UA-38716482-1

10/01/2007

bruxelles en 14-18

artilerie allemande à bruxelles

L'artillerie allemande traversant Bruxelles

revue de la victoire 14 18

 

ruevue de la victoire sur la guerre de 14-18

Gabrielle Petit une héroïne belge...

gabrielle petit

Gabrielle Petit est née en 1893 à Tournai en Belgique, et décédée en 1916 à Bruxelles.  Infirmière, elle est devenue une espionne pendant la première guerre mondiale.

 

Elle a 21 ans lors de l’invasion soudaine de la Belgique par les troupes allemandes en 1914.  En France, après une courte formation en espionnage, on lui propose une mission.

 

De retour à Bruxelles dès la fin juillet 1915, elle recueille et transmet aux états-majors alliés les positions et les mouvements des troupes ennemies dans le secteur de Maubeuge et de Lille.

 

La police secrète allemande la suspecte.  Elle est arrêtée, puis, faute de preuves, libérée.  Elle prend une fausse identité et poursuit ses missions jusqu’au mois de janvier 1916 date à laquelle, elle est à nouveau arrêtée.

 

Le 3 mars, elle est condamnée à mort par un tribunal militaire allemand et est fusillée le 1er avril au Tir national de Bruxelles.*

 

La guerre finie, les restes de Gabrielle Petit sont exhumés.  Des funérailles nationales ont lieu en mai 1919 en présence de la reine Elisabeth de Belgique, qui dépose la croix de l’Ordre de Léopold sur le cercueil dans un grand moment d’émotion populaire.

 

Une statue à la mémoire de la trop jeune héroïne est érigée place Saint-Jean à Bruxelles.

 

*Le Tir national était un complexe militaire situé sur la commune de Schaerbeek, le long du boulevard Reyers…

noel-nouvel an 2006 075

 

noel-nouvel an 2006 076

 

noel-nouvel an 2006 077

Un soir, elle était là seule laissant les passants indifférents et c'est comme si elle m'interpellait pour me dire ..."Et moi, n'oublies pas d'en parler sur ton blog" !

 

En voyant la statue..je me demande si la commune espère un jour la rénover ? C'est vrai...14-18 c'est loin et faudra peut-être un jour la remplacé par une statue "plus moderne".

Faudrait peut-être la déguiser en Pokémon pour que les jeunes s'approchent de celle-ci et puisse voir ce qui y est écrit, faudrait peut-être y mettre aussi un résumé à côté  puisqu'ils n'ouvrent plus un livre d'histoire...

 

J'ai demandé à mes enfants ce que l'on leur enseignaient à ce jour en histoire (ils ont 18 et 13 ans)  à l'école ...quand ils m'ont répondu j'ai cru qu'ils étaient en 3ème primaire !  A force d'alléger les matières, qu'est-ce qu'ils connaîtront plus tard ? Je n'ai jamais été une élève brillante mais par contre, le cours d'histoire faisait partie de mes préférences...

29/12/2006

Témoignage de Guerre de Jean-Pierre Roels

Mes grands-parents qui habitaient rue de l’Economie pendant la guerre, cachaient une famille juive dans l’arrière maison. Ils ont été dénoncées une semaine avant la libération, il y eu je crois qu’un seul rescapé aux camps de concentration. Lors de l’arrestation de cette famille, mon grand-père fut arrêté dans un café au vieux marché, de la place qui était noir de monde, les gens huaient les allemands. Un ami de mes grands-parents alla prévenir ma grand-mère à la maison et prit toute la famille en charge vers la place. L’ami interpellât un des chefs nazis (chemise noire) et fit constaté que mon grand-père avait une famille qui l’attendait à la maison, il montra la ribambelle devant le café (ils avaient 12 enfants). Le chef réfléchit un instant et libérât mon grand-père.  

 

Pour une fois, je dirais que cette histoire se termine bien !  Ce qui ne fut pas toujours le cas malheureusement...

Mon oncle était rechercher par les Allemands....et il était caché pendant plusieurs semaines  dans l'église des Brigittines.  Il me racontait que pour faire passer le temps, il avait adopter une araignée !  Il a été prit juste avant la fin de la guerre mais par bonheur, il était poursuivit non pas pour ses activités dans la résistance (ouf) mais parce qu'il n'avait pas répondu à la convoction pour travaux forcés !  

Ma mère me disait  que les descentes à domicile pour le rechercher n'étaient vraiment pas commodes et qu'un voisin dans les vieux blocs avait lui été abattu froidement alors qu'il voulait s'encourir. 

Non, ce n'était plus la joie dans les Marolles non plus ! 

28/12/2006

bruxelles sous l'occupation 40-45

bld anspach occupation

boulevard Anspach

boch à bxl

Bien à l'aise...Ils pensaient déjà être chez eux !

cinémas bld A Max

...et bien entendu..que des films Allemands !

Photo d'un cinéma "soldaten Kino", il s'agit en fait du cinéma Marivaux bld Anspach 1942

Photo de Jimmy Bourgeois

fanfare all de brouckère

Fanfare place de Brouckère.....beurk !

 
gare du nord 40

Photo de la gare du Nord avec le célèbre V de la victoire.

A l'époque, ce V avait été celui de la victoire des alliés qui s'inscrivait partout sur les murs en Europe.  Par la suite, les Allemands se sont accaparés ce signe pour celui de la victoire Allemande.  1943 Photo de Jimmy Bourgeois

 

 

 
gare lux occupation

Gare du Luxembourg sous l'occupation

la bourse 40

A la bourse...presque comme si de rien n'était ...

la bourse pendant la guerre

Toujours à la Bourse...

les femmes et loccupation

Et les femmes au boulot !!!

parc de bxl 39

Parc de Bruxelles en 39

pl rogie-Max occupation al

Place Rogier / A. Max ...et on cire les pompes !!! re beurk !

marché 4

Même le marché n'a pas été épargner !

marché occupation

Serait ce le Nâamet ?

marché occupation 2

Gilbert ! Si tu vois la photo, cela doit te dire quelque chose non ? Serait ce la rue de la Rasière ?

marché occupation 3
Les vendeurs aux alentours du marché aux puces.... Le Vieux Marché pour les bruxellois.... C'est la guerre.... on se débrouille comme on peut...

 

01/12/2006

les allemands à bruxelles

img102

 

Une patrouille de feld-gendarmes allemands avec leur plaquette métallique et leur casques à pointe.  Ici, rue du Poinçon, devant l'ancien collège Saint Michel, au milieu un policier bien de chez nous celui-là !