UA-38716482-1

31/03/2009

La musique avait son importance....

accordéons pub recto

accordéons pub

Nous nous souvenons tous de nos musiciens bruxellois, en voici une publicité de l'époque...Quelqu'un peut-il me rappeler le nom du célèbre accordéoniste de la rue Haute qui était présent lors des emissions de "Chansons à la carte" de la RTB ?  Merci ...

26/03/2009

Lambic et faro ...

A Bruxelles à la fin du 19ème siècle, on prétendait que le lambic était pour la bière ce que le bourgogne est pour le vin.  Il était le roi des brasseries bruxelloises.

brasserie bière faro

Le lambic était  une bière fabriquée avec moitié froment et moitié orge germée.  Pour faire un bon lambic, il fallait prendre tout son temps ! ...

Un an pour le goûter, après deux ans, il devenait agréable à boire et à trois ans, il était parfait....le résultat donnait une bière corsée, fraîche, digestive et nourrissante d'une couleur limpide,  ni claire ni foncée avec une mousse naturelle. 

Le lambic était une bière qui devait sa qualité à son froment. Il servait également aux brasseurs de province à couper leurs bières locales.

 

Le faro était préparé avec le lambic et la bière de mars ; il était tiré à la pompe ; il était doux. 

Le faro est un diminutif du lambic. Le lambic était le produit des premières « trempes » et la bière de mars (dite bière de table) était formée des dernières infusions du brassin.

Pour préparer deux tonneaux de faro, il fallait 100 kg de « brai », ou malt moulu.  On y ajoutait 500 g de houblon par tonneau.  Le faro devait vieillir deux ans avant d'être bu. 

Pour un faro plus fort, Le « half en half » on remplissait le verre moitié lambic et moitié faro au comptoir.

brasserie

 

Après une révolte concernant l'augmentation des prix de la bière, les patrons de bistro commandèrent des verres de mêmes dimensions mais à fonds plus épais plutôt que d'appliquer de nouveaux prix....avec une bonne « clache » de mousse par-dessus, le tour était joué !!!!

brasserie de forest

 

Vers 1885, le commerce des bières était divisé en quatre professions :

-le malteur faisait germer l'orge.

-le brasseur faisait tremper le malt et bouillir le moût  pour ensuite mettre la bière en tonneau.

-le marchand de bière ou préparateur achetait le lambic et la « mars » au brasseur et en faisait du faro et de la bière de table.

Et le débitant, ...

brasserie moeder lambic

 

Hors vers 1840, l'Angleterre envoya ses premières bières anglaises à Bruxelles ! ...Suivie par l'Allemagne...ces bières étaient chères mais devenait dangereusement à la mode.

brasserie bière anglaise

Pourtant, à l'inverse, les Anglais ne voulaient pas de nos bières...les Allemands en commandaient mais prétendaient qu'elles étaient infectes !! ...Les Français adoptaient plutôt nos bières de ménage ou le faro.  (Sauf Baudelaire qui prétendait que le faro c'est de la bière deux fois bue ! « Le faro est  tiré de la grande latrine, la Senne.  C'est une boisson extraite des excréments de la ville soumis à l'appareil diviseur ( ?)...Ainsi, depuis des siècles, la ville boit son urine ») ! ....(Merci Beaudelaire)

brasserie bière anglaise ets wouters

Entre 1869 et 1885 l'apparition de la bière « Brune » fit son apparition et ce fut une rude concurrente  pour le faro.  Vendue au même prix avec  une marge bénéficiaire plus importante, elle plaisait aux femmes et aux enfants parce qu'elles étaient moins acide. 

L'apparition de la « brune » avait comme conséquence qu'elle était du type « bière jeune »...elle exigeait donc une clarification....pour cela, les brasseurs utilisaient de la colle à poisson achetée en Russie. 

C'est le bruxellois A. Laurent qui proposa d'utiliser les peaux de raies en provenance du Marché aux poissons pour remplacer la colle à poisson et ainsi faire la clarification.  Cette découverte fit la fortune des poissonniers qui auparavant jetaient celles-ci dans les eaux de la Senne !

brasserie   in t'spin

Quelques enseignes célèbres...

brasserie des brigittines

Brasserie des Brigittines

brasserie porte rouge

A la rue Haute...

24/03/2009

Galeries Anspach...1935...les années d'or

anspach extérieur016

L'Anspach Center  était appelé autrefois, Grand Bazar puis Galeries Anspach.  Au départ, le bâtiment principal fut élevé à l'angle du bld Anspach et de la rue Grétry à l'emplacement de l'Hôtel de Suède....Plans de 1897 (architecte Fr. Petit)

Le bâtiment fut agrandit  en  1899 et en 1911.

En 1903, Victor Horta fut chargé de l'agrandir à l'arrière (rue de l'Evêque et rue Grétry) ...En 1913, d'autres travaux ont été effectués pour d'avantage agrandir le bâtiment et également le haussé.

C'est l'architecte M. Polak qui dote le complexe d'une nouvelles façade rue de l'Evêque...En 1927 et 1935, un nouvel angle (r de l'Evêque/rue des Fripiers) est également construit.  

1983 fut une année maudite pour son personnel....les magasins furent fermés pour cause de faillite.

anspach vitrines006

anspach pour vous servir018

anspach rayon jouets010

anspach animation enfants017

anspach les pâtissiers013

anspach menu mars 014

anspach tea room011

anspach escalier principal007

anspach vue 009

anspach les galeries012

anspach bureau d'achats008

anspach pub soir de paris015

Adieu Belles Galeries Anspach...lieu de mes souvenirs d'enfance, de mes rêves à la Saint Nicolas.....il ne reste plus grand chose de toi.....

Voici ce qui lui est annoncé....

Le projet comporte un casino de 11.000 m2, un hôtel de 140 chambres, 6.000 m2 de commerces, et 30 appartements

BRUXELLES Dans les années 70, les galeries Anspach occupaient 2.000 personnes. C'était leur âge d'or. Ensuite, c'est la faillite en 1983. La Ville de Bruxelles devient alors propriétaire des lieux, qui deviennent l'Anspach Center. Histoire de relancer le commerce à deux pas de la place De Brouckère. Malgré un succès pour certaines vitrines de la galerie, le vide locatif des étages du bâtiment pèse lourd financièrement pour le budget communal. C'est pour cette raison qu'en 2002, lorsqu'un projet de casino a pointé le bout du nez, la Ville en a profité pour accorder un bail emphytéotique à NGBA-Berheim-Fortis. Qui a déposé son permis d'urbanisme à la Ville de Bruxelles.

« C'est une bonne chose de faite», nous explique Philippe Close, le chef de cabinet du bourgmestre Freddy Thielemans (PS). « Il faut maintenant que les travaux commencent au plus vite. Ceux-ci devraient durer 24 mois. Ils pourront commencer dès que le permis sera délivré car NGBA a mis fin à tous les baux pour être certain de ne pas perdre de temps en expropriation ou négociation. Le projet est très important, son budget estimé avoisine les 35 millions d'euros».

Ce sont quelque 31.000 m2 qui accueilleront, entre autres, le casino qui pour l'instant a ouvert ses portes à la salle de la Madeleine, dans la rue Duquesnoy. Le choix du centre Anspach a été pris pour la grande zone de chalandise formée par la place De Brouckère, la rue Neuve et la Grand-Place. Et pour rendre la Ville de Bruxelles plus attractive au point de vue ludique.

Ce casino de 11.000 m2 se trouvera au deuxième étage. Il hébergera une brasserie, une salle polyvalente, une réception et une salle des fêtes. La société Pierre et Vacances exploitera un hôtel de 140 chambres dont l'entrée se trouvera au coin de la rue de l'Évêque et du boulevard Anspach. Le rez-de-chaussée de ce complexe sera, quant à lui, dévolu à 6.000 m2 de commerces qui donneront sur une galerie avec verrière. Cette galerie traverse le bâtiment de part en part de la rue des Fripiers au boulevard Anspach. Celle-ci servira de colonne vertébrale à toutes les composantes de ce complexe.

La mixité commerce-logement ne sera pas oubliée: une trentaine d'appartements se répartiront sur plus de 3.500 m2 tandis que l'entrée souterraine de la Stib sera remise à neuf.

© La Dernière Heure 2005

11/03/2009

Quand l'armée formait des hommes....

Jean-Claude Gallez a fait son service militaire en 1968/69 au 3ème bataillon paracdo à Lombardsijde comme milicien au peloton Service (Etat Major).

Dans ce peloton, il y avait des chauffeurs GMC, chauffeurs jeep, des cuistots, des facteurs, des fonctionnaires, des barmans et lui....était coiffeur bataillon ! ...Il précise qu'en dehors de cette activité, il était aussi cuistot....eh oui...c'est cela aussi l'armée !

c119

 

Chateau2

Cuistot_2

Cuistot_3

Cuistot_4

Cuistot_5

Début+du+..

Début+du+..2


Dingui_sur_la_Meuse

Écosse+mo..

Intérieur..

jc09

jc043

jc044

jc_6832610

L’atterri..

La_chambr..

La_sortie
Le_pied

Le_silenc..

Le_vide

Marche_les_Dames_1968

moi

J.C Gallez

Petit_cha..

Le Petit Château...

 

 

 

Première+..

Remise_du..

Sur_le_ba..

Sur_le_ba..2

Wartet2

 Wartet3

Wartet5

Depuis un certain temps, j'ai revu ma copie., je n'aime pas la violence ni la guerre mais...Le service militaire peut être utile dans la vie d'un homme...Internet à un peu trop envahi la vie des jeunes aujourd'hui....Le virtuel l'emporte sur la réalité...

07:41 Publié dans PORTRAITS | Commentaires (7) |  Facebook | |

05/03/2009

l'Ordre du Bloempanch

A voir sur Youtube

http://www.youtube.com/watch?v=cS4QAgFtfQI

 

 

L’ordre du Bloempanch est une association sans but lucratif fondée en décembre 1996.  Son siège social est établi au « Pochenellekelder » célèbre établissement situé face à Mannekepis ! Rue du Chêne 5 à 1000 Bruxelles.

L’association a pour objectif de défendre le patrimoine culturel, folklorique et gastronomique de Bruxelles et ses environs et de donner si nécessaire, un nouvel essor aux spécialités culinaires, …à commencer par le délicieux BLOEMPANCH, charcuterie typiquement Marollienne !!!!

 

Pour une toute petite cotisation annuelle de 15€, vous devenez membre adhérent et recevrez chaque trimestre, Le Gazetin du Vieux Bruxelles. Je peux vous assurer que la lecture de celui-ci est un réel plaisir…truffé d’anecdotes bruxelloises.  Comme moi, devenez membres et participez aux nombreuses activités de l’Ordre du Bloempanch ! …Il en va de la conservation de notre patrimoine…

 

L’année 2009, s’annonce plutôt chargée !

Petit aperçu :

2 soirées Bruegeliennes : au printemps et à l’automne.

13ème chapitre le samedi 6 juin avec entre autre :

-40ème anniversaire  de « La Bataille des Marolles » A VOIR ABSOLUMENT !!!!

-inauguration de deux plaques commémoratives

-hommage au Monument aux Vivants

-participation aux 9ème Fêtes du Folklore en septembre

 

L’Ordre du Bloempanch possède parmi ses membres « Honoris-Causa » un panel de personnages célèbres de notre très belle capitale.

 

Pour toute information, veuillez contacter le président BOB DE BACKER via :

bob.de.backer@pandora.be ou visitez le site www.bloempanch.be

 

Je compte sur vous pour soutenir l’ASBL de l’Ordre du Bloempanch….J’aimerais tant que la ou les future(s) génération(s) protège(nt) nos traditions…..Merci

 

Sophie (Sofei)

 

10:15 Publié dans DIVERS | Commentaires (2) |  Facebook | |