UA-38716482-1

05/06/2007

incendie de l'expo universelle en 1910

L’incendie de l’Exposition Universelle et Internationale de 1910.

 

Le 18 avril 1906 est créée la Compagnie de l’Exposition de Bruxelles. Son capital s’élève à 2.650.000 francs de l’époque. Le temps presse car l’exposition doit s’ouvrir en avril pour s’achever le 7 novembre 1910 et les travaux ne démarrent que le 2 décembre 1907 ! Elle s'articule en plusieurs secteurs assez habituels destinés à afficher le dynamisme du pays, allant des beaux-arts à l’agriculture en passant par l’industrie. Bien entendu, sont présents les pavillons des pays étrangers qui, eux aussi, souhaitent affirmer leur influence européenne. Avec en arrière-plan, déjà !, une compétition entre la France et l’Allemagne...

 

Expo1
 
pavillon ville de bxl

 

 

Expo2

 

 

Avant –après : le Palais de Belgique et le pavillon de Bruxelles.

 

Le site choisi est très campagnard, à la limite des boulevards extérieurs et près de la Plaine des Manoeuvres, grosso modo là se trouve actuellement l’Université Libre de Bruxelles. Une seul artère traverse de par en par la superficie dédiée : l’avenue Solbosch qui était surplombée de quatre ponts provisoires permettant le transit des visiteurs d’un site à l’autre. Elle est prolongée par les avenues du Pesage et du Derby. L’entrée principale est, quant à elle, située à la fin de l’avenue des Nations.

 

plaine du Solboch005

 

 

Avenue Emile De Mot

 

emile de mot couleur

 

 

plan vol d'oiseau

 

 

Plan_Expo_1910_72dpi

 

 

Plan d’ensemble de l’Exposition de 1910.

 

La conception de l’ensemble de l’exposition est particulièrement moderne et inventif puisqu’il est tenu compte à la fois du monde économique, des nouveautés techniques telle la télégraphie sans fil… et des divertissements. Elle comporte aussi son propre réseau de tramway et d’une gare de trams qui la relie à la ville. Par contre, vu les délais, à l’inauguration du 23 avril par le Roi Albert qui vient de succéder à Léopold II, il est évident que les travaux ne sont pas terminés. On peut penser que la précipitation dans l’achèvement est une cause probable de la catastrophe qui se pointe. Un autre indice ressort du fait que la superficie est d’abord fixée à 85 ha pour se voir augmentée à 130… Planification perfectible car morcellement des responsabilités de la ville ? C’est ce qui est rapporté à l’époque.

Il faut aussi gérer la participation de plus de 27.000 exposants, - c’est ahurissant ! -, et en finale quelque treize millions de visiteurs !

 

Expo3

 

 

 

Expo4

Avant-après : Bruxelles-Kermesse.

 

 

Un incendie d’une puissance invraisemblable ravage les pavillons à partir de la fin d’après-midi du dimanche 14 et se prolonge le15 août. Le secteur belge et « Bruxelles-Kermesse » avec sa reconstruction de bâtiments du XVIe siècle sont en grande partie détruits, soit quasiment un tiers de l’Exposition. Il est évident que les constructions en « semi-dur » ont mieux résistés au feu, encore que… les charpentes « à la Horta » se sont pliées sous leur propre poids. Pour ce qui est du nombre des victimes, il m’est inconnu, sauf deux ! Après l’incendie, on a nettoyé les décombres et reconstruit en partie le secteur belge ; dans quelle amplitude je ne sais mais l’Exposition s’acheva selon le programme, il y avait trop d’enjeux internationaux en lice.

Ce tragique incendie mériterait vraiment une étude en profondeur. Ici, je ne vous propose qu’une vision partielle à partir de quelques cartes postales qui appartenaient à mes parents. Les amateurs de jazz se souviendront sans doute que Bruxelles accueillit a cette occasion un groupe américain de musiciens de ragtime : une grande première européenne. On y reviendra à une autre occasion.

 

Robert Dehon

 

Expo5

 

 

Expo6

 

 

Expo7

 

 

Bruxelles-Kermesse : les pavillons légers sont détruits.

 

Expo8

 

 

 

Expo9

 

 

Expo10

 

 

 

Expo11

 

Expo12

 

 

 

Expo13

 

Expo14

 

 

 

Expo15

 

Le secteur belge de l’Exposition.

 

Expo16

 

 

Ces pauvres alligators n’y ont pas échappé et en plus c’était l’heure du souper !

Commentaires

An English translation pleae

Écrit par : april ashton | 12/02/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.