UA-38716482-1

29/12/2014

Le Filet américain de Monsieur Niels…. Un bruxellois !

canterbury bld e jacqmain.jpg

On ne saura jamais pourquoi le restaurateur belge Monsieur Niels a donné à son filet la nationalité américaine : il ne s’est pas confié à ses héritiers dit-on.  Il aurait pu le qualifier de bruxellois, puisqu’il l’a créé en 1926 quand il a ouvert le restaurant qu’il baptise « Canterbury » au bld Emile Jacqmain en souvenir de son séjour au Royaume-Uni. 

Pendant plus d’un demi-siècle, le restaurant sera le rendez-vous incontournable des arts, de la politique et des affaires.

canterbury a l'expo.jpg

A l’exposition universelle de Bruxelles, monsieur Niels représente la gastronomie belge avec son propre pavillon brasserie – restaurant. 

joseph niels.jpg

En 1940, monsieur Niels perd la vie dans un accident. 

canterbury bld e jacqmain 2.jpg

Ce sont ses deux fils, Albert et Georges qui reprendront le flambeau.  Ceux-ci fonderont en 1949, Nielsvins (négoce de vins) et ouvriront le restaurant la couronne à la Grand’Place.

canterbury bld e jacqmain 3.jpg

 

Ce filet américain, adaptation du steak tartare français (qui n’a rien de tartare, mais dont la recette aurait été inventée par Jules Verne pour ajouter une touche de couleur locale à son roman « Michel Strogoff », est devenu un grand classique de la cuisine belge.  Il figure sur à peu près toutes les cartes des restaurants bruxellois et, bien entendu depuis 1968, sur celles des descendants de Grand-papa Niels au « Vieux Saint-Martin » au Sablon  à Bruxelles et en 1969 à la Brasserie de la Mer « A la Marie-Joseph » au Quai au Bois à Brûler. 

canterbury taverne.jpg

En 1970, la famille Niels représente la Belgique à l’exposition Universelle d’Osaka au Japon.  Pour la première fois, les japonais découvrent le cornet de frites belges et nos produits importés de Belgique.

Depuis 1993, la famille Niels est propriétaire de la nouvelle taverne-restaurant « Le Canterbury » aux Etangs d’Ixelles. 

 http://niels1926.be/histoire/

La différence entre le filet américain et le steak tartare ?  La mayonnaise.

Le premier en comprend, l’autre pas.  Leurs similitudes ?  L’utilisation des condiments dont la moutarde, les câpres, les oignons, les cornichons.  Une règle d’or commune : hacher la viande de bœuf au couteau ou au hachoir juste avant de la servir.  Il faut ajouter à cela la « patte » du faiseur. 

 

filet américain.jpg

Voici la recette pour 2 personnes… (en plat principal).

350gr de viande hachée nature pur bœuf

1 jaune d’œuf (très frais bien entendu)

1 oignon « moyen » finement haché

2 C. à soupe de persil haché

½ CC de Worcestershire Sauce (sauce anglaise)

1 CS de câpres (facultatif pour ceux qui n’aiment pas)

3 CC de mayonnaise (pour commencer… ajoutez selon votre goût par la suite)

1 CC de moutarde de Dijon

Sel, Poivre (selon votre goût)

Mélangez le tout dans un ravier réfrigéré au préalable… goûtez… rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

Servir accompagné de frites bien croustillantes et d’un mélange de salade de Blé et de chicons crus à la vinaigrette ainsi que d’une bonne bière Pils bien fraîche.

Bon appétit !

Pour information :

La viande hachée doit être extrêmement fraîche…. Froide, préparée et mangée le jour même !!!

1942... Un dimanche au Vieux Marché

Un tout GRAND MERCI à Monsieur P. Bourgeois pour cette photo de la place du Jeux de balles 
en 1942.

"Un dimanche, place du Jeux de Balle, un officier allemand, examine un appareil photo".

Signature de la Photo :
Jimmy BOURGEOIS - 1942 - Extrait du livre : "Bruxelles sous l'occupation Nazie" - Editions Pré Riant.

267-40-45-400% - Copie.jpg

 

le Begynenveldmolen, Pottersmolen, Drapsmolen,... à Molenbeek

maison rue des Béguines Molenbeek Mme Redant Coppens.jpg

Je suis née en 1939 à Molenbeek St.Jean, rue des Béguines. J'y ai vécu jusqu'à mes 18 ans. Toujours il m'a été dit que j'étais née dans la maison du moulin. En effet sur le terrain il y avait un moulin jusqu'aux environs 1920, le Begynenveldmolen, Pottersmolen, Drapsmolen, comme vous le voulez. 
Je vous envoie une photo de la maison en question. 
Sur aucune reproduction du moulin je ne retrouve ma maison, pourtant elle était déjà vieille en 1939 ! donc vraisemblablement contemporaine de l'époque du moulin.

J'aimerais bien que quelqu'un me donne plus de renseignements.
 
Avec mes remerciements pour les renseignements éventuels que vous pourriez me donner, mes plus sincères salutations.
 
Mme REDANT-COPPENS
 
P.S. A l'arrière de la maison on voit les toitures des maisons de la Cité Diongre. ( Les matériaux du moulin démoli ont été employés pour construire cette cité).