UA-38716482-1

05/02/2014

Rue de la Violette

Reliant le carrefour rue de l’Etuve/rue des Chapeliers à la place Saint Jean.  La 1ère mention d’un nom particulier, Vyoletstraetje date de 1565.  C’était le prénom d’un membre de la famille de T’Serclaes qui avait fait bâtir une maison de pierre au bas de la rue.  Le nom s’est confondu peu à peu avec le nom de cette fleur.

 

Ce n’est que vers 1978 que la Ville prit conscience de maintenir les dernières authentiques maisons. 

au ventre a table rue de la violette.jpg

Au Ventre à Table ... rue de la Violette

rue de la violette 38 pub.jpg

rue de la violette et eperonniers.jpg

 

Rue Marché au Charbon

Artère formée au XIIIème siècle.  On l’a appelée en latin Carbonum et en flamand Colemerct.  Connue aujourd’hui pour le quartier général de la police communale.

 

italia 70 r marché au charbon.jpg

N°70 Italia 

 

rue du marché aux charbon 112 restaurant Fontainas.jpg

N°112 Restaurant Fontainas

rue marché au charbon.jpg

taverne congolaise rue marché au charbon.jpg

Taverne "Congolaise"

vieux bruxelles rue marché au charbon 43.jpg

 

 

24/01/2014

Film le chantier des gosses au ciné Nova

le chantier des gosses ciné nova affiche.jpg

Rendez-vous au Ciné nova le  9 février 2014 à 17h pour la diffusion du film.

 

... Le cinéma NOVA, 3 Rue d’Arenberg, programme du 9 janvier au 23 février, le film « Le chantier des gosses » de Jean Harlez, tourné en 1956 avec les moyens de fortune, sans son direct, qui devra attendre plus de 15 ans avant d’être sonorisé … "Le chantier des gosses" verra ainsi le jour en 1970, grâce à beaucoup d’enthousiasme, de patience et d’acharnement … Mais, en l’absence d’aides ou de distribution, il passera inaperçu du grand public et sera ignoré par la plupart des filmographies et des ouvrages sur le cinéma belge …

… suite aux publications dans les différents groupes (C’était au temps ou Bruxelles chantait Brel …, Brusseleir & Nostalgique, Bruxelles Anecdotique … ) sur Facebook,  plusieurs membres ont manifesté l’envie d’aller le voir …

… Jeanine Gotbil, Sylvie Jottrand, Martine Vantilborg et Alain Paré et  moi-même proposons que nous y allions ensemble pour le plaisir de se retrouver et de pouvoir partager nos impressions et commentaires après la découverte de ce document du passé de Bruxelles …

… afin qu’un maximum puisse y participer, nous avons sélectionné le Dimanche 9 février 2014 à la séance de 17 heures … ( durée 76’ )

… pour partager nos impressions par après, nous vous proposons de nous retrouver au « Grand Café » où nous pourrons nous désaltérer et/ou partager également un repas au gré de chacune et chacun …vous venez avec nous ?

… en vous inscrivant à l’évènement, nous noterons les personnes qui viendront à cette séance au Novo … pour la participation au partage au « Grand Café », merci de le signaler sur le post prévu à cet effet …

 

... avant la séance, le point de rendez-vous sera, pour celles et ceux qui le souhaitent, à " La Mort Subite " à 150m du ciné.

Inscription, infos complémentaires et images en suivant le lien : https://www.facebook.com/events/690451260988209/690451267654875/?notif_t=event_mall_reply

 

Infos du film :

http://www.cinergie.be/webzine/jean_harlez_le_chantier_des_gosses_et_les_gens_de_quartiers

 

Infos ciné Nova :

http://www.nova-cinema.org/spip.php?auteur8

chantier des gosses tournage.jpg

ket chantier des gosses.jpg

 

 

 

 

21/01/2014

CGER ... la banque de nos épargnes ... autrefois

rue fossé aux loups027.jpg

Rue Fossé aux Loups Siège central de la Caisse Générale d’Epargne et de Retraite.  Complexe de bâtiments édifiés en plusieurs étapes, à partir de la fin du 19ème siècle.  Il occupe l’îlot formé par les rue du Fossé aux Loups, rue d’Argent, rue des Boiteux et rue de la Montagne aux Herbes Potagères.

 

Institution financière créée en 1865, au départ de la Caisse Générale de Retraite fondée en 1850 ; originellement installée dans l’hôtel de Marnix, rue du Chêne, jusqu’à la construction d’un nouveau siège, place De Brouckère en 1872-1874. 

17:12 Publié dans BRUXELLES | Commentaires (0) |  Facebook | |

11/11/2013

Hôtel Métropole

métropole 002.jpg

Situé au n° 33-35 de la Place De Brouckère.  Immeuble de rapport et de commerce de style éclectique, conçu par l’arch. G. Bordiau en 1872, Acheté en 1891 par les brasseurs Wielemans-Ceuppens qui y ouvrent en 1892, le célèbre Café Métropole, disparu en 1973. 

Etages annexés par l’Hôtel Métropole voisin, totalement remaniés à l’intérieur et exhaussés d’un niveau sous toiture mansardée en 1926.

De cinq niveaux et cinq travées inégales, façade monumentale de pierre blanche et de pierre bleue, rehaussée d’un riche décor plastique d’inspiration classique et baroque, bien rythmée horizontalement et marquée par le ressaut de trois travées axiales plus larges.

R.d.ch. à bossages, occupé à l’origine par trois devantures commerciales surmontées d’un niveau entresolé, aujourd’hui masqué par un auvent, et flanquées de portails d’entrée privée dans les travées d’angle.

 

Quatre colonnes sur socle décoré dans le haut par un masque de satyre, soutenant un balcon.  A l’origine, attique bordé, entre les travées d’angle, par un garde-corps continu en ferronnerie et scandé par une colonnade interrompue, dans l’axe, par un portique en décrochement surmonté d’un groupe sculpté par J. De Haan, figurant le Progrès entre l’Abondance et la Paix.  

métropole 001.jpg

bld du nord hôtel metropole.jpg

place de brouckère hôtel metropole 1909.jpg

metropole 3.jpg

cinéma métropole.jpg

hôtel métropole terrasse.jpg