UA-38716482-1

18/10/2006

petite leçon d'anatomie bruxelloise extraits du bruxellois de poche d'Assimil évasion

't laïek - le cadavre

düet zaïen - être mort

leive - vivre

steurve - mourir

de kop - la tête

de smaul - la gueule

't bakkes - la gueule

ne smaul tot op gronnt emme - avoir une gueule jusque par terre

ne smaul trekke - tirer la gueule

d'ëghe - les yeux

d'üere - les oreilles

katüeghe emme - avoir les yeux de chat

düef van d'üere zaïen - être sourd des oreilles

züe düef as ne pot zaïen - être sourd comme un pot

de neuis - le nez

ne kurieuzeneuis - un nez curieux

de nek - le cou

de koeke - les joues

de monnt - la bouche

de tanne - les dents

de kinne - le menton

de bïene - les jambes

de tïene - les doigts de pieds

èrem - bras mais par contre och èrem veut dire oh pauvre !

t'gat - l'arrière train ou de konnt - le cul !!!!

 

et quelques vilains mot !!!

 

aemelaïeke - hypocrite

aemelaïeke doïker - plongueur hypocrite

aeven déef : vieux bandit

afkrabsel van metekaus lküete - rognure de testicule de singe !!

ambrassmoeker - faiseur d'embaras

bèdepisser - pisseur au lit

bèdezaïeker - idem que l'autre mais plus pour désigner un froussard

bolüegh - yeux de cabillaud

broubeleir - bredouilleur

broukschaïeter - chieur de pantalon (froussard)

buffel - gourmand

deuigenéet - vaurien

dikke beuze - grosse couilles

dikke kont - gros cul

fafoul, grüete smaul - vantard

flaeve - fade

flanelle bïene - jambes de flanelle, mou

haur - prostituée

hïetekut - obsédé

inkpot - encrier trou du cul

krotter - qui fait de l'esbrouffe, moins que rien

 

 

C'est pas beau je sais mais le bruxellois à toujours eut des expressions très imagées et beaucoup de répartie

 

 

un frère de ma grand-mère ...son prénom : Triphon !!!! prénom bien d'époque !

img040

mon arrière grand-mère dans les années 1900

img041

mon arrière grand-mère nomée "Pet" je sais pas pourquoi et de ce fait, j'ai oublié son vrai prénom !!!!

img039

quelques infos autour du vieux marché

A la place de la caserne des pompiers, il y avait un étang d'une centaine de mètres.

Plusieurs impasses étaient situées dans ce quartier

Dans l'une d'elle fonctionnait à la fin du 18ème siècle une petite scierie flanquée d'un moulin à vent.

Un tas de petites manufactures font vivres les habitants.

une fabrique à l'huile, une fabrique de savon noir, une filature de coton, un moulin à farine, une brasserie, une distillerie et une raffinerie de sel.

Tout cela visible rue des renards....