UA-38716482-1

09/07/2007

marchands du vieux marché

Le rémouleur

 

Le rémouleur : Sliep, Scheiren en Messen !

Numériser0002

 

Guernôt en crabbe ! Caricole ! Caricole !  … Hebde geen Crabben of Sleckhuysen vandoen ?  à la charrette des poissonniers

 

Numériser0003

 

Numériser0004

Le marchand de loques : Hei gien vodde …Hebde geen voddenen ? …Avec les chiffons, on fabriquait le papier…(Pampier disaient nos anciens) !

 

Numériser0005

 

Des cris que l’on entendait au début du 20ème siècle à chaque coin de rue …et au 17ème siècle déjà les marchands ambulants étaient présent mais il vendait des images pieuses, des chapelets, des couques de farine de sarrasin, de l’encre, du papier, des plantes pour chasser les rats, des sceaux, des gaufres, …..

 

Merci monsieur Jonau pour ces très rares vues des petits métiers de Bruxelles

Commentaires

Vieille Carte postale Une chose qui me surprends toujours à la vue des vieilles cartes postales. Un grande majorité les inscriptions publicitaitres sur les façades des maisons sont uniquement en Français.

Écrit par : Pierrot | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

bonjour Sofei, il est bien solitaire sur la première photo!
bonne journée

Écrit par : Bruno | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour Pierrot. Tu as raison, en plus dans le temps en Belgique il n'y avait pas d'écoles où les cours étaient donnés en flamand (néerlandais). Ceux qui avaient les moyens de faire des études devaient les faire en français. Ceux qui voulaient suivre des cours en néerlandais devaient s"expatrier en Hollande. C'était l'époque où, lors du service militaire, les miliciens flamands recevaient les instructions en français et s'entendaient dire "et pour les flamands, la même chose. On s'étonne parfois que les flamands en veulent aux francophones mais il y a de quoi. Ceux qui n'ont pas compris n'ont qu'a faire un tour a Ypres au musée de "Flanders Field" et à la tour de l'Yser. En deux mots, pendant la guerre de 1914-1918 les gradés étaient tous francophones, les ordres étaient donnés uniquement en français, les flamands étaient envoyés au front sans connaître les instructions. Beaucoup furent massacrés sans même savoir pourquoi.

Écrit par : Nelly | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

Sacré Alphonse, Les cartes sont très belles. Sur la deuxième on voit le marchand d'escargots. C'était le métier de mon arrière grand-père du côté maternel Alphonse Demeyer ( dit Alphonse Bich) : quand sa femme l'a quitté (elle avait de bonnes raisons, il était toujours scheil zat) . Quand il la voyait avec son compagnon et ses six enfants qui étaient déjà adultes.Il criait en pleine rue : guernôt en crabbe! me vra es mèt nen andere .Et cela sans arrêt c'est mon bompa qui m'a raconté cela.

Écrit par : Nelly | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

GRENADIERS Bonjour Nelly,
EXTRAIT DU CARNET DE MARIAGE DE MON GRAND PERE, (8 janvier 1908) page 26. (Bruxelles)
3° Réunir les conditions d'aptitude physique exigées des miliciens et avoir la taille de :
1 m 55 pour les régiments de ligne et de chasseur à pied, les compagnies spéciales d'artilerie et le bataillon d'administration ;
1 m 60 au moins pour le train ;
1m62 à 1 m68 pour les carabiniers;
1m64 à 1 m67 pour les chasseurs à cheval;
1m 65 au moins pour le génie;
1m 66 à 1 m70 pour les lanciers
1m 66 à 1 m72 pour l'artilerie de campagne;
1m68 au moins pour l'artilerie de forteresse,
1m69 à 1 m71 pour les guides
1m70 au moins POUR LES GRENADIERS

Écrit par : Pierrot | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

Merci Pierrot. Ma maman faisait 1 m 73 (1919-2001) pour sa génération elle était très grande. Conclusion dans l'armée pour sa grandeur il lui fallait un grenadier.
PS: Tu peux voir sa photo dans les archives par semaine (07/05 au 13/05/07). Là on voit qu'elle est bien grande que ses amies et il y a egalement deux photos avec les lévriers de mon père.

Écrit par : Nelly | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour Nelly Francine et moi, on avait déjà vu la photo de ta maman. On avait remarquer quelle était la plus grande (une photo devant un mur du palais de justice ?) Maintenant, on sait qu'un grenadier devait être grand de taille en 1908.

Écrit par : Pierrot | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

14-18 Tu l'as bien dit Nelly, les ordres étaient donnés en français, mais par l'aristocracie flamande qui ne parlait pas du tout le patois du peuple et qui ne s'exprimait ainsi quand français ou en beau flamand qui là n'était pas non plus comprit par les paysans.
Ainsi donc nos problèmes actuels ne sont que le résultat des soit disant nobles d'autan.
Onze nam is belgë en onze voornam zijn wallen en flams

Écrit par : philippon | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

La GUERRE Je ne suis pas certain, mais alors pas du tout, que le peuple Walons et Bruxellois parlait courament le français en 1914. Tous ces pauvres gars de + ou - 20 ans sont morts ou sont restés invalides pour des raisons qui leur échappaient.

Écrit par : Pierrot | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

Belgium forever? Je comprends pas trop les flamands là. Ils ne supportent pas d'entendre parler français (sauf à la côte pour faire du fric), mais ils sont les premiers à courrir en France pour y passer leurs vacances!
Quand à ces histoires du passé, tous les concernés sont déjà morts depuis longtemps, alors combien de générations vont-elles encore subir cette rancoeur ou plutôt ce complexe d'infériorité? (quoi qu'ils en disent).
Les allemands ont fait bien pire durant les deux guerres, sans que leurs générations suivantes aient eût à en souffrir.
Perso je crois surtout qu'il s'agit du fond de commerce de pas mal de politiciens sans srupules qui se remplissent bien les poches en attisant la rancune et tant pis si "Belgie barst"...;-)

Écrit par : Papy Dan | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

pourquoi? Une séparation d'école,une séparation militaire,une séparation par une barrière et qu'avec mon voisin de gauche je parle flamand et celui de droite je parle belge.
DUDU

Écrit par : amenmonfils | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

Le comble! Mon ptit fils est dans une école nerlandaise,si on l'enttend parler belge en récréation il est puni.
C'est la preuve que c'est n'y le wallon n'y le flamand qui est la cause.Le Français et l'hollandais est là derrière!
Le Brusselère c'est toujour battu pour son petit brussels!
dudu

Écrit par : amenmonfils | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

bruxellois de toute façon,je crois qu'on est la dernière génération à parler Bruxellois couramment,ma fille et mon fils ne comprennent que quelques mots et encore. On devient une espèce à protéger.

Écrit par : francine | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

Le bruxellois. Dans le temps Bruxelles était flamand. Avant les années 50 toute ma famille ne connaissait pas un mot de français. Ils parlaient uniquement le bruxellois, ils ne comprenaient pas le beau flamand .Pour ma maman du néerlandais elle disait se klappe boor pour elle quand on n'était pas de Bruxelles. On était un boor , boorentram etc... En 1949 je suis rentrée au jardin d'enfants sans connaître ni le français ni le néerlandais et croyez moi j'étais bien malheureuse . Bien sûr c'est tof de parler bruxellois mais si on ne connait que le bruxellois on ne va pas bien loin. Quand j'allais à la grande école mes grands-parents et mes parents ont appris le français avec moi.

Écrit par : Nelly | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

Kikou ma tite Sophie Comment vas -tu ma chérie...notre ami François était tellement déçu de ne pas t'avoir vu samedi à la rencontre il me l'a dit plusieurs fois..il a espéré jusqu'au soir..
Pas mal du tout ces cartes postales je n'ai jamais connu ça Bruxelles était bien Bruxelles avant ..
Dommage qu'on ne verra plus jamais ça..en tous cas c'est genial de les mettre sur ton blog..sacré boulot dis donc..bravo ma grande
Je t'embrasse fort
amitiés

Écrit par : martine | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

Hello Y a encore quelqu'un ? NON !
Bonne nuit à tous et à demain

Gust

Écrit par : Gusbloemcuul | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour Francine. C'est vrai quand tu dis qu'on devient une espèce à protéger. Si on ne fait pa un effort les bruxellois qui parlent le bruxellois deviennent une espèce en voie de disparition. Merci Spohie et tous les autres de faire revire bruxellois.

Écrit par : Nelly | 10/07/2007

Répondre à ce commentaire

Erreur de frappe . Merci Sophie et tous les autres de faire revivre BRUXELLES .

Écrit par : Nelly | 10/07/2007

Répondre à ce commentaire

compréhension Pour ceux qui n'auraient pas comprit mes lignes je leur dirais que les conflit sont décidés par des gens qui se connaissent mange ensemble boivent ensemble et engageant des peuples qui n'ont rien à foutre des problèmes des autres et qui n'aspirent qu'à la tranquilité. Pour ce qui concerne ce patois que nous perdons, se sont souvent les circonstances qui le font. Mon frère a pendant la guerre été obligatoirement envoyé dans une école flamande, car les allemands allaient poser des questions en flamand dans les classes. Suivant la langue par laquelle vous répondiez se faisait le tri (ce qui rejoint ce que j'expliquais plus bas, tout faire pour séparer le peuple belge). De là quand mes soeurs et moi sommes nés , mes parents entre eux et d'autres de leurs connaissances continuaient à parler le bruxellois , nous les comprenions, mais il nous était interdit de répondre autrement qu'en français. Que j'allais chez mes tantes ma marraine ou à la maison c'était toujours de même. C'est inéluctable le brusselleir se meurt mais pour ceux qui le parle encore , svp continez , je vous bois à la petite ceuillère même si je ne sais pas faire une phrase complète sans faute de diction.
Félicitations pour le site

Écrit par : philippon | 10/07/2007

Répondre à ce commentaire

Dommage... que tu n'était pas la à Oteppe.
Bonne soirée

Écrit par : Nictoo | 10/07/2007

Répondre à ce commentaire

IL EN A DE LA CHANCE... ...LE PROPRIETAIRE DE CES CARTES,ELLES SONT VRAIMENT TRES BELLES,FELICITATIONS.SI IL S'EN SEPARE JE SUIS AMATEUR.
A BIENTOT

Écrit par : NICKY | 10/07/2007

Répondre à ce commentaire

Petits métiers/à Nicky OUI, je suis le propriétaire de ces cartes: 62 pièces.
En plus de ces 5 cartes .figurant ici, j'en ai trouvé 9 pièces sur ce blog.Cherchez,elles sont un peu éparpillées.Je ne compte pas encore m'en défaire...certainement pas avant de les avoir envoyées sur ce blog, si cela plaît à Sophie...peut-être que elle les groupera dans une seule rubrique?
Je vous conseille de visiter ce blog très souvent, vous serez comblé, et Sophie sera récompensée de ses efforts

Écrit par : G.J. | 11/07/2007

Répondre à ce commentaire

va falloir mettre de l'ordre un jour sur mon blog !!! en tous les cas, c'est vraiment très gentil de votre part...je le répète ...c'est un très beau cadeau que vous faites là !encore merci monsieur G.J

Écrit par : sophie | 11/07/2007

Répondre à ce commentaire

Bric à Brac Super ces cartes, elle représentent la vie de tous les jours. Les membres de ma famille ont toujours travaillé sur la rue et dans tout les temps.
Souvent mes parents allaient au Bric à Brac acheter une pièce d'ameublement pour meubler une de nos deux pièces.

Écrit par : Pierrot | 11/07/2007

Répondre à ce commentaire

NICKY A/PETITS METIERS(G.J.) LA DERNIERE CARTE EST TROP GRAAFF,IL NE LEURS MANQUE PLUS QUE LA PAROLE ET ON DIRAIT QUE LE KASTAR DIT AU SMALLE:ZEG JEFKE,ZOUW EM NI BEITER VAN ONS EET TE KUUPE IN DE PLOCH VAN ONZ PORTREIT TE PAKKE,DEN DAANE?JA LOUITJE,G'ETCH GELAAK,T'ES ALTEID T'AGESTE,EN DAAN BROL IN ZENE ANDE KOMT ALINCH NI VAN BIJ ONS!
A BIENTOT

Écrit par : NICKY | 11/07/2007

Répondre à ce commentaire

Je me demande si c'est pas le magasin de ma grand-mère ?????

Écrit par : sophie | 30/07/2007

Répondre à ce commentaire

Neie taiss da ni ! Bonsoir SOPHIE,
je ne pense pas que ce soit le magasin de ta grand-mère car 1° le trottoir devrait présenter une PENTE plus importante 2° la vitrine du magasin de ta grand-mère était nettement plus petite. Je me souviens fort bien des personnes qui ont repris ce magasin c'était un couple avec un garçon (qui a joué au foot avec l'équipe de foot de l'ancien X reformé par Henri Schneidewind). L'homme (j' parviens pas à me souvenir à l'instant de son prénom...godferd..) était un client assidu des "3 Portes" ... il est mort prématurément d'une cirrhose... A sa mort son épouse a remis le magasin (vêtements d'occasions).
Les magasins que l'on voit sur la dernière carte postale se situe à la gauche de l'église lorsqu'on regarde celle-ci de face -- hei ma vast ! Daaag. Gilbert

Écrit par : Delepeleere | 30/07/2007

Répondre à ce commentaire

de reike henri schneidewind habite dans mon quartier(st pieters leeuw)sa mere vit toujour je l ai connu grace a son fils victor(qui porte le meme nom que son bompa)qui a jouer au foot a kv zuun pendant quelques annees bonne nuit a tous pierre van 9manneke

Écrit par : pierre | 31/07/2007

Répondre à ce commentaire

MAGASIN DE VETEMENTS D'OCCASION... BONJOUR SOPHIE,GILBERT ET TOUS,SOPHIE TU POURRAS DIRE SI GILBERT PARLE DE TA TANTE "HIDA",JE CROIS BIEN QU'ELLE AVAIT UN FILS.GILBERT,POUR REVENIR SUR LE MAGASIN,POUR MOI LES TROTTOIRS DE L'EGLISE SONT BEAUCOUP PLUS LARGES QUE CELUI-CI ET LA PENTE ASSEZ CORRECTE VU L'ANGLE DE LA PHOTO.CE MAGASIN SERAIT LE NUMERO 41(PLUS TARD CAFE CHEZ FINTJE"AU BIEN VENU"),CE QUI EST SUR SOPHIE CE N'EST MALHEUREUSEMENT PAS LE 43.N'OUBLIONS PAS QU'IL Y A EU QUELQUES TRAVAUX AUX VITRINES DE MAGASINS.JE NE DIS PAS QUE J'AI RAISON,JE SUIS A 999,9%CERTAIN ET JE NE DIS PAS QUE GILBERT SE TROMPE.C'EST CHOUETTE D'ESSAYER DE VOIR LES DETAILS ET DE COMPARER.
A BIENTOT.

Écrit par : NICKY | 31/07/2007

Répondre à ce commentaire

nicky C'est en regardant les autres cartes postales...surtout la 1ère que j'ai pensé à cela. Hida était la soeur de mon père, je savais qu'elle avait un fils mais je ne l'ai jamais rencontré. Ce que je sais c'est qu'elle est partie vivre à Auderghem après la décision de démolition de la maison. Mon père à habiter là après son mariage de 1947 à ??? ma grand-mère fut assassinée en 1954 et Hida à repris le commerce..........et la maison !!!!

Écrit par : sophie | 31/07/2007

Répondre à ce commentaire

Les moules Après avoir mangé les moules, je devais boire du lait de ma mouma. Le lait était reconnu comme anti poison à l'époque. (space)

Écrit par : Pierrot | 31/07/2007

Répondre à ce commentaire

gamin j'avais très peur du bruit que faisait le "scheiren sliep"...
des souvenirs...
bonne soirée

Écrit par : Daniel | 06/08/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.