UA-38716482-1

13/01/2010

rue des Harengs et rue Chair et Pain

vue de la Gd Place 002

La Grand’Place en 1594.  On aperçoit à gauche, les maisons situées entre la rue des Harengs et la rue de la Colline.  À droite, la rue des Chapeliers.  L’arc de triomphe qui masque l’entrée de la rue de la Colline, fut érigée en l’honneur de l’archiduc Ernest. 

Rue des Harengs

 Courte ruelle reliant la rue du Marché aux Herbes à la Grand’Place.  

Déjà tracée sur des plans de la ville au XIVème siècle sous le nom de Haerinc strate, elle n’en conserve à ce jour, que  des habitations du côté pair.  Son nom serait à l’origine dû à  l’activité de la corporation des poissonniers.  Leurs étals étaient situés  le long de la rue Marché aux Herbes à côté de l’ancienne Grande Boucherie.  

rue des harengs au filet de boeuf

Elle est composée de maisons  à pignons et de façades néo-classiques. 

rue des harengs resto

La partie droite  (côté impair), est occupée par  la façade latérale du Nouveau Palais (ancienne Grande Boucherie et actuel siège de la Fédération touristique du Brabant et du Commissariat Général au Tourisme) du n°61-63 de la rue Marché aux Herbes et de la partie  latérale de la Maison du Roi. 

rue des harengs épaule de mouton

On peut citer pour l’histoire, que les 2 deux restaurants typiques de l’époque, étaient  l’Epaule de Mouton  au n°16 … où de nombreuses vedettes très célèbres signaient  le livre d’or et le Filet de Bœuf au n°6-8 qui existait depuis le XVIIIème siècle. 

rue des harengs épaule de mouton chantraine

Au n°18 de cette même rue, durant la seconde guerre mondiale, le café « Au Coq de Jemappes », fut un des hauts-lieux de la Résistance. 

 

Rue Chair et Pain

Parallèle à la rue des Harengs, elle relie la rue du Marché aux Herbes à la Grand’Place.   Du XIVème au XVIIème siècle, elle était appelée rue au Poivre (Peperstraet) et n’aurait en principe jamais du changer de nom !

rue pain et chair gd place

Au XVIème siècle, une petite ruelle fut tracée entre la Maison du Roi (Broodhuis) et l’ancienne Grande Boucherie qui se situait en façade à la rue Marché aux Herbes.  Il était donc évident que celle-ci soit nommée « Tussen Vleesh (viande) en Brood (pain) »…. « Entre Chair et Pain ».  On prétend qu’au XVIIIème siècle, les ouvriers communaux auraient commis une erreur lorsqu’ils furent chargés de placer les nouvelles « plaques » des rues ….  Depuis, la ville n’a jamais rectifiée cette faute ! …. Les noms des ces deux rues restent donc permutés !

Grande boucherie 17ème001
Pour l’histoire, la Grande Boucherie « Halle à la viande » fut bâtie aux environs du 13ème siècle.

Ci-dessus, La Grande Boucherie d’après le dessin de Puttaert.

 Au cours des siècles,  ce bâtiment connu diverses rénovations.

Au 19ème siècle, la ville qui n’en tirait plus aucun bénéfice, décida de  vendre celui-ci à un particulier.

rue des harengs grande boucherie

En 1912, malgré les protestations des journalistes et de certains bruxellois,  il fut question de démolition.   Le débat fut clôt le 9 mai 1917 lorsque l’édifice s’effondra lors d’une tempête de vent !

A présent, vous pouvez admirer à cet endroit (61-63 rue Marché aux Herbes), Le Nouveau Palais ;  immeuble érigé en style néo-baroque datant de 1928. 

C’est là aussi que vous trouverez L’Offices du tourisme à Bruxelles

Pour info clic ci-dessous :

http://www.bruxelles.irisnet.be/fr/tourismeloisirs/touris...

Commentaires

Harengs sur canapés. Excellent topic, Sophie !
Et (je suis tardif), félicitations pour ton 1.5 méga visiteurs.
@+
Robert

Écrit par : Robert | 13/01/2010

Répondre à ce commentaire

Hâââring!!! Tof Sofeïke, les affaires reprennent.
Y' en a du beau monde qui est passé dans tous ces restaurants zeg! Dans le stameneï"Au Coq de Jemappes" le mot de passe était "Joseph de la Grand-Place", c' est peut-être là que pendant la 2ème guerre que mon Poepa a "commandé" ses faux papiers, qui sait?
Rue des Harengs il y a toujours le bar "Le Cerceuil" la première fois que j' y suis entré c' était vers 1975.

Écrit par : Nicky | 13/01/2010

Répondre à ce commentaire

Le cerceuil... Un des bars préférés de ma fille.... avec son style.... c'est normal ;o) .... ben il en faut pour toutes les générations .....moi c'est là que j'ai invité à l'époque mes futurs beaux parents.... résultats.... hihihi !!!

Écrit par : sofei | 13/01/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Ton blog est en finale de la catégorie "blog les plus populaires"
Toutes les infos sur le lien ci-dessous
good luck

Écrit par : Jules | 21/01/2010

Répondre à ce commentaire

My wife and I had dinner at LEpaule de Mouton around 1964 or 65.. Had a delicious meal.. my wife had veal and I opted for entrecot against the advice of our waiter... should have taken his advice... The waiter was rather aged... took him quite a while to walk from the kitchen area to our table... Don't recall anyone else in the restaurant at the time... Read about the restaurant in Art Buchwald's column of the The New York Herald Tribune Titled "Paris After Dark". At least I think this was the paper... been lots of years since and am getting into my 80's age does play tricks with ones memory...

Bob and Jan

Écrit par : Robert Hager | 20/06/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.