UA-38716482-1

05/04/2007

souvenirs de la rue Haute

La Brasserie du Papillon

 

Brux

 

 La "Brasserie du Papillon", qui se trouvait rue Haute juste à côté du cinéma "Carly", café et enseigne qui ont hélas, disparu. Quel est le bruxellois qui ne connaissait pas le café " Chez Gust van Polleke"? Gust était le patron du café et il faisait également l'élevage des petits chiens "Papillons". Gust avait remporté le premier prix des concours internationaux avec ses chiens. C'est pas du ziever il y avait des diplômes plein les murs de son café. Un jour qu'il y avait braderie rue Haute, Michèle Morgan et Maurice Chevalier, qui étaient de passage à Bruxelles pour y présenter un film sont allés dans le café parler avec Gust et voir les Papillons qui étaient des petits chien de luxe. Ensuite ils ont été au théâtre de Toone qui se trouvait rue Notre Dame de Grâce.

Nelly

 

mman

 

Encore quelques souvenirs concernant le café "Le Papillon" Le café était aussi grand que la brasserie"La mort Subite" et derrière une cour aussi grande pour les petits chiens. Très souvent c'était noir de monde. Il y avait 2 serveuses et devant le café une marchande d'escargots. Après le cinéma les gens venaient prendre quelques pots. Sur le même trottoir il y avait 2 bouchers, charcutiers qui n'arrêtaient pas de vendre des pistolets fourrés. Ils restaient
ouverts jusqu'à minuit. Je me souviens le samedi soir un marchand ambulant passait avec son pöele à charbons portatif ( genre corbeille) et vendait des "patates met de pelle" (pommes de terre en chemise) avec des sproks. Il faisait bon vivre (pas d'insécurité). Bien sûr il y avait un juke-box. Souvent le dimanche des gens venaient jouer d'un instrument ou chantaient et
faisaient la manche. Dans la rue des Capucins passé rue Blaes se trouvait la brasserie de la gueuze. "La mort subite". Les patrons, les frères Vossen des messieurs très chics et bien habillés, très sympathiques venaient de temps en temps dans les cafés rue Haute et bien sûr au Papillon, où ils payaient des gueuzes et encore des gueuzes à tous les clients. La photo c'est moi en 45 ou 46 devant le Papillon. Remarquez que la circulation était plus calme que
maintenant.

 

Merci Nelly pour ce très chouette souvenir de la rue Haute

18:02 Publié dans rue haute | Commentaires (19) |  Facebook | |

Commentaires

au papillon Et si le me souviens bien, il y avais un tres bon accordeoniste "Verchuren" je crois !!Et c'est vrai le bistrot etais tres grand et noir de monde. Amitier Titi.

Écrit par : Francis | 05/04/2007

Répondre à ce commentaire

J oubliais Au sujet des boucheries Quel vrai KETS de la rue haute na pas acheter des pistolts chez LOUISKE " a l'epoque de ma jeunesse c'etais surtout " Hacher et pickels et nen dikke cornichon aigre doux"

Écrit par : Francis | 05/04/2007

Répondre à ce commentaire

"Papillons"-"Louiske" en de gielem baul ! Chère Nelly, j' connais mieux que plus que bien "le Papillon" (10 pages si vous voulez !), "Louiske" en de gielem baul. Simplement une question "que sont devenus les jumeaux ! Baisskess à tou(te)s. Gilbert. Je crois que GUST à commencé son élevage de papillons rue de l'Economie, est-ce que je me trompe ?

Écrit par : Delepeleere | 05/04/2007

Répondre à ce commentaire

je pense que Nelly ne pourra répondre directement parce qu'elle est en vacances.
Et moi si je ne me trompe chez Louiske j'allais chercher de la tête de veau avec LEUR sauce vinaigrette à tomber !!!! Et je me souviens aussi des montagnes de saindoux qu'il y avait à la vitrine....

Écrit par : sophie | 05/04/2007

Répondre à ce commentaire

bloempanch Quand j'étais petite, il y a de cela plus de 50 ans..;mon grand pere me menait dans une boucherie rue haute, près de la porte de Hal,^ù il achetait son fameux BLOEMPANCH, avec de gros morceaux de gras bien blanc

Écrit par : Sessler | 21/05/2007

Répondre à ce commentaire

MADAM,MADAM... BONJOUR A TOUT LE MONDE,JE NE SAVAIS PAS OU POSTER CETTE PETITE BLAGUE ET COMME CA SE PASSE A LA RUE HAUTE DANS UNE BOUCHERIE...
ALORS VOILA,UN JOUR LA MOUMA DE JEFKE,UN KETJE DE LA MAROLLE,LUI DIT D'ALLER CHEZ LOUISKE ET SCELLEKAERT A LA RUE HAUTE A LA BOUCHERIE,CHERCHER NE SCHUUN STUCK "BOERENPANCH"(SAUCISSE DE CAMPAGNE).JEFKE ENTRE DANS LE MAGASIN ET PASSE SA COMMANDE,QUI EST COUPEE,PESEE ET EMBALLEE.A CE MOMENT ENTRE DANS LE MAGASIN UNE DAME TRES TRES PRESSEE QUI DEMANDE SI ELLE PEUT VITE AVOIR "TWEE BIENE VI DE SOEP"ASTABLEEFT.VITE ,LA BOUCHERE PASSE OUTRE LE KET ET SERT VITE LA DAME QUI S'EN VA AVEC SON PAQUET,DAG HEIN EN MERCI.NOTRE KET RESTE DEVANT LE COMPTOIR ET ATTEND SA SAUCISSE...ET ALORS MENNEKE,WA MOET HEMME?DEMANDE LA MARCHANDE A JEFKE,...MAIS, REPOND-IL,...LA SAUCISSE QUE JE VIENS DE DEMANDER...,OUIE,OUIE,OUIE...AWELL,AWELL,JE L'AI EMBALLEE AVEC LES OS DE CETTE DAME QUI VIENT JUSTE DE SORTIR,COURS VITE APRES ELLE MENNEKE,APPELLE LA...(DIT LA BOUCHERE).ALORS DANS UNE COURSE FOLLE,JEFKE SORT DU MAGASIN ET VOIT LA DAME ENCORE SUR LE MEME TROTTOIR A UNE VINGTAINE DE METRES,ET CRIE TOUT HAUT DANS LA RUE"""MADAM,MADAM,WACHT,KOM HIER,IK EM MA SAUCISS TUSSEN A BIENE VERGEITE""".
INTRADUISIBLE EN FRANCAIS...BIENE(OS OU JAMBES).
A BIENTOT

Écrit par : NICKY | 15/07/2007

Répondre à ce commentaire

boucherie Ou sont passées nos boucheries de notre jeunesse.Avant on trouvais dans chaque quartier 4 à 5 boucheries,maintenant quand on en trouve une c'est plus un traiteur ,quand un jour j'ai demandé du kip-kap on m'a répondu nous avons du kip curry,andalou mais pas du kip-kap.conclusion on mange de la viande préamballée des grands magasins,et si tu veux un steack épais ou fin,bonjour camarade pour le trouver.Avant
o nt avait le choix chaque boucher avait sa spécialité,et
gare à lui si il ne nous servait pas bien

Écrit par : francine | 15/07/2007

Répondre à ce commentaire

Brussel's joke suite Dans la remorque d'un tram bourré, le receveur termine la vente de ses tickets de transport.
"Tout l'monde est servi, allemoel bedîn..?". Une Meekatoen, en manteau de fourrure, essaye de se faire discrète pour ne pas payer.Mais le receveur a remarqué son manège et lui dit: "Et Madame, elle paye par compte chèque sans doute?"

Écrit par : Papy Dan | 15/07/2007

Répondre à ce commentaire

Hello Gilbert, Sorry, je vois que je ne t'ai pas répondu concernant les jumeaux "Jacques et Guy". Je n'ai aucune nouvelles depuis au moins 25 ans. Quand au deux boucheries -charcuteries il y avait chez Louiske à côté du café le Papillon et l'autre chez Scellekaert. Le patron s'appellait Louis (Lowie). J'habitait juste à côté. Ma bobonne était une cliente de tous les jours chez Louis mais surtout, combien de fois est-elle allée le chercher pour réparer nos plombs (4 ampères) qui sautaient tout le temps. Brave Louis!

Écrit par : Nelly | 15/07/2007

Répondre à ce commentaire

Boucheries Bien après nos deux boucheries ne faisaient plus qu'une. Le patron, la patronne et l'ouvrier étaient aussi serviables. Après c'est devenus un Louis Delhaize. Maintenant tout est fermé et plus de vitrines a "koche"

Écrit par : Pierrot | 15/07/2007

Répondre à ce commentaire

La braderie rue Haute. Qui se souvient encore dans les années 1950 et 1960 de la braderie rue Haute au mois de septembre? Il y avait une ambiance du tonnerre . Tous les cafés étaient pleins de monde et devant plusieurs cafés il y avait des marchands de d'escargots. Que c'était bon avec un bon pot. Les charcuteries avaient difficile à suivre pour faire leurs bons pistolets fourrés. La rue Haute était noirez de monde. Je me rappelle que chaque année j'attendais le mois de septembre avec impatience. Il y avait un tas d'activités . Dans les hauts parleurs , dont un à ma fenêtre, on entendait chaque année la chanson Frou frou. Sur les troittoirs plusieurs commercants essayaient de se débarasser de leurs rossignols en vendant des tickets numérotés et le gros lot était joué au vogelpik. Chaque année le concours de beauté avait lieu pour élire Mis Breughel . Comme je regrette la rue Haute de mon enfance.

Écrit par : Nelly | 05/09/2007

Répondre à ce commentaire

C'est vrai qu'à l'époque,les braderies c'était"vollen bac".Les bouchers vendaient dehors des boudins blancs et noirs sur des pistolets,et à leur tombola on gagnaitsouvent un poulet.La braderie de la chaussée de Waterloo n'était pas mal non plus,elle attirait aussi beaucoup de monde.

Écrit par : francine | 05/09/2007

Répondre à ce commentaire

LES FETES BRUEGHELIENNES BONJOUR TOUT LE MONDE,OUI,OUI C'ETAIT TOF MEME APRES LES ANNEES 60,LE MAT DE COCAGNE AVEC DE LE CHARCUTERIE,LES MAJORETTES AVEC LEURS MINI-JUPETTES,LA MUSIQUE,LES GENS HABILLES EN COSTUMES D'EPOQUE....TOUT LE MONDE CONTENT,JOYEUX,LA LA LALA LALA...

Écrit par : NICKY | 05/09/2007

Répondre à ce commentaire

braderie rue haute c'est vrai actuelement la braderie !!! c'est plus ca mais tout a commencer a baisser avec la disparition des petit commercants suite au magazin du secteur habillement!!! mon cousin tient encore un petit café rue haute "le capucin" a coter de l'ancienne boucherie Peeters et avans cela le "petit stella" en face de la rue du temple, mais a l'heure actuele la braderie est diriger par une assos du quartier et je ne vous dit pas combien ca vous coute pour etre membre e tant que commercents!!! et ce n'est pas les nouv magazins brancher qui vont voler dans leurs portemoney!!! enfin bon pour les nostalgiques cela ce passe ce dimanche"1 jour" 09/09

Écrit par : francis (titi) | 05/09/2007

Répondre à ce commentaire

braderie C'est vrai que c'était les petits commerçants qui mettaient cette super ambiance à la rue Haute.Et ce sont pas les "antiquaire du sablon"qui vont "in heule zac scheete" pour la braderie.Une petite anecdote sur les antiquités,à Miami Pierrot et moi on est rentré par curiosité dans un antiquaire,quelle ne fut pas ma surprise de voir un "tableau"que j'avais dans mon salon,ils vendaient ça un prix bête.Moi je l'avais acheté 300 francs chez MAKRO.

Écrit par : Francine | 05/09/2007

Répondre à ce commentaire

que de bons souvenirs On attendait la braderie avec impatience...moi je vendais des billets de lotterie pour le resto Casa Manolo ...les gens pouvaient gagner des jambons espagnols ! Et il y avait des concours à la rue de l'Epée aussi...Le fameux poteau couvert de savon noir ...fallait arrivé au sommet pour attraper un cadeau....c'était tof aussi au début des années 70...

Écrit par : sophie | 05/09/2007

Répondre à ce commentaire

Les Géants rue Haute. Je suis impardonable d'avoir oublié Mieke en Janneke les vedettes de la braderie qui dans le cortège, au son d'une musique qui résonne encore dans mes oreilles dansaient en tournant et en tournant sans cesse. Quel souvenir.

Écrit par : Nelly | 05/09/2007

Répondre à ce commentaire

La braderie rue Haute. Il y a bien 20 ans que je n'ai plus été à la braderie. La dernière fois que j'y ai été il y avait les géants Gogh et Magogh.

Écrit par : Nelly | 05/09/2007

Répondre à ce commentaire

Question ? Qui peux me renseigner ?

Dans quel livre, pourrais-je trouver une photo de

L'ESPRIT DES MAROLLES de Maurice Wolf .

Merci pour votre aide.

Écrit par : Charles ( BREIM) | 05/09/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.