UA-38716482-1

18/04/2007

Chaussée de Waterloo souvenirs de Mr Barbieux

Uccle - Ch. de Waterloo -  Longchamp et Beau Séjour

 

1) Uccle - Ch. de Waterloo et le Beau-Séjour, au carrefour de l'avenue Longchamp (rebaptisée Churchill vers 1946-47, après une visite de l'illustre ministre britannique, acclamé par une haie d'écoliers parmi lesquels j'étais...) et devant l'entrée au Bois de la Cambre. Photo prise autour de 1900-1905.  Une dame traverse tranquillement là où, à présent, il faut strictement se conformer aux feux de signalisation. On aperçoit au loin un tram vicinal qui descend, venant de la Petite Espinette. Il y a trois voies, la troisième probablement pour garer certains trams qui n'allaient pas plus loin. Le Bois de la Cambre était un but de promenade très prisé des Bruxellois. Ce carrefour fut longtemps le terminus d'un tram bruxellois, le 49, qui venait du Midi et de Laeken.  (Collection J.J. Barbieux)

 

 

Uccle - Chaussée de Waterloo - Vleurgat

 

2) Uccle - Ch. de Waterloo (Vleurgat).   Les arbres plus loin à gauche indiquent nettement la lisière du Bois de la Cambre.  Le coin et l’amorce de rue tout de suite à droite montrent, à mon avis, l’extrémité de la rue Vanderkindere (dont l’autre extrémité débute à la chaussée d’Alsemberg). Cette carte date probablement aussi

de 1900 environ. Le tram (vicinal – SNCV) me semble se diriger vers l’avenue Longchamp et, donc, vers le Vert Chasseur et la Petite Espinette. La rue Vanderkindere à droite donne l’impression de n’être encore qu’un chemin pavé, sans trottoir…   En deçà, à gauche, y avait-il déjà l’avenue Legrand ?  (Collection : J.J. Barbieux)

 

St. Gilles - Ma Campagne - Restaurant Rubens vers 1894

 

3) Le Rubens – café-restaurant

C’est une photo 13X18, un tirage assez ancien au dos duquel je lis « Ma Campagne – vers 1894 », donc à St. Gilles. Ce café, où tout le monde pose pour le photographe sous son voile noir, y compris au 1er étage, me semble, d’après l’angle et la configuration, faire le coin de la chaussée de Waterloo et de l’avenue Brugmann (côté impair).  Il faisait beau ce jour-là, et tout ce petit monde prenait du bon temps.

Actuellement, les trottoirs sont rétrécis à leur plus simple expression, il y a un trafic constant : hors de question de rester prendre l’air !  Ce pourrait aussi être le coin en face, ch. de Waterloo et ch. de Charleroi mais j’opte plutôt pour la première hypothèse.  (Collection : J.J. Barbieux)

 

 

 

Merci Monsieur Barbieux de m'avoir gentillement envoyé ces très belles vues d'autrefois...

Les commentaires sont fermés.