UA-38716482-1

12/01/2007

Toone ...suite (2) rue Christine et environs

img098

La rue Christine en 1930. 

C’est au n°5 de la rue Christine que résida le montreur de marionnettes Toone I, Toone l’Ancien, de 1835 à 1880. 

Il y jouait gratuitement, et d’instinct, ne sachant ni lire, ni écrire ! 

img096

L'entrée du théâtre...

img105

L'atelier aux marionnettes de Toone de Daniel Van Landewyck.  A gauche, Marcel Wolfers sculpte des têtes au couteau (photo Soir Illustré)

Il faut noter au passage, que Toone V, alias Daniel Van Landewyck, devait y opérer une belle résurrection le 28 mars 1931, après Toone IV symbolisé par Antoine Taelemans, le fils de François Taelemans (Toone II), mort en 1890 qui lui était, dans l’impasse des Liserons (rue Haute face à l’hôpital St Pierre)….vous me suivez ?????

 

Toone V était revenu rue Christine après une interruption forcée qui provenait du fait que le bourgmestre A. Max l’avait fait nommer électricien du Cirque Royal.

 

Dans le théâtre de la rue Christine, il y avait 9 bancs et des perchoirs pour les spectateurs.  La scène était couverte d’un modeste rideau et était minuscule et basse.

 

Toone V reprenait en marollien tous les romans de la Table Ronde ceci était une tradition.

img104

 

 

L'autehtique "Woltje" bruxellois (photo soir illustré 1930)

img101

Charlemagne

img103

Napoléon

La mode des marionnettes étant passée, les gens préférant le cinéma, ce fut le début de la fin.

Il faut dire aussi que les habitants du quartier n’aimaient pas les bourgeois qui venaient voir le spectacle, ils débarquaient là dans des voitures de luxe et se faisait réserver la salle pour ne pas être mélangé aux autochtones !

 

Fini …plus personne ne s’intéressaient à Lagardère den Boeld, Cacanieke, Luppe Kassei, Het Woltje, de Scjeome, de Krume, den Turk …..

 

Alors Toone s’en alla dans quelques cafés chics de la Portede Namur sans grand succès et ce jusqu’à la fin de la guerre.  

img106

Rue Haute impasse de Varsovie-Warschau Gang (en rouge) En 1944, Toone VI y a élu domicile.

img107

On peut dire aussi que Toone VI se réfugia  avec ses marionnettes aussi dans l’Impasse des Arbrisseaux (si je ne me trompe) fin 1944 après qu’une bombe V1 allemande l’eut chassé de sa cave de l’impasse de Varsovie voisine.  Et quand on décida de raser sa maison de l’impasse de Varsovie, il s’en alla se produire après 1956 au Lievekenshoek de la place de la Chapelle. 

 

TooneTheatre

 

 

10/01/2007

Gabrielle Petit une héroïne belge...

gabrielle petit

Gabrielle Petit est née en 1893 à Tournai en Belgique, et décédée en 1916 à Bruxelles.  Infirmière, elle est devenue une espionne pendant la première guerre mondiale.

 

Elle a 21 ans lors de l’invasion soudaine de la Belgique par les troupes allemandes en 1914.  En France, après une courte formation en espionnage, on lui propose une mission.

 

De retour à Bruxelles dès la fin juillet 1915, elle recueille et transmet aux états-majors alliés les positions et les mouvements des troupes ennemies dans le secteur de Maubeuge et de Lille.

 

La police secrète allemande la suspecte.  Elle est arrêtée, puis, faute de preuves, libérée.  Elle prend une fausse identité et poursuit ses missions jusqu’au mois de janvier 1916 date à laquelle, elle est à nouveau arrêtée.

 

Le 3 mars, elle est condamnée à mort par un tribunal militaire allemand et est fusillée le 1er avril au Tir national de Bruxelles.*

 

La guerre finie, les restes de Gabrielle Petit sont exhumés.  Des funérailles nationales ont lieu en mai 1919 en présence de la reine Elisabeth de Belgique, qui dépose la croix de l’Ordre de Léopold sur le cercueil dans un grand moment d’émotion populaire.

 

Une statue à la mémoire de la trop jeune héroïne est érigée place Saint-Jean à Bruxelles.

 

*Le Tir national était un complexe militaire situé sur la commune de Schaerbeek, le long du boulevard Reyers…

noel-nouvel an 2006 075

 

noel-nouvel an 2006 076

 

noel-nouvel an 2006 077

Un soir, elle était là seule laissant les passants indifférents et c'est comme si elle m'interpellait pour me dire ..."Et moi, n'oublies pas d'en parler sur ton blog" !

 

En voyant la statue..je me demande si la commune espère un jour la rénover ? C'est vrai...14-18 c'est loin et faudra peut-être un jour la remplacé par une statue "plus moderne".

Faudrait peut-être la déguiser en Pokémon pour que les jeunes s'approchent de celle-ci et puisse voir ce qui y est écrit, faudrait peut-être y mettre aussi un résumé à côté  puisqu'ils n'ouvrent plus un livre d'histoire...

 

J'ai demandé à mes enfants ce que l'on leur enseignaient à ce jour en histoire (ils ont 18 et 13 ans)  à l'école ...quand ils m'ont répondu j'ai cru qu'ils étaient en 3ème primaire !  A force d'alléger les matières, qu'est-ce qu'ils connaîtront plus tard ? Je n'ai jamais été une élève brillante mais par contre, le cours d'histoire faisait partie de mes préférences...

06/01/2007

enterrement au Vieux Marché

4

6

8

J'ai reçu ces photos de Francis Verbeeselt....il me les a envoyées pour me faire remarquer que sur la photo que j'ai postée concernant l'enterrement de mon arrière-grand mère, c'était le même curé et la même voiture (à 1 chiffre près sur la plaque d'immatriculation)

C'était au temps où les voisins venaient rendre un dernier hommage aux habitants du quartier. 

16:01 Publié dans PORTRAITS | Commentaires (6) |  Facebook | |

La famille Renard-Thienpont...rue de la Philantrophie

J'ai reçu les photos de Mary Tores...une famille du quartier du Nâamet...

BébéMary- Maman- Fanny-Mariette-Henri décembre 1945

Bébé Mary,maman Fanny, Mariette Henri

Bompa Boma matern

 

Bompa et Boma maternel fin 19ème siècle
Commun henri

Communion Henri au Vieux Marché....il y en a qui doivent se reconnaître certainement...
Commun Maman 1912 OU 1913

Communion en 1912 de sa maman
Commun Papa 1903 OU 1904

Communion de son papa en 1903
Henri Mary Commun Fanny AU VIEUX MARCHé  1948

Henri Mary communion au Vieux Marché
Mary commun Place du jeu de Balle 1958

Henri Mary communion au Vieux Marché en 1958
Mary Henri Mariette Fanny 1948

Mary Henri, Mariette, Fanny en 1948

Mary Maman 1952

 

Mary et sa maman en 1952
Mary Noel 1947 A  gauche ma grande soeure Fanny

Mary à Noël en 1947 à gauche, c'est sa grand-mère
voici la famille Renard-le petit garçon cest Daniel Taton frère de Claude et Robert

Famille Renard (le petit garçon c'est Daniel Taton frère de Claude et Robert)
Notre fils Antonio _ son épouse Florence
Vincente et Mary à leur anniversaire de Mariage (38 ans) Bravo !!!! Leur fils Antonio et son épouse Florence...
 
Encore merci pour ces anciennes photos et j'espère que les anciens du quartier se souviendront de vous !  Je précise que la soeur de Mary s'occupe à rassembler aussi tous les souvenirs de la rue Philantropie...écrivez-moi, je lui transmettrai vos messages

15:49 Publié dans PORTRAITS | Commentaires (2) |  Facebook | |

22/12/2006

Un artiste chez les marolliens

img124

Alphonse Thys....Un des frères de ma grand-mère.  Il a été premier grand prix à l'académie des Beaux Arts de Bruxelles. (je ne sais plus l'année)

On lui a proposer d'enseigner, il l'a fait pendant.....3 jours.  Il est parti parce que la classe sociale qui fréquentait les cours appartenait à la bourgeoisie de l'époque et cela ne lui convenait pas...(il doit avoir eut ses raisons).  Ne pouvant faire vivre sa famille avec son art, il est devenu facadeklacher et à continué à travailler aux Beaux Arts dans la restauration des tableaux.

img125

 

Voici une des ses esquisse au fusain que mon frère possède....Très beau. 

 

 Et cette semaine mon frère à décider de changer la vitre de protection qui était fendue et surprise .....

à l'arrière il y avait une surprise :

img126

 

Un nu !   Le coquin !!!! et d'après une photo, je sais qui c'est !!!!

10:54 Publié dans PORTRAITS | Commentaires (1) |  Facebook | |