UA-38716482-1

29/07/2008

plaque commémorative bien discrète !

 

plaque

BONJOURS LES AMIS

qui se souvient de cette plaque,je ne crois pas que beaucoup de marolliens s'en souviennent ! HELAS !!!

Quand je suis dans les environs et quand je vais a la salle MAROLLIA ,je ne manque pas d'aller faire un petit coucou a mon GRAND-PERE.....Eh oui...il faisait partie des victimes !!!!

Dans les années 50 , a la Marolle Kermis, le cortège et les festivités débutaient par la pose d'un bouquet de fleurs à cet endroit.

c'était un petit cortège avec tous des anciens MAROLLIENS et BERRE DE FLOIET en tête.

A présent,  tous les anciens sont partis .....et  cet endroit est ignorés.....

Cette plaque se trouve  RUE DE LA PREVOYANCE côté du boulevard....Quand vous passerez par là, n'oubliez jamais le courage de ces pauvres gens morts pour la bêtise humaine....

GUILLAUME KEKENBOSCH

12:44 Publié dans marolles | Commentaires (3) |  Facebook | |

Commentaires

Où sont les vrais Marolliens? Cette plaque commérorative tout Marollien qui se respecte doit savoir où elle se trouve . Et je constate aucun commentaire. Dans le temps à la Marolle Kermis une délégation d'anciens combattants allaient rendre un hommage avec le plus grand respect et fleurir la plaque pour garder le souvenir de tous ses chers disparus et martyrs de la seconde guerre mondiale . Mon bompa quand il passait devant à chaque fois il enlevait sa casquette ou son chapeau . Il faissait de même quand il entendait la Brabançonne. Merci Guillaume pour ce souvenir .



Écrit par : Nelly | 02/08/2008

Répondre à ce commentaire

Quel quidam ?? A encore du respect en passant devant la flamme du soldat inconu, ou autre monument au mort, de toute facon maintenant il n'y a plus d'anciens combattants il y a des vétérans !!

Écrit par : Marchal Albert | 03/08/2008

Répondre à ce commentaire

RESISTANT. le soldat inconnu c'est qui???le mémorial c'était toutes des persnonnes conues et aimés dans le quartier,ils faisait parties d'un groupes de résistants pour la défense de leurs quartiers.la plupart ont étéé arrètés en aôut 1944 et fusillés en décembre 1944.mon grand-père avait 45 ans.

Écrit par : GUILLAUME | 04/08/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.