UA-38716482-1

16/05/2007

Expo 58 en zizique

Expo 58 : effets collatéraux en zizique !

 

On le nommait à peine ‘merchandising’ mais l’idée était drôlement dans l’air : le gimmick moderne apparaissait ! Il faudrait faire une liste de tous ces articles « souvenirs » de notre Expo… En tous cas, l’industrie musicale, grâce aux progrès de la galvanoplastie, était bel et bien présente en produisant une série de cartes postales musicales « affranchissement lettre » comme indiqué au verso. Le support est un carton laminé de 120gr/m² qui est plastifié d’un film de plus ou moins 0,1 mm. Le format est de 15 x 20 cm. Au centre un trou de 6 mm pour pouvoir asseoir la galette sur votre tourne-disque SBR. Une zone d’un diamètre de 15,5 cm est réservée à la gravure de la zizique. Il me semble que la gravure est de qualité « microgroove », un véritable ‘single’ en 45 tours. L’éditeur est la firme Fabeldis de Bruxelles (Fabrication Belge de Disques), copyright et concession exclusive de vente Egicarte et paraît aussi le logo SONIM qui demeure mystérieux. Fabeldis avait été fondée par E. W. Pelgrims de Bigard, le créateur de la chaîne « La Maison Bleue », vous vous souvenez sans doute de la pub au cinéma avec le comédien Jean-Pierre Loriot… où les disques s’empilent sous sa main, délicieuse promo. Le nombre  de cartes postales musicales « Expo 58 » est inconnu mais devrait tourner, c’est le cas de le dire, autour d’une trentaine. Il en va de même pour la quantité distribuée qui demeure une énigme car il y avait d’autres thèmes, genre tourisme, vœux, etc. Si Jean-Marie de chez Vogue lit cette chronique, il devrait pouvoir ajouter des détails ;))

Bon, oserons-nous l’écoute d’une plaque ? Nettoyage consciencieux avec un produit pour CD. Pose du carton, remarquablement plat, sur une platine un peu ‘space’ (base Technics, bras Meridian, cellule Orthofon, le tout monté sur un socle de marbre équipé de spikes). Pas mal du tout : son un brin compressé et ça gratouille juste un peu, vu l’âge… Mais, l’ampli Yamaha doit être poussé à 150 watts pour que la « Marche de l’Expo » remue vraiment. Il faut donc rappeler  que ces cartes musicales étaient pressées pour être lues avec les anciennes têtes de lectures à haut gain (je crois !?!), les bonnes vieilles aiguilles de pick-up. A vos Teppaz !

Ci-dessous, des exemples où j’ai indiqué le titre zizical qui est parfois hilarant par rapport à l’illustration, surtout pour l’URSS.

 

Robert Dehon

 

1509

 

 

Façade du Grand palais, « Marche officielle de l’exposition » (N° 1509 A)

 

1508

 

 

Fontaines des Grands Palais, « Buona sera » (N° 1508)

 

9503

 

 

Pavillon de la Grande-Bretagne, « The river Kwai march » (N° 9503)

 

9500

 

 

Carillon du pavillon hollandais, « Boerinnekensdans » (N° 9500)

 

1504

 

 

Dessous de la Passerelle avec l’URSS, « Tipitipipso » (N° 1504)

 

9502

 

 

Pavillon de la Thaïlande, « Calypso italiano » (N° 9502)

 

9505

 

 

Pavillon de l’URSS, « Que sera sera » (N° 9505)

 

Merci Robert Dehon pour ce petit clin d'oeil à l'Expo 58

 

A voir aussi les archives de la RTB ici et  choisissez "Open Media" et vous verrez des images d'époque...