UA-38716482-1

10/10/2013

Le Théâtre Lyrique à Schaerbeek

théâtre lyrique001.jpg

En 1854, le Comte de Juvisy, Parisien, premier directeur du « Casino des Galeries Saint-Hubert » à Bruxelles, eut l’idée d’ouvrir un établissement d’été ; c’est ainsi qu’il fit construire le « Casino d’Eté Saint-Hubert » sur un terrain situé entre la chaussée d’Anvers et la rue du Progrès.  Mais, le mauvais temps aidant, cette initiative n’eut pas le succès escompté et ce théâtre fut déserté par le public.

Quelques années plus tard, le bâtiment accueillit une troupe d’opéra et fut rebaptisé « Théâtre Lyrique ».  Mais l’exploitation cessa rapidement, faute de rendement.

En 1857 enfin, plusieurs artistes s’étant constitués en société agrandirent et embellirent le site.  Ayant ainsi fait peau neuve, le Théâtre Lyrique prit alors son véritable envol.  Il asquit une vogue extraordinaire et eut un succès retentissant jusqu’en 174, date à laquelle la commune de Schaerbeek l’acheta pour y installer un marché couvert, indispensable selon elle dans le quartier Ouest. 

Les activités étant loin d’être florissantes, ce marché fut fermé un an plus tard.  Restauré en 1880, le Théâtre Lyrique devint alors le siège de distributions de prix scolaires, de réunions de sociétés, de représentations théâtrales ainsi que de meetings politiques.  

 

Le dimanche 27 septembre 1935, on peut lire dans le journal Le Soir : « Vers 7h du matin, un incendie a complètement détruit le Théâtre Lyrique de la Place Solvay (ancienne place du Marché).  Ce théâtre avait 75 ans d’existence.  Sarah Bernhardt y avait joué.  Vandervelde et beaucoup d’autres politiques y avaient aussi tenu des meeting ». 

Les commentaires sont fermés.