UA-38716482-1

20/10/2009

Le bal à Guy avec l’autre grand Jacques !

Le bal à Guy avec l’autre grand Jacques !

 

Avant-propos, juste pour dire à mes amis historiens amateurs, au sens noble du terme, comment ça fonctionne si vous tentez d’acquérir des images en toute légalité, même si il faut y apporter son obole. J’ai contacté la photothèque d’un journal bruxellois de la soirée, me proposant de faire la recherche connaissant le sujet, sans gâcher leur temps. Réponse sympa : pas de problème, mais… pour les droits, il vous faudra transiter par une firme qui gère cet aspect. J’imèle cette société avec un topo explicatif et je reçois le tarif des droits. Si j’étais un écrivain connu sous contrat d’éditeur, l’avance sur compte pourrait me permettre d’envisager la transaction : bref, impayable ! De plus, pour ces images en basse définition destinées au Web, il y a des clauses répétitives annuelles ! Aussi, les photos resteront dans leurs classeurs tant qu’un éditeur ait le projet d’un livre. Et pour les amateurs, la porte est dans cette direction, celle du néant. Dommage, ces sociétés devraient proposer une solution convenable pour les historiens amateurs de Net. Il n’en est rien, c’est l’air du temps.

 

ILLO = BGC2_72d.jpg

LEGENDE = Vegasse ? Saint-Josse ! Les J.J. Girls : Tilt, Christie, Lucille, Gitta ? (RD)

 

Venons-en au sujet du jour : il y avait une petite commune d’un kilomètre carré et demi, la plus étriquée de l’agglomération bruxelloise, dirigée par un homme de taille moyenne, assez costaud et à la tignasse noire impénétrable : Guy Cudell. Le regard pénétrant notre Guy, il savait en bon bourgmestre socialiste qu’il devait gérer une commune très complexe. Comme le répète à l’envi les bases de données, Saint-Josse-ten-Noode est une entité remplies de gars et filles sympas mais pas de chez nous. Il y avait aussi des demoiselles qui font de leurs bas résilles leur fond de commerce. Ca n’a pas vraiment changé.

 

ILLO = BCG4_72d.jpg

LEGENDE = Ce soir-là, arrivée de Jacques Dutronc sous bonne escorte ; peu de doutes, ce sont bien Jess & James ‘on stage’. (RD)

 

C’était le moment où Bruxelles rêvait à Manhattan. Le building de la Prévoyance Sociale narguait d’un regard athée la Basilique, la gare du Nord avait été réaménagée suite à la Jonction et la place Rogier pliait le cou vers un nouveau ‘skyscraper’ : le Centre Rogier ! Dont l’enfilade de verre aurait pu servir de décor à un film catastrophe célèbre, rapidement nommée Tour Martini.

 

ILLO = BCG8_72d.jpg

LEGENDE = Succès de foule assourdissant pour le bal à Guy, dommage que le flash ne portait pas plus loin. (RD)

 

Au sommet, mieux valait se munir d’une invitation pour côtoyer mannequins et vedettes. Au rez-de-chaussée, une galerie commerçante menait au Théâtre de Belgique, puis National. A l’arrière de la géante élancée se prolongeait un immense bâtiment offrant des appartements et des salles d’exposition, sans oublier les niveaux de parking qu’on atteignait par une rampe en colimaçon assez folle.

 

ILLO = BCG7_72d.jpg

LEGENDE = J’ignore quel artiste se produisait ici, mais un beau band, depuis la plate-forme des Go-go-girls. (RD)

 

Le plus célèbre des salons fut sans nul doute la Foire du Livre qui occupait les salles Mercator, Da Vinci et Descartes, accessibles par d’invraisemblables escalators peinant vite sous la charge du public. La salle Da Vinci était la plus aérée – si l’on peut dire – avec sa mezzanine sur quatre côtés et ses rampes d’escaliers, où officiait une jeune dame absolument délicieuse, aux nerfs trempés d’un acier dont les métallurgistes cherchent encore la formule : elle annonçait les dédicaces sur stands…

 

ILLO = BCG6_72d.jpg

LEGENDE = De g. à dr. : Françoise Cudell, Jean-Marie-de-chez-Vogue-Belgique, Guy Cudell et Jacques Dutronc. (RD)

 

C’est dans cet espace qu’avait lieu le bal du bourgmestre : noir de monde, je ne vous dis pas ! En 1968, par un hasard particulier, je passais par-là avec un copain appelé « Spot » Matic. Je vous livre ce reportage parce que je n’ai rien trouvé sur la toile et… Jacques Dutronc était présent : « Le monde entier est un cactus ! » Pardonnez-moi si les légendes comportent quelques approximations ou erreurs : c’était au temps où le passage virevoltant d’un jupon suggérait la prise de notes parfaitement  improbable !

 

ILLO = BCG1_72d.jpg

LEGENDE = Jacques prouve que son « piège à fille, un piège tabou, un joujou extra qui fait crac boum hue » fonctionne à la perfection ! (RD)

 

PS : Digne de «1984 » d’Orwell, il ne semble pas y avoir une seule photo, sur Internet, de la Foire du Livre, première époque ; pourtant, j’en ai prises des photos de la Foire, elles aussi sont dans des archives poussiéreuses inaccessibles malgré les demandes et autres promesses. Non, de rien…

PPS : Guy Cudell, un vent favorable me le confirme, fut le premier bourgmestre à introduire des éléments féminins dans la police de sa commune.

 

Remerciements à tous qui se retrouvent sur les clichés, bien entendu, et surtout à Jacques Dutronc, gentleman cambrioleur de sourires.

 

Robert Dehon

Commentaires

je voudrais savoir si possible qui a connu ou fréquenté le café Deuvelshoek, rue du Houblon à Bruxelles. Merci d'avance

Écrit par : Alice | 08/01/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.