UA-38716482-1

13/07/2007

la charrette du brasseur

marchands de gueuze

 

Légende de la photo de Monsieur Jonau à qui je dis pour la énième fois un Grand Merci !

 

-derrière le pei au képi, au n°26, on peut lire sur le blason : PLISSAGE DAVID

-au 28, on peut voir la plaque : Gaz aux Etages

-au  38 ( ?) au dessus de la double porte : MASSAERT

-sur la charrette à cheval : Maison OLIN

-sur la stûût keir on peut lire Gueuze Lambic Bock ,  Fût( ?) Petite Bavière

 

Mais de quelle rue s’agit-il ????

 

 

Vous souvenez-vous de ce personnage ? …muet mais qui avait son rôle dans les cafés….

Le zoegemanneke (le petit scieur).  Quand un client au comptoir tenait une conversation trop « rasoir », le patron mettait en mouvement cette petite statuette qui tenait en main une grande scie.

La statuette habilement équilibrée, se balançait et on avait l’impression de la voir scier, scier, scier…..

Il s’agissait d’un avertissement dont les raseurs devaient tenir compte !

 

09/07/2007

marchands du vieux marché

Le rémouleur

 

Le rémouleur : Sliep, Scheiren en Messen !

Numériser0002

 

Guernôt en crabbe ! Caricole ! Caricole !  … Hebde geen Crabben of Sleckhuysen vandoen ?  à la charrette des poissonniers

 

Numériser0003

 

Numériser0004

Le marchand de loques : Hei gien vodde …Hebde geen voddenen ? …Avec les chiffons, on fabriquait le papier…(Pampier disaient nos anciens) !

 

Numériser0005

 

Des cris que l’on entendait au début du 20ème siècle à chaque coin de rue …et au 17ème siècle déjà les marchands ambulants étaient présent mais il vendait des images pieuses, des chapelets, des couques de farine de sarrasin, de l’encre, du papier, des plantes pour chasser les rats, des sceaux, des gaufres, …..

 

Merci monsieur Jonau pour ces très rares vues des petits métiers de Bruxelles

29/06/2007

livraison de Coca Cola

coke (1)

 

coke (2)

 

coke (9)

 

coke (10)

 

Merci monsieur Maurissen pour ces photos...J'avais complètement oublié ces camions de livraisons de Coca Cola  ;-)

20/06/2007

le rémouleur

image

 

Merci Daniel pour cette photo mais si tu as des précisions au sujet de celle-ci, je t'invites à placer un commentaire....

 

 

Le Scheresliep – le rémouleur

 

On le voyait un peu partout…le lundi au Marché Sainte-Catherine ; le mardi il faisait le tour des poissonniers du quartiers ; le mercredi il se déplaçait jusqu’au Parvis de Saint Gilles ; le jeudi il était à Ixelles et le vendredi Porte de Namur.  Qu’il fasse beau ou mauvais, on le voyait traversé les quartiers en poussant sa charrette. Et les prix ?  Dans les années 20 cela coûtait environ 25 centimes le couteau de cuisine.  Dans les années 50 c’était 5 francs et 10 francs la paire de ciseaux.  Et on s’étonne que ces petits métiers aient disparu !  Impossible de gagner sa vie avec des prix pareils ! De toutes façon, la ménagère emploie de moins en moins de couteaux….le pain est coupé, la viande aussi …et quand les couteaux sont usés aujourd’hui on les remplacent  …on ne répare plus.

 

22/05/2007

Friterie d'époque

friture

 

Friture esthétique ambulante