UA-38716482-1

12/06/2007

rue des Navets

002

 

 

La plaque de rue était à l'origine inséré dans le mur au dessus du n°12 de
la rue des Navets.
La plaque de rue : trouvé par terre lors de la démolition de la rue.

rue des Navets

 

Photos de Pierrot Heymbeek...voici les habitants de la rue des Navets.....et le petit message de Pierrot à qui je dis un grand merci...

 

La photo de la rue des Navets, appartient à ma famille,
On peut y voir mon papa mes tantes et mes oncles.
J'ai connu presque toutes les personnes (Adulte évidement)

 

Photo prise  avant la la guerre de 14-18.
La X Joseph Heymbeeck (son père)

13:57 Publié dans BRUXELLES | Commentaires (19) |  Facebook | |

Commentaires

Excellent, tout simplement. Moi j'aurais bien voulu habiter rue des frites ou rue du beefsteack, ou rue des steack-frites, mais je n'ai pas encore trouvé. Bonne jouréne à vous :-)

Écrit par : raton laveur | 12/06/2007

Répondre à ce commentaire

Ben pour les frites, près de la rue des navets, il y avait "Chez Michel" rue d'Anderlecht et comme café il y avait aussi plus loin le St Pierre (dernière étape à franchir)...;-)

Écrit par : Papy Dan | 12/06/2007

Répondre à ce commentaire

Papy Dan Oui, mais il avait également la Friture "chez Roger"
Rue de Cureghem. La Friture "Michel "était fréquenté dans les années 50, par les gens chic (Touffers) du quartier. Le café le vieux Saint Pierre était une étape parmis d'autres café de la rue d'Anderlecht.

Écrit par : Pierrot | 12/06/2007

Répondre à ce commentaire

Pierrot. C'est une bien belle photo pour l'époque. Quand on voit le grand nombre de personnes le photographe devait déjà avoir un appareil très performant.Quel beau souvenir pour toi d'avoir toute ta famille en photo.

Écrit par : Nelly | 12/06/2007

Répondre à ce commentaire

tout simplement super! Il est rare de savoir réunir toute une famille pour une photo!
surtout en 3 génération!
DUDU

Écrit par : amenmonfils | 12/06/2007

Répondre à ce commentaire

friture chez roger dans les années50 pour 5francs de frites
et 2 francs de poelink saus et bien servi

Écrit par : guillaume | 12/06/2007

Répondre à ce commentaire

Friture Roger Slots Oui ,Guillaume un prix spécial et des frites bien blanche pour ma bobonne "ameliche" pour 2 francs.
Et les moules tartares alors, un vrai régal.
Les frites étaient servi dans un cornet. Dans le quartier de ma femme sur la marolles , chez treiss elle étaient servies dans des magazines ou le moniteur ! Un avantage les doigts restaient bien propre.

Écrit par : Pierrot | 12/06/2007

Répondre à ce commentaire

P'tite question Tiens Pierrot, c'était quel genre de maisons et que trouvait-on rue des Potiers avant la construction des cages à lapins (Blocs)?

Écrit par : Papy Dan | 13/06/2007

Répondre à ce commentaire

la monaie bonjour

Joli site et très "raffraichissant pour moi qui ai quité bxlles depuis 30 ans env;

Y a t-il des photos des beaux-arts de bxlles et du théatre de la monaie ?? ce sont les endroits de mes années d'études;
Et ce cher "ROI D'ESPAGNE"!!!!


Bravo encore pour ce super site!!

Si francine DELABYE passe par la!!!...... fais moi coucou

Écrit par : yvette | 13/06/2007

Répondre à ce commentaire

REPONSE A PAPY DAN LARUE DES POTIERS,DU Côté GAUCHE C'ETAIS DES PETITES MAISONS A 1ETAGES IL Y AVAIS 2 PIECES
PAR ETAGES ET LES FAMILLES ETAIS GRANDE EN FACE IL Y AVAIS UN GRAND TERRAIN FERMER AVEC DU GRILLAGE OU ONT POUVAIT ALLER JOUR
ET A 8 HEURE ONT FERMAIT TOUS
SALLUKES

Écrit par : guillaume | 13/06/2007

Répondre à ce commentaire

Pappy Dan La rue des Potires (en Bruxellois Pobekke Stooitje)
donc le côté gauche a été démolie en 1937, ainsi que ces trois impasses (Du lierre, des Abeilles (j'ai une photo des habitants) et enfin du Laurier. Avant 1914, cette petite rue, comptait pas moins de 17 cafés !
Après la démolition du côté gauche, (Guillaume à raison) sur l'espace dégagé la ville a fait installer un bac de sable, deux anneaux de basket et un terrain de balle Pelote. Il y avait également quelques coins sombres pour les amoureux et la Police pour fumer une cigarette.
Dans la rue il y avait également un Poesjenellekelder, qui était tenu avant 1914 par de SPONS (il avait le visage grêlé). Le gardien de la plaine de jeu était le fils de Swa caricole, qui avait sa charette sur la place Annessens. Tous les gens du quartier ont pensé pouvoir habiter dans le 1er bloc,
(le 2 construit 1962)Hélas, les appartements ont été occupés par des gens de la rue du Canal et terre Neuve.
Source : Marie Heymbeeck dont le papa à tenu un café dans la rue et ensuite rue de la Verdure

Écrit par : Pierrot | 13/06/2007

Répondre à ce commentaire

Rue des Potiers suite Un grand merci à Pierrot et Guillaume pour leurs précieux renseignements ;-)

Écrit par : Papy Dan | 13/06/2007

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Pierrot. Quand tu parles des logements sociaux de la place Anneessens dans les années 50 j'avais une amie qui y habitait. Avant elle habitait rue de l'Economie (vieux marché ) et après elle revenue rue Notre Dame de Grâce (palais de justice) .Elle m'a souvent parlé d'une bande de jeune de la place Anneessens, d'un certain Pierrot , de Rififi et d'autres. Le nom de cette fille est Suzanne Demol et son frère Georges.Un jour en 1990 j'ai rencontré la maman de Suzanne et elle m'a appris que sa fille était décédée. Aujourd'hui Suzanne aurait 62 ans. Cela te rappelle -t-il quelque chose?

Écrit par : Nelly | 15/06/2007

Répondre à ce commentaire

Suzanne DEMOL et bien d'autres filles En plein dans le mil. Je suis bien le Pierrot dont elle parlait. Quand Suzanne est venue dans notre quartier elle a habité dans le 1er bloc. Mon ami Louis Samin avait un serieux bountje pour elle. Rififi, dont tu parles (était le fils de charel de l'Ok Corall) est mort à 20 ans d'une balle dans le coeur. En ce qui concerne Suzanne je suis très surpris d'apprendre son décès. Francine (que tu connait maintenant) l'a très bien connue au club rue des tanneurs.
tu peux trouver une photo de moi sur le blog, les deux petits ket à la bourse, celui avec une marinière.

Écrit par : Pierrot | 15/06/2007

Répondre à ce commentaire

Suzanne-suite. Bonjour Pierrot, Suzanne n'a pas été à l'école 15 ( je crois qu'elle a été à l'école 21). Je la connais car ses parents et elle venaient le samedi soir à la brasserie du "Papillon"rue Haute à côté du cinéma "Carly"et pendant que les parents buvaient leur verre nous jouions à la rue et dans l'entrée du ciné. Dans les années 80 j'ai recontré Suzanne et sa maman dans le "Bon Marché ". A cette époque elles habitaient dans les blocs près de la rue du Marais (ancien bas fond). En 1990 j'ai revu sa maman au city 2 et quand j'ai demandé comment va Suzanne
cette personne a fondu en larmes. Elle m'a répondu on m'a pris Suzanne, elle a été assassinée par un français. Ca m'a fait un fameux coup. Je ne savais pas quoi dire à cette pauvre femme. Suzanne était fort attachée à sa mamy comme elle l'appelait.Depuis lors je ne l'ai plus jamais revue.

Écrit par : Nelly | 16/06/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour Nelly, Jeanine (Loulou de la marolle),Madeleine, Claudine et maintenant Suzanne, quelques amies de notre génération qui sont parties trop vite. Maintenant Keket, avec qui j'ai travailler quelques temps étant jeune. Malgré que j'habitais l'impasse du Calvaire (rue des Navets) j'allais souvent aux cinémas RAF, RIALTO, CARLY et AVIA. Au vieux marché avec mon père manger du riz. Au marché des vélos sur le boulevard. Dans la rue des Vers, mangé des Rock en Rolle (toujours imités, mais jamais égalés). Au bain de Bruxelles, les chocolats blanc pistache VICTORIA.
La balançoire et le zotte meule, la chaine sur le vieux marché. Faire le pied de grue rue de la Porte Rouge, attendre la sortie des filles.
Une dernière chose, j'ai une nièce qui à tenu une friture rue des Capucins à coté d'un café, dont j'ai oublié le nom

Écrit par : Pierrot | 16/06/2007

Répondre à ce commentaire

Rue des Capucins. Pierrot, j'ai quité le quartier en 1972. Je ne me souviens pas d'une friture mais d'un café le "Sportman".

Écrit par : Nelly | 16/06/2007

Répondre à ce commentaire

a pierrot heymbeek

a mon ami d'enfance, j'aimerais bien que l'on puisse se rencontrer a l'occasion, et ainsi pouvoir revivre ces merveilleux souvenirs dans ce magnifique quartier qu'était "le notre dame au rouge"
merci de me communiquer tes coordonnées
sincères amitiés
roger

Écrit par : baiwir roger | 30/01/2011

Répondre à ce commentaire

Awel, awel, awel, encore un ami qui sort de l'ombre de ma tête. Miracle d'internet.

Bonjour Roger,

Ci-dessous mon adresse - pierrot.heymbeeck@skynet.be

Écrit par : Pierrot Heymbeeck | 31/01/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.