UA-38716482-1

28/08/2007

Bruxelles propreté

Vismet propreté blog

Et peut-être qu’en travaillant, ils chantaient…

Hij is met zijn gat in’t water gevallenTra la la la laire (bis) Ou alors…Wijle zijn van de cercle Fétis !Alle doegen ons botte vol vis ! Et après le boulot au bistro…Es me dâ ne zievereirJa dat  es ne zievereirEs ma dâ nen broebeleirJa dat is nen broebeleirNe zievereir, nen broebeleirNen toteleir, ne soekeleirMet eule gat vol zweireMo date s de weireld (ter)En een gekrolde ster !  Pouvez-vous me traduire ceci ? (j’ai trouvé ces paroles sur un vieux bout de papier)

Merci à Monsieur Guy Jonau pour la très jolie carte

Commentaires

Ma traduction . Qui peut traduire le texte? j'ai fais mon possible mais j'attends les spécialistes du blog pour donner une meilleure version.

Il est tombé avec son cul dans l'eau. Nous sommes du cercle (Fétis ). Tous les jours nos bottes remplies de poissons. Est-ce que ça est un imbécile. Oui c'est un imbecile. Est -ce que ça c'est un bégayeur. Oui cest un bégayeur. Un imbecile,un bégayeur. bègue,un misérable.Avec leurs culs pleins d'inflammations et de clous.Mais c'est le monde. Et une étoile(crollé?)

Écrit par : Nelly | 28/08/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour Nelly Cela me fait penser à une chanson que le papa de francine chantait (quant il (on)avait un stuk dans sa jacquette). Chanson que le grand père de francine aurait écrit les parolles. Son papa (chef de famille) en chantant (bruxellois) posait une question ; Es da na en rotte plank , et nous ont répetaient tous ensemble ya da des en rotte plank. En es dan na en snei bloempanch, ya da es en snei bloempanch. Et alors tous ensemble avec le chef de famille on chantait : en rotte plank , en snei bloempanch etc.
Dans les paroles du refrain il parlait aussi de vis. (poisson) Francine et moi on à encore très bien l'air dans notre tête.

Écrit par : Pierrot | 28/08/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour Pierrot. Dans le temps il y avait du plaisir avec peu de choses. Après tant d'années Francine et toi vous vous en souvenez encore . Moi je me souviens aussi d'une chanson que j'ai apprise étant gamine. Tu t'en souvendras sûrement.
Au clair de la lune mon ami Pierrot.
Prête moi ta plume pour écrire un mot.
Qui ne connait pas cette chanson ?

Écrit par : Nelly. | 28/08/2007

Répondre à ce commentaire

Rojeke, zweir, pocht, knop Ma sweet NELLY?

pour faire le straffe je te signale que cette chanson enfantine était - in den taaïd - en fait une chanson TRES libertine (16è siècle) .
Ta traduction est fort correcte men angeke, peut être que pour "zweir" j'aurais mis "bouton" mais c'est un peu ergoter, mais tu me connais hein. Daaag. Gilbert


Hei ma vast. Gilbert

Écrit par : Delepeleere | 28/08/2007

Répondre à ce commentaire

Ma chère marolle ! Pierrot et Francine,

je ferme les yeux, je vous vois et vous entends chanter ce qu'on ENTENDRA PLUS JAMAIS, JAMAIS.

C'était la Marolle, la vraie, la seule. celle qui n'existe PLUS DEPUIS LONGTEMPS (celle d'Henri van Kéket).

Bien sûr ceux et celles qui ont encore connu cela n'ont rien de paticulier, SAUF, SAUF, SAUF qu'ils (elles) l'ont VECU(E)S. Hei ma vast. Daag. Gilbert

Écrit par : Delepeleere | 29/08/2007

Répondre à ce commentaire

Une petite chanson ...que mes grands-parents, pûrs marolliens, me chantaient : Yue yue à dada
Sur le cheval de Bon Papa
Il a tant mangé du blé
Que son pèt est tout pelé
J'étais sur le dos de mon grand-père, qui marchait à 4 pattes dans la pièce. On s'amusait bien, avec des choses si simples.

Écrit par : Chantal | 29/08/2007

Répondre à ce commentaire

Au clair de la lune Je confirme les propos du Gille, concernant les paroles de la chanson "Au clair de la Lune" Dans mon quartier (impasse de la barbe) se trouvait un café d'Etudiants "La Jambe de Bois") où l'on pouvait entendre fréquement des chansons aux paroles assez salaces. J'ai eu d'autres aventures avec les étudiants lors des Saint Verhaegen.

Écrit par : Pierrot | 29/08/2007

Répondre à ce commentaire

Gilbert a encore raison. " Ma sweet Nelly" et avec le point d'interrogation il m'interroge et il a raison pour la bonne réputation du blog de Sophie. Gilbert la chanson "Au clair de la Lune" je l'ai mise sans arrière pensée pour notre ami Pierrot . Voici l'explication . J'espère que Sophie ne va pas me bannir de son blog pour mauvaise conduite. Blague dans le coin quand je sortais au Carabins ( boîte d'étudiants place des Martyrs,je ne connaispas la version libertine d'Au Clair de la Lune mais dans leurs répetoire ils chantaient souvent " Les filles de Camaret "et" Ah la Salope".

Écrit par : Nelly. | 29/08/2007

Répondre à ce commentaire

Chansons d'étudiants Les nombreux couplets de la chanson sur Saint Nicolas étaient très connus aussi!
Il me semble que le receuil de ces chansons s'appelait à l'époque "Les fleurs du mal", mais ce n'était pas du Baudelaire hein!...;-)

Écrit par : Papy Dan | 29/08/2007

Répondre à ce commentaire

Rien a changé Tu as un pei qui tient la sprouit, un autre le tuyau, deux qui jouent les inpecteurs des travaux finis, et le chef mains dans les poches, qui regarde et comme il se doit NE FOUT RIEN, et..........Madame dans le fond surveille son mari.

Écrit par : Pierrot | 29/08/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.