UA-38716482-1

16/09/2009

Joseph Plateau le précurseur du cinéma

PortraitPlateau

Joseph Plateau est né à Bruxelles le 14 octobre 1801.  Fils d’un artiste peintre, sont père l’inscrit à l’académie de dessin.  Orphelin à 14 ans, son oncle se charge de son éducation.  Doué d’une intelligence hors du commun, il sera inscrit à l’Athénée Royal de Bruxelles et  en 1822  à l’Université de Liège.  Licencié en droit, en sciences et lettre puis docteur ès sciences à 28 ans il deviendra  professeur de physique expérimentale en 1835 à l’Université de Gand.   

 

C’est pourtant en 1832 qu’il invente le  phénakistiscope.  (Mot formé du grec phenax-akos, « trompeur », et skopein, « examiner »).  Il s’agit d’un jouet optique…Joseph Plateau est le créateur de la synthèse du mouvement et le premier au monde à montrer des images animées….dans un petit appareil qu’il nommera « Fantascope »…..Il est donc le véritable précurseur du cinématographe. 

35_2483

Le phénakistiscope se compose d’un disque rond en carton, percé de fentes, sur lequel, un mouvement est décomposé en une suite d’images fixes….animé d’une grande vitesse de rotation, l’image reflétée dans un miroir opposé, semble s’animer.  Il dessina d’abord à la main ces images en représentant successivement des mouvements…tel un forgeron en action. Ce fut ensuite le peintre belge Jean Baptiste Madou qui se chargea de la décoration de ces disques.  Cette expérience sera complétée deux ans plus tard par Faraday.

phena1

phena2

 

Et pourtant, en 1843, ce sont ses expérimentations sur la persistance rétinienne qui le rendront aveugle !   Il observait sans protection le soleil pendant plus d’une demi-minute et renouvela cette expérience chaque fois que ce fut nécessaire pour ses recherches.  C’est des suites d’une affection de la choroïde qu’il devint aveugle…..Le paradoxe ….l’étude de la vision lui enleva la vue !

 A ce jour, les prix Joseph Plateau sont des récompenses cinématographiques décernées en Belgique. 

Au coin de la rue qui porte son nom et de la rue de la Vierge Noire, ont peut admirer le monument « Centenaire du Cinéma »  qui lui rend hommage.  Ce monument représente un rouleau de pellicule photographique évoquant des scènes marquantes de l’histoire du Septième Art.  Le soir, il est  illuminé. 

bldplateau

15:06 Publié dans PORTRAITS | Commentaires (4) |  Facebook | |

Commentaires

Alléie Jef !!! Bisous Sophie

Écrit par : Charles | 16/09/2009

Répondre à ce commentaire

Avis aux personnes intéressées : je viens de consacrer plusieurs articles à la région bruxelloise.

Écrit par : Un petit Belge | 16/09/2009

Répondre à ce commentaire

Juste un petit coucou en passant Cela faisait bien longtemps que je ne t'avais plus laissé de commentaire.
Bisous.

Écrit par : Guy (Beerfan02) | 17/09/2009

Répondre à ce commentaire

encore une belle page! Toff de chez toff l'histoire de Joseph Plateau.
Bonjour a tous du brusselère voyageur,j'ai quiter la Bretagne pour le lot et garonne(j'y met mes valises pour passer l'hiver et après??? mystère et boulle de gomme ;)

Écrit par : dudu | 17/09/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.