UA-38716482-1

29/03/2007

Maison de la Bellone rue de Flandre

img046

Le n°44 de la rue de Flandre à Bruxelles, était décrit en 1837 comme « une belle et grande maison à porte cochère, avec cour, jardin et autres dépendances.  Elle était nommée La Porte d’Ardoises.  Il est certain que l’on parle bien de la célèbre « Maison de Bellone » située actuellement au numéro 46 de la même rue. 

img050

 

 

Dans les années 50, bien rares étaient les Bruxellois qui connaissaient cet endroit !  Qui pouvait imaginer que passer une banale porte de bois, et après avoir traverser un couloir assez sordide avec de vieux pavés apparaissait au fond d’un jardin, une magnifique maison ? 

img048

 

 

Une remarquable maison de pur style baroque bâtie en 1697 et commandée à l’architecte sculpteur de la Grand’Place ; le bruxellois Jan Cosyn auteur de la maison « Le Roi d’Espagne ».  Cette maison seigneuriale fut bâtie dans l’enceinte du couvent de Jéricho.

bellone buste

 

 

Elle était à l’origine l’hôtel de Soissons.  On peut croire que le buste sculpté en médaillon sur le haut de la façade représente la première maîtresse des lieux, la comtesse de Soissons. 

img049

 

 

Elle fut baptisée « Maison de la Bellone » par Charles Buls (qui était  très érudit archéologue et à ce titre vice-président de la Société d’Archéologie de Bruxelles).  Il était tombé amoureux de cette maison et avait choisi ce nom en référence au buste de la déesse que l’on  peut voir sur la façade.  Cette demeure fut acquise par la Ville sous l’impulsion de l’ancien bourgmestre (Charles Buls) en 1913.

fontaine charles buls

fontaine Charles Buls face à la Galerie Agora

 

Bien longtemps la Maison de Bellone servit à un négociant en denrées coloniales, puis vers 1885 au dépôt d’huiles d’un certain monsieur Vanbever.  Lors de son acquisition en 1913, elle était inoccupée.  Par la suite, des hôtes multiples se sont succédé dans cet endroit…la Croix Rouge, la police du Vismet, la société de l’Ommegang….En 1980, à l’initiative du peintre, scénographe, affichiste et décorateur Serge Creuz, la Maison du Spectacle s’y installa.  En 1991, on réalisa avec l’intervention de la Ville de Bruxelles des extensions.  En 1993, une campagne de restauration fut entamée pour être achevée en 1995 avec la couverture de la cour intérieure par une verrière.  Serge Creuz à nommé l’endroit le « Toit sur cour ».

 

img047

 

 

 

On a pu lire dans un rapport ceci :

Si cet hôtel a échappé au courroux des vandales, c’est assurément grâce à sa situation au fond d’une cour, où il aura passé inaperçu.  On devine ce que les sans-culottes de 1793 auraient fait des tyrans qui le décorent !!!!!  Encore heureux donc que cet immeuble ai été masqué par des constructions annexes. 

 

bellon verrière

 

 

La Maison de la Bellone a depuis été mise à disposition de la Maison du Spectacle.  Forum des Arts de la Scène et espace d’information, elle propose, des expositions, des colloques, des animations…en rapport avec les arts de la scène.  Il y a aussi un service à l’attention des professionnels du spectacle des propositions d’adresses, de casting et curriculum vitae en ligne. 

 

A voir aussi...2 très belles photos de l'endroit chez Charles http://charles02.skynetblogs.be

Commentaires

J'ai une tof photo de la maison de la Bellone Je la poste avec un lien vers chez toi.



Bisous bonne journée

Écrit par : Charles | 29/03/2007

Répondre à ce commentaire

Je me rappelle..... De l'abandon du couloir ,et de la surprise au bout la merveille bien sale!c'était dans les années1959environ.

Écrit par : Elisabeth | 29/03/2007

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Merci de ta visite,j'y suis très sensible.
En tant que Liègeois d'origine,mais habitant Bruxelles,je découvre une ville que je connais mal.
Maintenant j'aurai 2 sources,charles et toi.
Merci.
Duke

Écrit par : DUKE | 30/03/2007

Répondre à ce commentaire

RE MOI Je viens de lire ton post sur l'Avenue Louise.
J'y suis resté accroc.D'autant plus que j'habite Ixelles.
Celà vaut assurément un bisou jazzy.
Duke

Écrit par : DUKE | 30/03/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.