UA-38716482-1

24/03/2009

Galeries Anspach...1935...les années d'or

anspach extérieur016

L'Anspach Center  était appelé autrefois, Grand Bazar puis Galeries Anspach.  Au départ, le bâtiment principal fut élevé à l'angle du bld Anspach et de la rue Grétry à l'emplacement de l'Hôtel de Suède....Plans de 1897 (architecte Fr. Petit)

Le bâtiment fut agrandit  en  1899 et en 1911.

En 1903, Victor Horta fut chargé de l'agrandir à l'arrière (rue de l'Evêque et rue Grétry) ...En 1913, d'autres travaux ont été effectués pour d'avantage agrandir le bâtiment et également le haussé.

C'est l'architecte M. Polak qui dote le complexe d'une nouvelles façade rue de l'Evêque...En 1927 et 1935, un nouvel angle (r de l'Evêque/rue des Fripiers) est également construit.  

1983 fut une année maudite pour son personnel....les magasins furent fermés pour cause de faillite.

anspach vitrines006

anspach pour vous servir018

anspach rayon jouets010

anspach animation enfants017

anspach les pâtissiers013

anspach menu mars 014

anspach tea room011

anspach escalier principal007

anspach vue 009

anspach les galeries012

anspach bureau d'achats008

anspach pub soir de paris015

Adieu Belles Galeries Anspach...lieu de mes souvenirs d'enfance, de mes rêves à la Saint Nicolas.....il ne reste plus grand chose de toi.....

Voici ce qui lui est annoncé....

Le projet comporte un casino de 11.000 m2, un hôtel de 140 chambres, 6.000 m2 de commerces, et 30 appartements

BRUXELLES Dans les années 70, les galeries Anspach occupaient 2.000 personnes. C'était leur âge d'or. Ensuite, c'est la faillite en 1983. La Ville de Bruxelles devient alors propriétaire des lieux, qui deviennent l'Anspach Center. Histoire de relancer le commerce à deux pas de la place De Brouckère. Malgré un succès pour certaines vitrines de la galerie, le vide locatif des étages du bâtiment pèse lourd financièrement pour le budget communal. C'est pour cette raison qu'en 2002, lorsqu'un projet de casino a pointé le bout du nez, la Ville en a profité pour accorder un bail emphytéotique à NGBA-Berheim-Fortis. Qui a déposé son permis d'urbanisme à la Ville de Bruxelles.

« C'est une bonne chose de faite», nous explique Philippe Close, le chef de cabinet du bourgmestre Freddy Thielemans (PS). « Il faut maintenant que les travaux commencent au plus vite. Ceux-ci devraient durer 24 mois. Ils pourront commencer dès que le permis sera délivré car NGBA a mis fin à tous les baux pour être certain de ne pas perdre de temps en expropriation ou négociation. Le projet est très important, son budget estimé avoisine les 35 millions d'euros».

Ce sont quelque 31.000 m2 qui accueilleront, entre autres, le casino qui pour l'instant a ouvert ses portes à la salle de la Madeleine, dans la rue Duquesnoy. Le choix du centre Anspach a été pris pour la grande zone de chalandise formée par la place De Brouckère, la rue Neuve et la Grand-Place. Et pour rendre la Ville de Bruxelles plus attractive au point de vue ludique.

Ce casino de 11.000 m2 se trouvera au deuxième étage. Il hébergera une brasserie, une salle polyvalente, une réception et une salle des fêtes. La société Pierre et Vacances exploitera un hôtel de 140 chambres dont l'entrée se trouvera au coin de la rue de l'Évêque et du boulevard Anspach. Le rez-de-chaussée de ce complexe sera, quant à lui, dévolu à 6.000 m2 de commerces qui donneront sur une galerie avec verrière. Cette galerie traverse le bâtiment de part en part de la rue des Fripiers au boulevard Anspach. Celle-ci servira de colonne vertébrale à toutes les composantes de ce complexe.

La mixité commerce-logement ne sera pas oubliée: une trentaine d'appartements se répartiront sur plus de 3.500 m2 tandis que l'entrée souterraine de la Stib sera remise à neuf.

© La Dernière Heure 2005

28/02/2008

Un des derniers résistant du bld Jacqmain au début des années 80

bld e jacqmain hôtel canterbury
Hôtel canterbury bld E. Jacqmain...j'ai bien cru qu'il resterait lui....Il aurait été beau rénové....ben non ......Rasé !!!!  comme le reste !!!

bld de la Senne

Boulevard de la Senne...

bld e jacqmain-Senne

Boulevard Emile Jacqmain

place de brouckère incendie

 

Un camarade blogeur ancien pompier à BXL...Charly Street m'a demandé si vous aviez de la documentation au sujet de cette catastrophe....si oui, pouvez-vous me la transmettre svp....je ferai suivre....d'avance un tout grand merci pour lui et les pompiers de Bruxelles.

14:34 Publié dans Place de Brouckère | Commentaires (13) |  Facebook | |

04/08/2007

disparu du paysage bruxellois

halles centrale palais d'été

Halles Centrales du Palais d'Eté rue de la Vierge Noire.....aujourd'hui il y a cet affreux parking !

 

hôtel face gare du midi

 

Et ce superbe hôtel coin avenue Fonsny face à la Gare du Midi (face à la Grande Roue lors de la foire) !  Un horrible immeuble en béton à la place ! Mais que c'est-il  passé dans la tête des autorités de l'époque pour défigurer Bruxelles de cette façon ?

09:55 Publié dans BRUXELLES | Commentaires (7) |  Facebook | |

02/05/2007

Complètement rasé...Le Bas Fond

bas-fond plan-1894

 

La démolition de la Montagne de la Cour, quelle affaire !  Maintenant que les choses avancent, cette disparition prochaine d’une vieille amie cause une crise sentimentale dans le public.  Ce ne sont plus uniquement les mécontentements des nombreux expropriés qui s’exhalent, ce sont presque des soupirs de la part de la clientèle ordinaire des coquets magasins de la Montagne de la Cour.  On va se quitter !  La plus ancienne marieuse de Bruxelles va disparaître.  La rue étroite, où l’on se rencontrait fatalement, pourvu qu’on prît la peine de descendre par là !  La rue élégante qui rendit tant de services aux mamans, et qui faisait valoir les beaux atours de leurs filles !  C’était l’endroit élu de Bruxelles.  (Le Soir en 1907)

 

 

Bruxelles (153)

Les immeubles du Coudenberg acquis par la Liste civile et notamment l’immense construction en béton armé qui domine tous les bâtiments environnants vont être abattus bientôt.  Qui sait ?...  Nos petits-neveux, peut-être, verront un jour le mont des Arts !... (Le Soir en 1905)

ancien hôpital  st jean actuel passage 44

 

Le bloc d’immeubles compris dans le quadrilatère formé par les rues de la Croix de Fer, de la Presse, de Louvain et du Nord va être exproprié.  Sur le terrain disponible s’élèvera une immense construction, destinée à abriter tous les services de l’Office des chèques postaux.  (Le Soir 1938)

 
bxl bas-fond rue de la betterave vue de la rue vésale
bxl bas-fond rue du chemin de terre en 1955

 

bxl-bf-v7-p00- rue schaerbeek vers 1954 au niveau rue vésale

 

bxl-bf-v7-p31-1 rue Montagne de Sion, 13-15-17 vers 1930

Rue Montagne de Sion, vers 1930

 

bxl-bf-v7-p31-2 rue Montagne de Sion vers 1907 au fond la rue Tilly

rue Montagne de Sion vers la rue de Tilly en 1907

 

bxl-bf-v7-p35-1 rues des Denrées et montagne de loratoire-1944

rue des Denrées et Montagne de l'Oratoire en 1944

 

bxl-bf-v7-p35-2-rue des Denrées vers le Marché du Parc -1958

rue des Denrées vers le Marché du Parc en 1958

 

bxl-bf-v7-p37-1-groupe folklorique de la rue des Denrées

groupe folklorique

 

bxl-bf-v7-p37-2  rue des denrées-entrée de limpasse de la Trompe

rue des Denrées, entrée impasse de la trompe

 

Le garage souterrain, construit sous le Palais des Beaux-Arts, est ouvert depuis ce 10 janvier.  Il peut contenir 65 autos.  Avec le garage de la rue Cardinal-Mercier, Bruxelles possède donc actuellement deux garages souterrains.  En comportera-t-elle bientôt d’autres ?  (Le Soir en 1932)

bxl-bf-v7-p37-3-rue des Denrées vers 1938, entrée impasse de la Trompe au milieu de limage

Impasse des Denrées vers 1938 vue de l'impasse de la Trompe au milieu

On ne veut pas être à la traîne dans le bas de la ville : la décision de créer un « World Trade Center » européen dans le quartier Nord.  Première pierre en 1969 (Le Soir en 1968)

 

bxl-bf-v7-p37-4-impasse de la Trompe vers 1955

Impasse de la Trompe en 1955

 

bxl-bf-v7-p38-2-kermesse au Marché du Parc

Kermesse au Marché du Parc

 

bxl-bf-v7-p39-1-vue plongeante sur la colonne et le bas-fond

Vue aérienne de la Colonne du Congrès

 

bxl-bf-v7-p39-2-balançoires au Marché du Parc

Les balançoires de la kermesse au Marché du Parc

 

Fin février, sur proposition de M. De Saeger, ministre des Travaux publics, un arrêté royal a approuvé les plans d’aménagement du quartier Nord, baptisé « Manhattan ».  Le ministre a dit : « Il s’agit du plus vaste ensemble conçu jusqu’ici dans notre pays » (Le Soir en 1967)

bxl-bf-v7-p41-1-jeux denfants sur les escaliers de la colonne vers 1950

Jeux d'enfants...

 

En 1951 tout le monde connaissait le haut de la rue de Loxum, dévastée par la Jonction et le très ancien hôtel d’Ursel, isolé comme un îlot au milieu de démolitions.  L’arrière de ce bâtiment était limité par la Vieille rue de la Bergère…c’était une rue étroite.  Les anciens bruxellois ont bien connu ce quartier où d’anciennes maisons, réunissait naguère la rue de Loxum à la Putterie.  Maints artistes, journalistes et hommes de lettres, allant prendre leur lambic au « Duc Jean ».  (Louis Quiévreux).

bxl-bf-v7-p41- 2-la colonne et derrière, la rue Royale

La colonne du Congrès et vue de la rue Royale

 

bxl-bf-v7-p43-Les Ateliers Réunis sous les escaliers (vers 1900)

Les Ateliers Réunis vers 1900...sous l'escalier de la Colonne du Congrès

 

bxl-bf-v7-p48-2-un géant entre dans la rue des Denrées

Fête dans la rue des Denrées

 

bxl-bf-v7-p48- 001-la roue de la fortune

La roue de la Fortune...

 

Parlons un peu de ces rues appelées à disparaître suite aux travaux de la Jonction dans les années 50.  Par la rue de Schaerbeek, on entrait dans la rue du Seigle où il y avait des maisonnettes avec des volets.  Il y avait la rue de Dieghem où habitait depuis une cinquantaine d’années « Swaske » une dame âgée, future expropriée. La rue de la Betterave où tous les ans, la procession de Sainte-Gudule passait.  Cette rue aboutissait à la rue de Vésale.  Les impasses …Deppekens et St Ambroise...(Deufkestroêt).  Il y avait aussi l’un des derniers estaminets de ce quartier en pleine agonie…La Brasserie Koopman tenue depuis plus de 50 ans par Jean-Louis Koopman…..Tout le quartier Pachéco connaissait l’endroit. 

bxl-bf-v7-p50-lécole de la rue de lOrsendael

l'école de la rue de l'Orsendael

 

bxl-bf-v7-p52-meyboom rue de schaerbeek vers 1920

Le Meyboom rue de Schaerbeek vers 1920

 

bxl-bf-v7-p53-rue de Schaerbeek vers 1910

rue de Schaerbeek vers 1910

 

bxl-bf-v7-p55-1 entrée impasse du froment qq mètres après rue tilly à droite-vers 1904

Entrée impasse du Froment et plus loin à droite, il y avait la rue de Tilly - 1904

 

bxl-bf-v7-p55-2 impasse du froment

L'impasse du Froment

 

bxl-bf-v7-p58-rue Pachéco vers 1900

Rue Pachéco vers 1900

 

bxl-bf-v7-p59-impasse du plombier, rue de schaerbeek au déboulé de la rue de lorsendael

rue du Plombier, rue de Schaerbeek au déboulé de la rue d'Orsendael

 

bxl-bf-v7-p61-1 rue de schaerbeek 1830

Rue de Schaerbeek vers 1830

 

bxl-bf-v7-p61-2-Meyboom

 

Le Meyboom

photo retirée du blog !!!

Photo de Jean d’Osta.  Il a pu capter les évolutions marquantes, voir tragiques de certains endroits de Bruxelles.  Voici une partie de la rue des Sables vers l’ancienne rue Pachéco en 1954, là où l’on construira plus tard le nouvel hôtel des Monnaies.  A l’arrière des palissades, agonisent les ultimes reliefs de la rue de Schaerbeek.  Derrière « Cinzano » s’aperçoit le bas des rues Vésale et du Marché du Parc.  Plus haut à gauche, les écoles.

bxl-bf-v7-p62-1- à gauche entrée de limpasse st-Ambroise vers 1900

A gauche l'impasse Ste Ambroise vers 1900

Pour aller chez le boucher Piotte, il fallait emprunter un escalier de bois qui aboutissait dans l’impasse de la Bobine. ..On allait au marché du Manège, au bas de la Colonne du Congrès.  « Dâ taaid kom nemi wei » diront les mélancoliques…On allait danser à la salle Van Baelen, au Pachéco, où régnait l’atmosphère de la salle Van Dyck.  Combien de temps pourra-t-on encore s’arrêter devant la chapelle de Saint-Roch qui guérit les blessures ?  Qui se souviendra de Notre Dame de la Paix de l’impasse de la Trompe ? 

bxl-bf-v7-p62-2-friture rue de schaerbeek, à gauche de lentrée impasse st ambroise

A gauche de l'entrée de l'impasse Ste Ambroise, une friture rue de Schaerbeek dans les années 1900-1930

 

bxl-bf-v7-p62-3-rue de schaerbeek, entrée impasse st Ambroise en 1938

1938...impasse Ste Ambroise

 

bxl-bf-v7-p62-4-limpasse st Ambroise après 1950

L'impasse en 1950

 

bxl-bf-v7-p63-1-rue de Schaerbeek entrée impasse Deppekens

Rue de Schaerbeek entrée de l'impasse Deppekens

 

bxl-bf-v7-p63-2-impasse deppekens

L'impasse Deppekens

 

bxl-bf-v7-p63-3-entrée de la rue de Dieghem, rue de Schaerbeek

 

Entrée de la rue de Dieghem dans la rue de Schaerbeek

 

bxl-bf-v7-p63-4-la rue de Dieghem en 1955

La rue de Dieghem dans les années 50

 

bxl-bf-v7-p64-1 rue de dieghem vers 1955

Rue de Dieghem année 50

 

bxl-bf-v7-p64-2 rue de dieghem vers 1955

Rue de Dieghem

 

bxl-bf-v7-p64-3 la rue au seigle vers 1955

Rue au Seigle 1955

 

bxl-bf-v7-p67-1-entrée impasse Porte Bleue, rue de Schaerbeek, en 1938

Entrée de l'impasse Porte Bleue en 1938

 

bxl-bf-v7-p67-2-impasse de la Porte Bleue, 1938

L'impasse de la Porte Bleue

 

bxl-bf-v7-p67-3-entrée imp. Porte Bleue, 1938

Entrée impasse Porte Bleue 1938

 

bxl-bf-v7-p67-4-le 36, rue de Schaerbeek vers 1900

36 rue de Schaerbeek vers 1900

 

bxl-bf-v7-p68-1 rue de Schaerbeek au fond, lécole n°18 vers 1955

Rue de Schaerbeek avec vue au fond de l'école n°18 en 1955

 

bxl-bf-v7-p68-2-quincaillerie De Doncker, 50, rue de Schaerbeek, vers 1905

1905 rue de Schaerbeek la Quincaillerie De Doncker au n°50

 

bxl-bf-v7-p68-4-rue de Schaerbeek école n°18 et au fond école n°5 vers 1955

Vue de l'école n°18 et au fond de l'école n°5 en 1955

 

bxl-bf-v7-p71-1 rue vésale vers 1910 depuis la rue royale

Rue de Vésale depuis la rue Royale en 1910

 

photo retirée du blog !!!!!

Ce qui reste de la rue de Vésale en 1999 ...vue de la rue Royale

 

bxl-bf-v7-p71-3 la rue de la betterave vers 1950 depuis la rue vésale

Rue de la Betterave vers 1950 vue depuis la rue de Vésale

 

photo retirée du blog

Carrefour Hôtel d'Ursel en 1959

 

famille haeck 1919

Famille Haeck en 1919

Voici qq commentaires sur la rue de la Betterave:                       L’Impasse de la Betterave Là, a habité Jean Godts mon arrière-arrière grand-père (surnommé Tich de Visscher).C’est là aussi qu’est née en 1896 (au n°5) mon arrière-grand-mère, Catherine Godts.  C’est aussi là que vivaient la famille de mon grand-oncle, Jean Haeck.Voici ses parents et 6 de leurs enfants en 1919.Ils posent en compagnie d’autres habitants de la rue de la Betterave à l’occasion des réjouissances entourant la fin de la guerre. Son père, Eugène Haeck, est le 3ème debout sans casquette à partir de la gauche (sous le lampion). Il était surnommé Père Blanc, à cause de ses cheveux très blonds.Devant lui, assise un bébé (Mathilde) dans ses bras, sa femme, Maria Walmagh. La petite fille assise devant elle (en robe blanche) est Elisabeth. La 3ème fillette depuis la gauche (assise par terre jambes croisées) est Jeanne, la petite blonde debout derrière elle en robe blanche est Catherine et celle derrière celle-ci (avec le grand col) est Marie.Le gamin au centre par terre à l’avant plan (sans casquette et tunique grise) est Joseph. Marie et Mathilde vivent toujours. J'utilise le terme "du bas-fond" et non pas celui officiel "des bas-fonds" car c'est ainsi qu'a toujours été appelé ce quartier par les "bafonistes" de ma famille (et non pas "bafonDistes" comme je l'ai entendu dire à la télé). 

 

 

en attendant la procession devant limpasse de la Trompe (vers 1957)

La famille en attendant la procession dans l'Impasse de la Trompe en 1957

 

marathon cirque

 

Louis Lovenfosse   interviewé par Faustus en 32 radio schaerbeek après marathon danse 523h

Monsieur Lovenfosse le gagnant en 1932 interviewé par Faustus de radio Schaerbeek après le marathon de danse ...524H ...

 

mariage louis sophie café rue de schaerbeek

Rue de Schaerbeek, le café où fut fêter le Mariage de Sophie et Louis Lovenfosse

 

rue de Loxum

Rue de Loxum

 

rue de loxum 2

 

photo retirée du blog !!!!

Rue des Paroissiens

 

rue des Paroissiens 3

 

rue des paroissiens 4

 

rue du progrès

Rue du Progrès.....Fallait bien terminer cet article par un nom pareil !!!!!

 

Merci à Jean-Louis Lovenfosse et Jean-Pierre Roels pour toute cette belle documentation sur ce quartier disparu.

16:08 Publié dans bas fonds | Commentaires (1) |  Facebook | |

27/04/2007

L'Alhambra, un chef d'oeuvre disparu

L’Alhambra avait ouvert ses portes en 1846 et s’appelait d’abord le théâtre du Cirque à cette époque, il était encore sur les bords de la Senne.  Quelque trente années après le voûtement de la Senne ; le théâtre fut inauguré au n°20 sur le tout nouveau boulevard Emile Jacqmain près de la place De Brouckère.   Edifié, exactement cent ans plus tôt, par l’architecte Cluysenaer, à l’emplacement du premier cirque de la capitale, dont l’entrée se trouvait rue du Cirque. 

 

alhambra jacoby

 

 

La façade était somptueuse et monumentale.  En hauteur, on apercevait 4 splendides cariatides représentant la Comédie, la Tragédie, le Drame et la Danse. On publiait en 1874 qu’elles avaient été sculptées par Vanderstappen mais après sa démolition un expert s’aperçut qu’elles avaient été sculptées par Rodin !

 

Alhambra-roels

 

 

 C’était à l’époque, la plus grande salle de spectacle de Bruxelles, il y avait 2000 fauteuils.   L’Alhambra connut tous les genres …le drame, la comédie et le music-hall.  Sa grande époque fut sans conteste celle de l’entre-deux guerres ; sous le règne du célèbre spécialiste du music-hall le Parisien Léon Volterra. Il y monta des revues fastueuses avec 180 girls !  Il ne lésinait pas sur les moyens ni sur les prouesses techniques pour offrir au public des mises en scène éblouissantes, comme celle de la Revue du Centenaire, qui tint l’affiche pendant 5 mois en 1930.  A cette époque, il y avait à l’affiche, Maurice Chevalier et Mistinguett.

 

Plus tard, les frères Van Stalle succédèrent à Volterra et  continuèrent de plus belle.  On pouvait y applaudir, Charles Trénet, Joséphine Baker, Libeau, Roels, Laurel et Hardy, Georges Guétary, Luis Mariano, Rose Amy, Jean Kipura, André Dassary, Fernandel, Jean Tranchant, Lucienne Boyer, José Janson, Gustave Libeau, Esther Deltenre, Zizi Festerat, etc……. .Chaque année, le public était plus nombreux. 

 

mist-mc-T

 

 

  Notons aussi que pendant la guerre de 14-18 l’endroit fut occupé par les Allemands.  Il avait été le siège des congrès du Raad van Vlanderen). 

 

bechet

 

Il y avait aussi le grand bar du théâtre nommé Le Perroquet.  Pour la première fois en 1920 on y entendit un jazz band, les Mitchell’s Jazz Kings et la présence d’un musicien totalement inconnu à cette époque : Sidey Bechet !

 

En 1959, le bâtiment fut racheté une nouvelle fois, mais pour y faire un parking !!!!  L’endroit sombra dans l’agonie…

Tous les prétextes ont été bons pour prendre la fatale décision.  Trop grand, trop vieux, plus rentable…etc….

Il fut mis en vente le 19 novembre 1975 …c’est  un boucher anversois qui pu l’acquérir pour la somme de 10 millions.  Après ce fut sa disparition définitive…

 

Merci à Francis Jacoby et Jean-Pierre Roels pour les photos.