UA-38716482-1

16/09/2009

Joseph Plateau le précurseur du cinéma

PortraitPlateau

Joseph Plateau est né à Bruxelles le 14 octobre 1801.  Fils d’un artiste peintre, sont père l’inscrit à l’académie de dessin.  Orphelin à 14 ans, son oncle se charge de son éducation.  Doué d’une intelligence hors du commun, il sera inscrit à l’Athénée Royal de Bruxelles et  en 1822  à l’Université de Liège.  Licencié en droit, en sciences et lettre puis docteur ès sciences à 28 ans il deviendra  professeur de physique expérimentale en 1835 à l’Université de Gand.   

 

C’est pourtant en 1832 qu’il invente le  phénakistiscope.  (Mot formé du grec phenax-akos, « trompeur », et skopein, « examiner »).  Il s’agit d’un jouet optique…Joseph Plateau est le créateur de la synthèse du mouvement et le premier au monde à montrer des images animées….dans un petit appareil qu’il nommera « Fantascope »…..Il est donc le véritable précurseur du cinématographe. 

35_2483

Le phénakistiscope se compose d’un disque rond en carton, percé de fentes, sur lequel, un mouvement est décomposé en une suite d’images fixes….animé d’une grande vitesse de rotation, l’image reflétée dans un miroir opposé, semble s’animer.  Il dessina d’abord à la main ces images en représentant successivement des mouvements…tel un forgeron en action. Ce fut ensuite le peintre belge Jean Baptiste Madou qui se chargea de la décoration de ces disques.  Cette expérience sera complétée deux ans plus tard par Faraday.

phena1

phena2

 

Et pourtant, en 1843, ce sont ses expérimentations sur la persistance rétinienne qui le rendront aveugle !   Il observait sans protection le soleil pendant plus d’une demi-minute et renouvela cette expérience chaque fois que ce fut nécessaire pour ses recherches.  C’est des suites d’une affection de la choroïde qu’il devint aveugle…..Le paradoxe ….l’étude de la vision lui enleva la vue !

 A ce jour, les prix Joseph Plateau sont des récompenses cinématographiques décernées en Belgique. 

Au coin de la rue qui porte son nom et de la rue de la Vierge Noire, ont peut admirer le monument « Centenaire du Cinéma »  qui lui rend hommage.  Ce monument représente un rouleau de pellicule photographique évoquant des scènes marquantes de l’histoire du Septième Art.  Le soir, il est  illuminé. 

bldplateau

15:06 Publié dans PORTRAITS | Commentaires (4) |  Facebook | |

22/08/2008

André Lamy

andrelamy1

Cela fait 25 ans qu’André Lamy promène aux quatre coins de la Francophonie son art de l'imitation….et chaque matin je m’éclate en écoutant son émission votez pour moi sur Bel RTL

Ne ratez pas non plus tvbelgiek en faisant un clic sur le mot !

Pour le connaître, visitez son site ici

andrelamy2

Moi,....je l'adore

12:44 Publié dans PORTRAITS | Commentaires (1) |  Facebook | |

25/09/2007

Vive le Roi vive la Belgique Unie

palais du roi

1515 à 1713/15 Bruxelles au temps de la domination espagnole

1714 à 1795 Bruxelles sous le gouvernement autrichien

1795 à 1814/15 Bruxelles pendant la période française

1814/15 à 1830 Bruxelles sous le régime hollandais….

 

Et maintenant….on fait quoi ?  On redistribue un peu à tous ces pays quelques parcelles de la Belgique ?

place royale

belgium

La Belgique est unique et son drapeau m’est symbolique

18:56 Publié dans BELGIQUE | Commentaires (19) |  Facebook | |

29/05/2007

Bizuth caricaturiste belge durant la guerre de 40-45

Les formidables caricatures de Bizuth.

 

J’en avais parlé à Sophie, espérant pouvoir muscler ce post. Hélas, parfois, les recherches ne mènent à rien. C’est le cas de Bizuth, un dessinateur d’un immense talent et brusseleir de surcroît : faisons-nous plaisir !

Son nom est Hubert Olyff, il semblerait qu’il fut correspondant de guerre belge. Et puis c’est le néant, l’horrible habitude de ne pas répondre aux emails… Cela étant, Bizuth a été publié dans deux livres que l’on peut trouver sur les sites Internet de livres de deuxième main, à des prix moins drôle que ses croquis. A chaque fois il s’agit d’une collaboration avec Edmond Hoton après la libération du pays : « Eux et nous » et, nettement plus vachard, « Leurs gueules ».

 

Bizuth_1 copy

 

 

». L’occupant nazi est croqué et régurgité, les Alliés drôlement sympas et le bruxellois de l’époque… un peu entre les deux ! De toute façon, Bizuth possédait un coup de crayon remarquable, une patte de coloriste acérée (ça se dit ça « une patte acérée » ?). Personnellement, ce que je trouve fantastique sont les vues « aériennes », un don de la perspective étonnant et quelle vivacité dans l’installation des personnages ! Sans oublier les arrière-plans qui posent tellement bien l’ambiance.

 

Bizuth_2 copy

 

 

Je n’ai pas acheté les livres, j’ai reçu l’autorisation de reproduction de Bernard Paich, rédacteur en chef de l’excellent magazine français « 39-45 » qui est un tout grand titre de cette presse spécialisée. Thanks, Bernard !

 

Bizuth_3 copy

 

 

Je n’indique pas de légendes car, à ma connaissance, il n’y en avait pas. Sauf, pour la rue des Radis ! Si l’un d’entre vous possède le CD audio avec « Radish Street » du groupe jazz « The Ramblers »…

Appel aux lecteurs, comme on dit : si vous en savez plus…

Bon on se change en petit moineau des strotjes.

 

Robert Dehon

 

bizuth 1

 

 

 

Bizuth_4 copy

 

 

 

bizuth 2

 

 

 

bizuth 3

 

 

 

Bizuth_6 copy

 

bizuth 4

 

 

 

 

 

Bizuth_5 copy

 

 

 

bizuth 5

 

 

 

 

Bizuth_7 copy

 

 

 

bizuth 7

 

 

 

 

Bizuth_8 copy
 
bizuth 8

 

bizuth 9

 

 

 

bizuth 10

 

 

 

bizuth 11

 

 

Merci Robert Dehon

19/03/2007

peintre bruxellois

text

 

port 001

 

Très original ce clin d'oeil de Saint-Gilles avec le tableau intitulé "La Porteuse d'Eau"....regardez bien...au fond c'est la Porte de Hal...

A voir aussi le site d'André Coppens

Folklore Bruxellois

 

Folklore Bruxellois