UA-38716482-1

14/05/2014

Le « scandale » du Petit Sablon

mercator pt sablon.jpg

Le 20 juillet 1890, à 11 heures, le bourgmestre Charles Buls, entouré du ban et de l’arrière-ban des édiles communaux, inaugure en grande pompe le nouveau square du Petit Sablon.

Huit jours plus tard, c’est la catastrophe !  Un brave bourgeois de Bruxelles dont l’histoire n’a pas retenu le nom, demande audience au maïeur.  Pour lui faire part, affirme-t-il, d’une très regrettable anomalie à propos du Petit Sablon.  Intrigué, Charles Buls le reçoit.  Notre homme explique au premier magistrat pour le moins abasourdi que, parmi les dix personnalités statufiées entourant les comtes d’Egmont et de Hornes, se trouve Gérard Mercator (de son vrai nom Gérard de Cremer).  Le célèbre géographe, cosmographe et mathématicien – le socle de la statue enseigne aux visiteurs qu’il naquit en 1512 et décéda en 1594, ce qui est parfaitement exact – tient dans sa dextre la représentation du globe terrestre qu’il contemple avec l’air d’en avoir deux… Il y a de quoi être étonné, affirme notre bourgeois au bourgmestre : le sculpteur Louis-Pierre Van Biesbroeck, auteur de la statue, fait figurer sur la mappemonde les contours de l’Australie !  Un continent qui, n’importe quel potache vous l’affirmera, n’a été découvert que dans le courant du XVIIIème siècle !!!

Effondré, le bourgmestre ne sait quelle attitude adopter …  Lui qui fait partie du corps enseignant, il imagine déjà les gorges chaudes que feront ses adversaires politiques devant une telle bévue.  Pour éviter le « scandale » qui lui retomberait sans conteste sur le dos, il demande au futé bourgeois de garder le secret sur ce regrettable incident.  Ce que ce dernier fit, et très bien.  Puisqu’il fallut attendre presque un demi-siècle – exactement 49 ans – pour qu’un autre quidam se rende compte, en 1939, de cet anachronisme pourtant flagrant. 

 

Si d’aventure vous passez par le square du Petit Sablon, rendez visite à Mercator : sa statue se trouve en haut à gauche de la butte arrière du square.  Vous constaterez que sa mappemonde n’indique plus les continents, lesquels ont été remplacés par des sortes de fuseaux qui n’ont rien d’horaires.  Quant la transformation a-t-elle eu lieu ?  Mystère… La ville les a fait exécuter en « stoumelinks » ! 

10/01/2007

Gabrielle Petit une héroïne belge...

gabrielle petit

Gabrielle Petit est née en 1893 à Tournai en Belgique, et décédée en 1916 à Bruxelles.  Infirmière, elle est devenue une espionne pendant la première guerre mondiale.

 

Elle a 21 ans lors de l’invasion soudaine de la Belgique par les troupes allemandes en 1914.  En France, après une courte formation en espionnage, on lui propose une mission.

 

De retour à Bruxelles dès la fin juillet 1915, elle recueille et transmet aux états-majors alliés les positions et les mouvements des troupes ennemies dans le secteur de Maubeuge et de Lille.

 

La police secrète allemande la suspecte.  Elle est arrêtée, puis, faute de preuves, libérée.  Elle prend une fausse identité et poursuit ses missions jusqu’au mois de janvier 1916 date à laquelle, elle est à nouveau arrêtée.

 

Le 3 mars, elle est condamnée à mort par un tribunal militaire allemand et est fusillée le 1er avril au Tir national de Bruxelles.*

 

La guerre finie, les restes de Gabrielle Petit sont exhumés.  Des funérailles nationales ont lieu en mai 1919 en présence de la reine Elisabeth de Belgique, qui dépose la croix de l’Ordre de Léopold sur le cercueil dans un grand moment d’émotion populaire.

 

Une statue à la mémoire de la trop jeune héroïne est érigée place Saint-Jean à Bruxelles.

 

*Le Tir national était un complexe militaire situé sur la commune de Schaerbeek, le long du boulevard Reyers…

noel-nouvel an 2006 075

 

noel-nouvel an 2006 076

 

noel-nouvel an 2006 077

Un soir, elle était là seule laissant les passants indifférents et c'est comme si elle m'interpellait pour me dire ..."Et moi, n'oublies pas d'en parler sur ton blog" !

 

En voyant la statue..je me demande si la commune espère un jour la rénover ? C'est vrai...14-18 c'est loin et faudra peut-être un jour la remplacé par une statue "plus moderne".

Faudrait peut-être la déguiser en Pokémon pour que les jeunes s'approchent de celle-ci et puisse voir ce qui y est écrit, faudrait peut-être y mettre aussi un résumé à côté  puisqu'ils n'ouvrent plus un livre d'histoire...

 

J'ai demandé à mes enfants ce que l'on leur enseignaient à ce jour en histoire (ils ont 18 et 13 ans)  à l'école ...quand ils m'ont répondu j'ai cru qu'ils étaient en 3ème primaire !  A force d'alléger les matières, qu'est-ce qu'ils connaîtront plus tard ? Je n'ai jamais été une élève brillante mais par contre, le cours d'histoire faisait partie de mes préférences...

16/10/2006

 monument anspach place De Brouckère

img027