UA-38716482-1

06/03/2007

La guerre 14-18

1 Papa en 1912

Le papa de Mary Tores en 1912

2 Ses frères darmes 1912

 

Ses frères d'armes en 1912

3 Hasselt 1912

Hasselt en 1912

4 Camp de Beverloo avec ses amis 1913

 

Camp de Berverloo

5 A BEVERLOO 1913

 

6 EN 1913

1913

7 Prêts pour la guerre 14-18

 

prêt pour la guerre

9 Camp de Ruchard- France en 1916

 

Camp du Ruchaud en France 1916

10 Son ami fait prisonnier en Allemagne en 1917

 

Ami prisonnier en Allemagne 1917

11 Caporal Renard Décembre 1918

 

Le voilà devenu Caporal Renard en 1918

8 Hômage au Roi Albert 1

 

Hommage du Roi Albert 1er

 

Merci Mary Tores pour ces photos....

 

Malheureusement il faut aussi parler des Gueules Cassées....une vrai misère...

image1

 

Les retards dans les évacuations des blessés, imputables à l'absence d'anticipation, de préparation et d'expérience du Service de Santé face à la guerre moderne, ont pour les blessés au visage de lourdes conséquences. Aux complications immédiates, hémorragies et asphyxie, les blessés maxillo-faciaux se trouvent confrontés à deux types de complications secondaires : les constrictions et les pseudarthroses des mâchoires (consolidation en mauvaise position des fractures). La plupart des blessés au visage présentaient à leur arrivée dans les hôpitaux spécialisés, situés à l'arrière du front, ces types de complications.

geule cassée 3

 

gueule cassée
Site à visiter : www.bataille-de-verdun.fr

 

gueules cassée2
…ou bien pire encore peut-être, car parti comme le portrait le montre, il effrayait ses enfants et son épouse en revenant…
Terrible ! Blessé deux fois : d’abord par l’obus qui le défigure et ensuite par le regard apeuré de ceux qu’il aime.
Depuis 1931, les Gueules cassées sont financées par une souscription, puis à partir de 1933 par la Loterie Nationale.
 
gueule cassée 4
La solution ?  une prothèse en plastique...mais quand l'âme est blessée...que peut-on y mettre ?
N'oublions jamais nos défenseurs...
loterie_PE3

 

 
 

Commentaires

1912 ET 14/18 Magnifique la présentation sur la guerre 14/18....
Les gueules cassées,mon papa en avait parlé, mais jamais ; j'aurais su imaginée c'est pauvres hommes dans un état pareille. Bravo pour votre recherche. Mary

Écrit par : mary | 08/03/2007

Répondre à ce commentaire

Gueules cassées Il y a aussi eu tous ceux qui ont brûlé dans un char en 1940-1945, sans parler des mines (encore actuellement) et du napalm du Vietnam...Et les brûlés de l'Innovation, Gillenghien et autres. J'ai beaucoup d'admiration pour ceux qui les soignent (on n'en parle jamais). Des gens simples, comme j'ai pu le constater en croisant certains d'entre eux à l'Hôpital Militaire.

Écrit par : chantal | 08/03/2007

Répondre à ce commentaire

Terrible Je ne sais pas si vous l'avez connu, mais quand j'étais jeune et que j'allais chez ma grand mère, rue des Minimes, je rencontrais souvent une sorte de "gueule cassée". On aurait dit qu'il n'avait pas de mâchoire inférieure. C'était une vision terrible, mais je n'ai jamais osé demander ce qu'il avait eu. Par la suite, on ne l'a plus jamais vu.

Écrit par : Marie France | 06/04/2007

Répondre à ce commentaire

oui je pense que c'est lui que j'ai connu il était client dans la brasserie de mes parents.

Écrit par : sophie | 06/04/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.