UA-38716482-1

21/06/2007

Ixelles suite

ancienne rue du cygne 2

 

bld militaire rue du cygnes xl

 

Bld Militaire vue sur la rue des Cygnes

 

chausse d'Ixelles

 

chee ixelles

 

chée d'Ixelles

 

cimetière xl

 

C'est là que sont mes parents ....

 

ixelles café

 

Un stamenei

 

rue de la digue (disparu)

 

Rue de la Digue...disparue

 

xl

 

rue du viaduc 2

 

Le viaduc rue Gray

 

viaduc rue Gray

 

boodael

 

J'aime tant ce quartier ...ici c'est l'arrière de l'église

 

boondael

 

boondael 1

 

J'y ai vécu une bonne dizaine d'années...mon oncle me disait que quand il était facteur dans les années 50-60 c'était la campagne...le Schoolgat n'était qu'une bute où jouaient les enfants...

 

 

Commentaires

Général Boulanger. En 1891, le général Boulanger s'est suicidé en se faisant sauter la cervelle sur la tombe de sa maîtresse : madame de Bonnemain au cimetière d'Ixelles.

Écrit par : Nelly | 21/06/2007

Répondre à ce commentaire

une histoire d'amour Il était fou de la Malibran...j'en ferai un post la prochaine fois....parce que l'histoire n'est pas banale

Écrit par : sophie | 21/06/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour Gilbert Ayant eu un peu de temps j'ai parcouru les commentaires de ce blog. J'ai lu tes stuttes avec Pierreke, à lui j'ai bien connu, mais j'ai encore mieux connu son bompa et sa boma. Comme je te l'ai déjà dis, j'habitais rue de l'Abricotier au 17, au rez de chaussée de cette maison la boma de Pierreke tenait une friture du nom de 'MAYAUS' (que je n'ai pas connue) Quand la friture s'est fermée, ils sont resté au rez de chaussée. Son bompa s'appelait Charel, avec ma cousine jeannine (gentille basanée) on l'embetait en chantant CHAREL IK EM A GAT GEZEEN.... Il nous courrait toujours après sans nous attraper !

Écrit par : Francine | 21/06/2007

Répondre à ce commentaire

Accident rue Gray Mon père m'a raconté qu'un jour, un accident eu lieu avec un militaire à cheval caserné à la plaine des manoeuvres, (Lanciers ou Guides). Le cheval prit peur à cause d'un bruit ou clackson quelconque et sauta dans le vide à hauteur du pont de la rue Gray

Écrit par : Jeanke | 21/06/2007

Répondre à ce commentaire

SEPT VERITES BONNES OU NON A DIRE Bonjour Sophie.
Tu joues le Jeu ?
Voir "Tout sur les Skynetblogs" et "MM-Avignon" pour le principe.
Merci et bonne continuation.

Écrit par : Ricochet | 21/06/2007

Répondre à ce commentaire

Merci aux ROMAINS Ah FRANCINE,
PERREKE, PIERREKE, PIERREKE le prince, le roi, l'empereur des enfoirés, mon meilleur ami à qui je pense tous les jours, tous les jours. TOUT ce que tu décris est parfaitement exact, la grand-mère avait le surnom de "MAYOUS" et la mère de PIERREKE a hérité du même surnom...Allez un "stuut" pour te remercier de ton commentaire : vers 1952/53 fin d'année scolaire (j'avais 2 ans de + que lui) PIERREKE me demande : GILLE ce matin j'ai "composition" (examen) d'histoire et je ne sais pas quoi répondre à une question ! laquelle ? eh bien le maître va sûrement demander (et il me lit) "qu'est que les ROMAINS ont apporté à la civilisation chez nous ?"
J' lui réponds, "c'est facile, ça veut dire qu'est-ce que les ROMAINS ont apporté pour nous rendre la vie plus facile...". AH, oye ça c'est facile GILLE. A midi je le revois : "alors il a posé la question des ROMAINS et ce qu'ils nous ont apporté" -- "Oué GILLE, et j'ai répondu...: des (sic) spidex, des frigos, des machines à laver". A.U.T.H.E.N.T.I.Q.U.E. C'était mon PIERREKE. Bigs à toi, FRANCINE en on al men dikke CHAUKESS.

Écrit par : Delepeleere | 21/06/2007

Répondre à ce commentaire

accident rue Gray Je me rappèle vaguement de cet accident,les paroles a ce sujet a été:un petit pois a été mis dans l'oreille du cheval par le palfrenier qui s'occupais de lui.Pour une punition qu'il avait eu , le cheval est devenu fou par la douleur .
DUDU

Écrit par : amenmonfils | 21/06/2007

Répondre à ce commentaire

Wa daizett naa : te loet of te vreug ? SOPHIE,
je ne résiste pas à faire le straffe concernant le général BOULANGER et la surnommée "la MALIBRAN". Le général est né en 1837 tandis que "la MALIBRAN" est décédée en... 1836 -- hei ma vast ! Dikke à toi et à tous mes dikke CHAUKESS. GILBERT

Écrit par : Delepeleere | 22/06/2007

Répondre à ce commentaire

la malibran sans trop m'avancer je cro is que gilbert a encore 1 fois raison

Écrit par : francine | 23/06/2007

Répondre à ce commentaire

eh oui encore une fois j'ai été un peu trop vite !!! Pendant que je placais mes photos, je lisais l'histoire de la Malibran l'éphémère châtelaine d'Ixelles, l'épitaphe de Mme de Bonnemain avec ecrit Marguerite ...A bientôt qu'avait laissé le général Boulanger et c'est en lisant la phrase suivante ...La tombe du général était fleurie par des mains inconnues, tout comme celle de la Malibran au cimetière de Laeken....eh hop ! avec tout ce que j'ai dans la tête pour l'instant....cela a fait un beau mélange ...Voilà...Mea Culpa ...Encore heureuse que vous me le faites remarquer !!! Merci !

Écrit par : sophie | 23/06/2007

Répondre à ce commentaire

Le strafste du Blog le prof Gil a encore raison . La Malibran est décédée en 1836 à l'âge de 28 ans des suites d'une chute de cheval. Elle est enterrée au cimetière de Laeken. Elle était d'origine espagnole. En deuxième noce elle a épousé un belge. Ils habitaient un hôtel particiulier place Ferdinand Coq à Ixelles . C'est devenu la maison communale d'Ixelles. Quand au général Boulanger d'après le journal le "Soir" de 1891 c'est une autre histoire. Ce qui a perdu le général ce n'est pas l'amour. Ce qui l'a poussé au suicide ce sont les révélations des "Coulisses du boulangisme" le réduisant au silence...
Entre les deux versions la légende de l'amour est plus poétique.


Écrit par : Nelly | 23/06/2007

Répondre à ce commentaire

GILBERT - GILLE - GIL - GIGI ! Merci mes dikke CHAUKESS pour vos superlatifs supertofs -- blague ds l' coin je n'ai aucun mérite, j'ai tjs eu une bonne mémoire taiss alles ! Mais il se fait que le pei BOULANGER a eu une destinée assez fascinante que je résumerai en une petite phrase : "il n'avait qu'à ceuillir et il ne l'a pas fait", quant à "la MALIBRAN" je ne savais pas qu'elle était enterrée à LAEKEN. Le reste on le verra ds ce que notre SOFEIKE va ns proposer car si je continue vous devrez trouver d'autres superlatifs encore plus mieux parfait très beaucoup toujours pour le GILLE. C'est vrai, souvent je connais -- c'est comme ça ! -- mais franchement ce que j'adore c'est de VOUS lire. Vous êtes TOU(TE)S supers.Si j'ai le temps je vous raconterai qq stuutes de ma jeunesse ou alors des stuutes historiques ------ qu'on ne trouvent PAS dans "GOOGLE" hei ma vast ! Daaag al men schuu CHAUKESS. Gilbert

Écrit par : Delepeleere | 23/06/2007

Répondre à ce commentaire

Merci pour ces beau souvenirs...je suis ixelloise de naissance et même si maintenant j'ai du en partir c'est MA commune pour la vie!
Ma dernière adresse était avenue George Bergmann (et non pas au cimetière lol) ...dans le quartier que tu aimes lol

Écrit par : Tirtouf | 06/09/2007

Répondre à ce commentaire

Mon oncle facteur..... Bonsoir,
Eh,oui,cher Monsieur,
votre oncle a raison,j'ai habité,le quartier de la place Keym,en '60 ou environs !
C'était du temps,où le tram 33,venait de l'avenue de Visé,passait le pont du ch.de fer,remontait la rue des Arcades et redescendait,la rue des Roitelets,jusqu'à la place Keym,son terminus !
Quartier "bourgeois",bien calme,agréable a vivre,j'y suis resté 10 ans ,au moins,mais......tout les 15 jours,cette calme place,rentrait en effervescence,parce qu'il y avait " fautball" au Stade des Trois Tilleuls,c'est là que jouait le Racing,club cher au coeur su "sorcier",Raymond Goethals.
Campagne,disait votre oncle,et a raison.......il y aurait tant de choses a raconter..........mais la "vie moderne "est passée par là !
Alleie,alleie,en passant on peut prendre un pot "Aux Pêcheries" autre endroit,bien agréable.
Salutations.
Eugéne

Écrit par : Hancart | 28/12/2009

Répondre à ce commentaire

quel beau quartier classe sociale opposée...la cohabitation n'était pas si dificile à l'époque...nous faisions tous nos courses chez Delhaize ou au Sarma du coin.... Après le décès de ma mère en 2004, traverser ce quartier fut une réelle souffrance .. ensuite, c'est devenu un pélerinage !!!! ... A présent, je refais le parcours avec beaucoup de nostalgie ... en imaginant que si elle était encore là, ...j'aurais tant de choses à raconter sur ce blog !!! elle me manque énormément... elle aurait été fière de moi. Les pêcheries... ben... j'y vais dès les jours de beaux temps !!! ... La femme de mon frère ainé était la nièce dela famille Arnous et celui-ci était cycliste au guidon de Boitsfoirt dans les années 60... c'est dire si je connais le coin!!!!... Au plaisir ;o)... Mon fils allait aux entraînement de foot au stade....

Écrit par : sofei | 28/12/2009

Répondre à ce commentaire

Nostalgie quant tu nous tient. Et oui Sofëi j'ai habité le quartier Boondael pendant une dizaine d'année après avoir vécu 22 ans à Etterbeek mais c'est dix années ont été très différentes de celles que j'ai passé avant. Boondael était un quartier animé où tous le monde ce connaissait et je dois dire que j'ai directement été accepté par les habitants . Est ce par le mariage que j'avais fait avec une très belle jeune fille du quartier( et qui l'est encore " belle " et non jeune scheille et de vrai souche Boondalienne des pieds à la tête ( d'où la cousine direct de ta plus vieille belle soeur sans être péjoratif avec le terme vieille mais pour la situer au milieu de la smala de belles soeurs que tu as....mdr)
J'ai eu dix années de joies et de bonheurs a pouvoir cotoyer ces Boondaliens pleins de jovialités.
Et ce n'est pas mon ami Marcel , Boondalien de souche également qui me contredira.
Encore un grand Merci a toi Sofëi qui a eu cette très riche idée de placer nos souvenirs dans un site ouvert aux nostalgiques.
Bisous à notre Princesse de notre bon vieux Bruxelles .

Écrit par : F.Jacques | 03/01/2010

Répondre à ce commentaire

Ahh!!! Boendael.
Toute une histoire. Je suis né en aout 1950 mes parents avaient des amis face à l'auberge de Boendael. Peut être même la première maison sur la photo ? Nous venions depuis l'avenue de la couronne à Ixelles. Ma mère était infirmière à l'hôpital en 1940. En 1967 je rentrais à la poste à XL j'ai été appelé qq fois en renfort place keym. Les pêcheries... J'ai sorti qq belles truites. Toute une partie de mon enfance. J'ai beaucoup joué dans les rues avec ma catapulte et ma sarbacane. l'enfant était ROI !!!

Écrit par : Jean-Jacques MARTIN | 10/01/2010

Répondre à ce commentaire

je suis à la recherche d'informations Bonjour à tous !
Ma grand mère décédée depuis quelques années, habitait avec ses parents à Ixelles. Ils tenaient une grande droguerie, mercerie au centre ville. Personne ne peut me renseigner dans ma famille, car tous son décédés.
Ils auraient quitté la Belgique en 1942.
Vous avez peut être autour de vous des personnes qui ont encore quelques souvenirs :
Merci pour votre aide.

Écrit par : anne-france | 12/05/2010

Répondre à ce commentaire

que de beaux souvenirs en regardant ces photos. Je suis né en 1944 au 118 de l'avenue du bois de la cambre maintenant un delhaize. je crois être un de ces Kets qui descendait le scoolgat en traineau. Mon frère allait a l'école st Adrien et moi a l'école numéro 7, les rangs des deux écoles se disloquait au coin en face de l'auberge de Boondael nous ont leurs criait "sales catecop" et eux "comunistes". Que de souvenirs, je n'y passe plus me trouvant a 100 kilomètres de mon beau quartier et puis tellement triste de ce que c'est devenu.
En face de chez moi se trouvait un magasin il s'appellait chez Clarise et c'était bien plus simple........Daniel

Écrit par : Legrand, daniel | 17/01/2013

Répondre à ce commentaire

Cher monsieur Legrand, des changements, il y en a eut encore ces quelques dernières années hélas ... dans la chaussée de Boitsfort, sur le seul dernier lopin de terre qui subsitait a disparu et un affreux bâtiment de logements sociaux à fait place. Malgré tout, quand je traverse les autres communes, ce coin-là n'a pas encore été trop défiguré.

Écrit par : sofei | 17/01/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.