La photo Lib A B C M O ont été réalisées Boulevard du Souverain à
Auderghem, Photo P carrefour Bld. Souverain et Chée. de Wavre/
Auderghem où l'on voit les colonnes de prisonniers allemands, les
autres au domicile de mes parents à Wezembeek.

LibC

 

LibM

LibO

Sur la photo L figure un soldat anglais, Douglas Perryman, qui était
peintre décorateur et qui a réalisé la plaque de la maison de mes
parents baptisée la "Pink House".
Cette maison vendue en 1996 après le décès de ma Mère a été démolie.

LibL

Les 4 jeunes soldats qui figurent sur les photos J et G (envoi
précédent) étaient les premiers arrivés, malheureusement après, ils
ont du combattre dans la terrible bataille des Ardennes.
Quant aux autres qui sont arrivés après, bien qu'ils aient participé
également au débarquement où ils ont vu des horreurs dont ils ne
voulaient pas parler, ont eu la vie sauve.
Bien qu'à cette époque je sois très jeune, je me souviens
parfaitement de leurs prénoms, de l'ambiance de joie qui transparaît
sur les photos.


LibJ

LibG

La photo X est un aviateur qui s'appelait Mr. Jarvis.
Avant la libération, je me souviens très bien des soldats allemands
qui tous les matins tournaient en rangs serrés autour de la place de
Stockel et j'ai même un petit événement interpellant qui s'est passé
entre un aviateur allemand, ma Mère et moi

LibX

Et voici la suite......

LibD

LibE


LibF

 

LibH
 

 LibK

 LibN

LibP

 LibQ

LibR

LibS

LibT

LibU

LibV

LibW

 

Je vous remercie Annette Pieters pour votre confiance et ce très beau cadeau.  Le travail de votre papa est formidable et me remplis d’émotions…cela me ramène aux histoires que mes parents et grands parents me racontaient….

Sophie Peeters

 

 

Pour rappel, vos photos sont les bienvenues sur le blog.  Ne les laisser pas mourir dans un album…donnez leur une seconde vie….Faites-nous partager votre histoire…d’avance merci.

 

 

 

A voir aussi….le site  d'un fidèle visiteur....concernant aussi la guerre en Belgique....

 

www.eucmh.com

 

Au sujet des nombreuses photos que mon Père a faites à un moment
historique de l'Histoire et sur certaines mes soeurs et ma Mère et
moi figurons

 

29/07/2008

Souvenirs

freddy brackeleer 1

Freddy Brackeleer vit désormais en Andalousie....le voici à l'époque en Belgique...à la côte...

freddy brackeleer rue aux laines

Rue aux Laines

freddy brackeleer son papa rue des tanneurs

 Et son papa rue des Tanneurs....lui semble-t-il..

MERCI FREDDY

12:52 Publié dans PORTRAITS | Commentaires (0) |  Facebook | |

10/11/2007

le zoegeman

zoegemanneke

Vous souvenez-vous de ce personnage ? …muet mais qui avait son rôle dans les cafés….Le zoegemanneke (le petit scieur).  Quand un client au comptoir tenait une conversation trop « rasoir », le patron mettait en mouvement cette petite statuette qui tenait en main une grande scie.La statuette habilement équilibrée, se balançait et on avait l’impression de la voir scier, scier, scier…..

Il s’agissait d’un avertissement dont les raseurs devaient tenir compte !

Merci à Jannick Leën pour cette photo...

slegers mariage

Mariage famille Slegers

Josiane qui vit actuellement en Italie m'a envoyée cette photo...sa famille est marollienne mais elle ne sait pas où cette photo de mariage à été prise ?  Pouvez-vous l'aider ?

Merci Josy

08:28 Publié dans marolles | Commentaires (19) |  Facebook | |

15/10/2007

famille rue des Navets

Beeck 005-10_10

1965 - ex. Charrette à bras rue des Navets -
Les  cousins.   
(Beuck)

Christiane, Nadine et Maurice
Heymbeeck - Sluys


Photo : P. Heymbeeck

rue des Navets Pierrot - Jeannine-9_10

 

Une 2ième photo de Charly

42 Rue des Navets.

A 1 Charly Paris A2 Pierrot - B 3 Jeannine
B 1 Philomène - B2 Odile (notre mère) - B3 ? - B 4 Mazout (les parents
patron de "la fausse note" rue de la Buanderie)
Le chien Misty. (disparu étrangement)

Merci Pierrot Heymbeeck ;-) 

19:31 Publié dans PORTRAITS | Commentaires (4) |  Facebook | |

22/09/2007

4 générations de Bruxellois

4 GENERATIONS(2)

MA FEMME ET MOI SOMMES DEVENUS ARRIERES GRAND PARENTS
1A MA PETITE FILLE SOPHIE
2A MA FILLE NELLY
3   MA FEMME JEANNINE
4 LA PETITE AMELIE 
QUATRE GENERATIONS DE FEMMES
Felicitation Guillaume Keekenbosch ;-)

11:32 Publié dans PORTRAITS | Commentaires (2) |  Facebook | |