UA-38716482-1

05/04/2007

Vues d'impasses de Bruxelles

impasse de la Cigogne

 

Impasse de la Cigogne

 

impasse de la Maternité

 

 

Impasse de la Maternité

 

impasse de Varsovie

 

 

Impasse de Varsovie

 

impasse Kayser

 

 

Impasse Kayser

 

 

07:59 Publié dans Impasses | Commentaires (13) |  Facebook | |

Commentaires

superbes photos... de très belles photographies d'impasses...elles sont tellement rares !
J'attends avec impatience une photo de l'impasse des Troupeaux (rue st Pierre).
a +

Écrit par : Jean-Louis | 05/04/2007

Répondre à ce commentaire

impasse st Nicolas moi j'aime bien l'impasse St Nicolas, avec sa porte, les fer forgés devant les vitraux et bien sur le café au fond avec les boiserie aux murs et les bancs tout usés.
Avant il y avait un bon restaurant au dessus du café, c'est devenu l'appartement prive de la patronne qu'un jour elle ma fait voir pour me montrer, avec fierté, qu'elle avait gardé les beaux anciens vitreaux intérieurs.

Écrit par : willy | 05/04/2007

Répondre à ce commentaire

Je fais le straffe ! Afin d'1 X faire le straffe (l'église Ste-
Gudule j'aurais pu vous en faire 100 pages... quel dikkenek ce GILLE, oué je sais) je réponds à mon Chauke WILLY que je connaissais aussi le café à l'impasse St-Nicolas, c'est vrai c'était tof, le bistrot s'appelait "Au bon vieux temps"..
Pour l'impasse de Varsovie on a pu lire dans ce blog qu'elle a abrité le théâtre de marionnettes de TOONE mais aussi qu'en 1944 un V1 (bombe volante) a soufflé les 4 maisons existantes à l'arrière. Cette impasse était aussi appelée "impasse des Polonais".
Pour l'impasse de la Cigogne c'est en fait la RUE de la Cigogne qui serait (dixit Jean d'OSTA) née au 17e siècle dans un quartier encore marécageux. Vers 1800 cette rue s'appelait "rue du Cygne" et c'est en 1851 qu'elle a prit le nom "rue de la Cigogne" alors qu'on a jamais vu une seule cigogne sur un toit dans cette rue ! La petite chapelle surmontant l'entrée abrite St-Roch et daterait de 1780 en taiss alless !
Dag al men Chaukess. Gilbert

Écrit par : Delepeleere | 05/04/2007

Répondre à ce commentaire

Le straffe de chez "STRAF" Pour "Jean-Louis" je signalerais que Jean d'OSTA aimait aussi beaucoup ziverer sur la rue St-PIERRE qui a été en son temps (avant et après la guerre) très très animée et ce autant la nuit que le jour... La rue St-PIERRE est parallèle aux blds A. MAX & E. JACMAIN (longue de 280 m !). Au 17e siècle elle s'appelait "rue au CHOU", par après les Français l'appelèrent "rue de la CLEF". Au 19e siècle elle a connu 6 impasses astableeft : "des HIBOUX" - "des TROUPEAUX" - "du COQ" - "St-MARCEL" - "des ARCHERS" - "de la LANCE". L'impasse des TROUPEAUX était surnommée "SCHAAÏPOORT", les Bruxellois traduiront... La rue St-PIERRE a longtemps abrité les rédactions et les imprimeries des journaux "LA DERNIERE HEURE", "POURQUOI PAS ?". C'est par cette rue que je resquillais au cinéma... euh oui bon d'accord j'arrête. Dag men Chaukess j'ai ossi une fois voulu faire le straffe van de naaven taaïd. C'est quand tu veux, sur quoi c' que tu veux hein, mais alors ce sera vraiment long zaile. Dikke baisskess on al men CHAUKESS. Gilbert

Écrit par : Delepeleere | 05/04/2007

Répondre à ce commentaire

agréable surprise Bruxelloise, je suis Pannoise depuis +/- 20 ans et retrouve toujours avec grand plaisir des nouvelles de mon bon vieux Bruxelles. Je suis aussi membre du cercle d'archéologie "Les Marolles". Votre blog est une heureuse découverte, je le joins à mes favoris. Bonne continuation ! Amicales salutations

Écrit par : vandenhende | 07/04/2007

Répondre à ce commentaire

100.000 bravo bonne soiree et tu pouras annocer d'avoir depacé les 100.000 aujourd'hui même
felicitations

Écrit par : willy | 07/04/2007

Répondre à ce commentaire

j en pleur s en ai pas fini,je suis vraiment contante d etre tomber sur votre site ca me rapelle un tas de chose quand j habitais bruxelles,j aimerais savoir a quand la prochaine fete aux marolle ,y a t il moyen des abonner pour participer a une entraide ,si oui merci de me le faire savoir a tout coeur et bonne continuation michele

Écrit par : ledoux michele | 21/04/2007

Répondre à ce commentaire

merci à Gilbert (delepeleere). Un grand merci à Gilbert pour les renseignements sur l'impasse des Troupeaux.

Écrit par : Jean-Louis | 29/04/2007

Répondre à ce commentaire

L'IMPASSE DE LA CIGOGNE C'EST L'IMPASSE OU ONT POUVAIT RENTRER PAR LA RUE DE FLANDRE ET ONT SORTAIT RUE DES REMPARTS DES MOINES ET VICE VERCA , ELLE SE SITUAIT A COTER DE LOUVANIA CREME A LA GLACE TRES CONNUES
SLT GUILLAUME

Écrit par : guillaume | 30/04/2007

Répondre à ce commentaire

Ma grand mère maternelle "Dikke Boma", vivait dans l'impasse de la cigogne, dans les années 1950. on accédait à son logement, par non pas un escalier, mais une échelle améliorée.Sa mansarde était sombre et la faible lumière dispensée par une lucarne, éclairait une énorme jatte de soupe ( grand comme un saladier). Elle se mouchait dans un mouchoir rouge avec des pois blancs, après avoir renifler sa "prise" qu'elle avait déposé sur le dessus de sa main.Son tablier de satin noir m'impressionnait beaucoup. Elle s'appelait Maria Heirwegh .

Écrit par : Sessler | 21/05/2007

Répondre à ce commentaire

bonjour

j'ai lu avec attention votre commentaire (car je suis à la recherche d'information sur la rue de la Cigogne où mon père habitait..;au numéro 17
) et oh surprise....votre grand-mère est aussi la mienne mais comme je suis née en 1952 et qu'elle est décédée en 1954 je n'ai aucuns souvenirs d'elle...je possède une photo de la maison avec mon papa et sa soeur
merci de me répondre
bien à vous

Écrit par : GELLAERTS MICHELINE | 31/03/2014

Bonjour Micheline, si vous le désirez, vous pouvez faire suivre votre photo à mon e-mail blogsofei@hotmail.com et je me ferai un plaisir de publier celle-ci :)

Écrit par : sofei | 15/04/2014

Répondre à ce commentaire

Perdues de vue depuis 56 ans, les cousines Marié José Sessler et Micheline Gellaerts se retrouvent enfin !...

Écrit par : Sessler Marie José | 13/07/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.