UA-38716482-1

15/02/2007

La légende du coin du Diable

img078

QUARTIER DU BUMMEL OU COIN DU DIABLE  (Deuivelshoek)

img079

 

S’étend entre la rue des Fabriques et la rue des Flandres.  Formé par a rue Notre Dame du Sommeil, rue du Char et rue Van den Branden.

impasse rogereau

 

Impasse Rougereau

A la fin du 19ème siècle personne n’aimait s’aventurer le soir dans cet endroit.  On disait aussi que c’était le quartier le plus mal famé de la capitale.

impasse rogereau2

 

Impasse Rougereau

Vers 1890 on instaurait l’enseigne unique « au coin du diable » situé au coin de l’Impasse du Sorbier. 

Au coin de la rue Van den Branden il y avait dans une niche, la vierge protectrice du quartier « Notre Dame du Sommeil ».

A la kermesse locale de l’époque le 20 août, un cortège portait une statuette en bois noir représentant le diable.  Ce défilé avait pour but de se moquer de lui

img082

 

La légende dit qu’au milieu du 17ème siècle, un architecte avait par désespoir signé un pacte avec lui.

Chargé de la construction d’un pont sur la Senne entre l’actuelle  Porte de Hal et la Porte de Ninove celui-ci avait cru trouver un terrain solide ; malheureusement, il a fallut faire des dépenses supplémentaires pour affermir les fondations parce que le sol était mouvant et marécageux.

 L’architecte poursuivit malgré tous les travaux en investissant la petite fortune qu’il possédait.  A la moitié des travaux, il se vit obligé de suspendre le chantier.  Ne sachant plus payer ses ouvriers, il avait peur d’être déshonoré et la ville allait bientôt le poursuivre.

Abandonné de tous, un soir en rentrant chez lui, un homme l’attendait dans sa chambre…il était habillé de vert.  Après une longue discussion l’homme en vert lui promit de l’aider moyennant certaines conditions….et un rendez-vous 10 ans après…

Le jour fatal arriva ….Au cours du repas où était invité le chanoine de Sainte-Gudule, la servante arriva tremblante pour annoncer à son maître la présence de l’inconnu.   Le chanoine invita l’étranger à venir partager le repas.  Il le reconnu aussitôt et lui dit : « Vous ne pensiez pas me trouver ici »…accordez nous encore quelques instants et faites moi une faveur…ramassez un a un les graines que je vais poser sur le sol

L’inconnu accepta et se mit à recueillir les graines avec une agilité incroyable..  C’est alors que le chanoine rusé s’approcha un bénitier à la main et versa de l’eau bénite sur l’homme vert qui poussa un hurlement et disparut comme par enchantement. 

année 80 entrée rougereau

 

Années 80 on devine l'entrée de l'imasse Rougereau

porte de limpasse rougereau

 

Année 80...l'impasse derrière la porte en bois à droite...

img080

 

Démolition en masse dans le quartier Chartreux

Van den Branden

 

Autrefois...

 

J'espère avoir fais plaisir à Fleurs Christian qui m'a écrit dernièrement...

 
Bonjour
 
Sofei as tu des infos sur le quartier du Coin du Diable et plus précissément le fameux café (rue Van Den Branden), je suis passé hier soir un chantier a lieu, de grandes poutres gisaient a l'extérieur du café... encore peut- être une partie de notre histoire folklorique qui disparait je m'intérroge
Soutenons notre Bruxelles
 
 
Je ne connais pas ce coin mieux que lui alors si quelqu'un du là veut bien nous apporter des précisions ainsi que sur la légende ce serait très gentil....

11:22 Publié dans coin du diable | Commentaires (72) |  Facebook | |

Commentaires

petit café je me souviens d'un petit bistro du quartier "Chez Baptiste" dans les annèe 70, quel ambiance!!! Qui s'en souvient ??

Écrit par : Francis | 16/02/2007

Répondre à ce commentaire

MOI JE M'EN SOUVIENT DU DIKKE BAPTISTE ET
SA FEMME LISA ,JE JOUAIT AU CARTE ET AU KICKER
CHEZ LUI

Écrit par : guillaume | 16/02/2007

Répondre à ce commentaire

Bij Baptiste Exactement, je l'ai bien connu egalement ainsi que sa femme Lisa, sont pere a lui a tenu un café rue de la samaritaine Bij de Woel dans les année 50 des grand amis a mes parents, Baptiste apres a été cocierge dans des bloc de la commune de Moolembeeck.Amitier Francis (Titi)

Écrit par : Francis | 16/02/2007

Répondre à ce commentaire

Sur ce bon week-end Bisous

Écrit par : Charles | 16/02/2007

Répondre à ce commentaire

DEUIVELHOEK sophie? DEUIVELHOEK?CE N'ETAIT QUE DEUX RUE
LA RUE VANDEN BRANDEN ET LA RUE N D DU SOMMEIL,MAIS IL YAVAIT DE NOMBREUSE IMPASSE?MOI EN 1944 J'HABITAIT CHER MA GRAND MERE L'IMPASSE DU VIGNERON QUI SE TOUVAIT RUE RVD BRANDEN RIEN QUE DANS LARUE IL Y AVAIT 5 BISTOT SLT AMITIE

Écrit par : guillaume | 17/02/2007

Répondre à ce commentaire

BAPTISTE FRANCIS,BAPTISTE TENAIT CE CAFE DEPUIS 1959,
IL A ETE OPERE DU COEUR ET IL HABITE PRES DE TREMOLO,TU A CONNU SA SOEUR JEANNINE ET SON FRERE THEO(dcd) C'ETAIT LE BON TEMPS JE CROIS QUE BAPTISTE DOIT AVOIR 75 ANS
BJ SALUTJES

Écrit par : guillaume | 17/02/2007

Répondre à ce commentaire

merci à Guillaume pour les petites histoires ...et les précisions...comme je l'ai dis, je ne connais pas mais c'est bien aussi de parler d'autres quartiers de Bruxelles

Écrit par : sophie | 17/02/2007

Répondre à ce commentaire

le coin du Diable voila ce que j'ai trouvé sur "le coin du Diable"

Le Bruxellois dans les années 30 ne pouvait être que « jaune et bleu » - l’Union – « rouge et noir » - Daring. L’attachement à l’une ou l’autre de ces formations était moins une question d’affinités que de géographie.
On naissait « unioniste » ou « daringmen » suivant qu’on était né en de-çà ou au-delà du canal qui sépare la ville. Le territoire de l’Union s’étendait de Saint-Gilles à la rue Haute en passant par les Marolles, centre historique de la ville. Celui du Daring commençait à la chaussée de Gand. Aux alentours du canal, le quartier du Duivelshoek – le « Coin du Diable » - était une sorte de no Man’s land où les sensibilités étaient partagées.

Écrit par : Jilou | 17/02/2007

Répondre à ce commentaire

l'impasse je connait tres bien,ont pouvait y rentrer
par deux coté par la rue de la serrure et ont sortait rue du houblonet vice verca
impasse qui etait imfester de rats et insalubres pour les habitants,les rats sautait sur la table
les gens y vivait a7 dans deux petites pieces
slt guillaume

Écrit par : guillaume | 13/04/2007

Répondre à ce commentaire

Baptiste et Lisa Baptiste et sa femme lisa vivent toujours. Ils habitent maintenant à Blankenberge. Régulièrement je vais leur dire un petit bonjour.
Claude

Écrit par : Claude Bernaerts | 13/07/2007

Répondre à ce commentaire

Coin du Diable Mon cousin Jean De Gyns, dit que le coin du diable, n'était QU'UNE RUE. Un petit bout de la rue Van den Branden. Il habitait Impasse du Sorbier 2.
Bienvenu à Claude BERNAERTS.

Écrit par : Pierrot | 13/07/2007

Répondre à ce commentaire

COIN DU DIABLE BONJOUR JENE TE CONNAIS PAS MAIS JE CONNAIS TOUTE LA FAMILLE
TON PERE JEAN ,MON COPAIN DE SORTIE,NOUS AVONS LONGTEMPS JOUER EN CHAMPIONNAT DE KICKER,CHEZ MARIA(COIN DU DIABLE)ET A L'IPROYSE .LE BONJOUR A TON PERE ET A CHRISTIANNE GUILLAUME

Écrit par : GUILLAUME | 14/07/2007

Répondre à ce commentaire

J'ai aussi connu le café chez Baptiste, mes parents Y allaient toutes les semaines. Mon père est Jérôme
(Jerom)et mon parrain était le copain de Baptiste
Jacques et ma Tante Rosa sa femme a tenu une petite épicerie dans les année 50 au coin dans le tournant de la rue? Moi j'ai habité là (Rue du Houblon) jusqu'à mes 8 ans

Écrit par : danielle | 23/07/2007

Répondre à ce commentaire

deuivelhoek bonjour,
que de souvenirs,j'ai habitez rue du char ,avec boma et bompa de 1946 année de ma naissance à 1952 dans la maison au fond de la cour de Jan den ouleman (charbonnier) cela se trouvait en face d'une école si je me souviens bien l'école numéro 3.Quelqu'un peut-il me dire si la rue du char existe toujours?

Écrit par : wauthy marie-louise | 15/08/2007

Répondre à ce commentaire

rue du Char Existe encore, mais n'a plus rien à voir.
L'école 3, était située rue du Rempart des Moines.

Écrit par : Pierrot | 15/08/2007

Répondre à ce commentaire

MARIE LOUISE j'ai connu des WAUTHY dans le deuvelshoek mais je ne me souvient plus très bien des prénom,tu avais un frère??

Écrit par : GUILLAUME | 16/08/2007

Répondre à ce commentaire

rue du char M_L.c'était la cité appolon ou tu habitait

Écrit par : GUILLAUME | 16/08/2007

Répondre à ce commentaire

a celui qui me demande si j'ai un frère je peux répondre oui plusieurs mais ils n'ont pas habité rue du char.moi j'y habitais avec boma et bompa ainsi que ma cousine netteke et je me souviens d'un petit copain guyguy et de dominique. la photo de guyguy je l'ai encore. c'est birarre dans mes souvenirs l'école était sur ma gauche quand j'étais devant le portail.Tiens au fait mon père à jouez à l'union st gilloise du tant de Vandenbouimans. E t Carotje personne ne s'en souvient,un genre de petite épicerie ou bollewuinkel ou on allait surtout le dimanche pour chercher le cocacola qui allait si bien avec les frites.

Écrit par : marie-louise | 20/08/2007

Répondre à ce commentaire

A MARIE LOUISE OUI JE ME SOUVIENS TRES BIEN DE CAROTJE J'AI ETE AL'ECOLE3 DE 1944 A 1952 GUY ESQUE C'ETAIS
GUY BEGUIN,IL EST (dcd)

Écrit par : GUILLAUME | 20/08/2007

Répondre à ce commentaire

Guillaume et Marie Louise Où était situé Carotje ? Guyguy, ne peut pas être Guy BEGHIN, ce dernier était un peu plus vieux (+ ou - 1940)

Écrit par : Pierrot | 20/08/2007

Répondre à ce commentaire

MARIE LOUISE MOI J'AI CONNU UN JEANNINE WAUTHY,SA TE DIT QUELQUE CHOSE?MOI J'AI HABITé RUE VAN DEN BRANDEN

Écrit par : GUILLAUME | 21/08/2007

Répondre à ce commentaire

A DANIELLE LE FILS DE JACQUES ET DE ROSA (JOJO)A ETé MARIéAVEC MA COUSINE ROSETTE

Écrit par : GUILLAUME | 21/08/2007

Répondre à ce commentaire

pour Guillaume Effectivement j'ai connu Rosette, et son fils Jacques
est mon petit cousin.

Écrit par : Danielle | 22/08/2007

Répondre à ce commentaire

guillaume et pierrot je ne connais pas de jeannine wauthy mais mon bompa avait beaucoup de soeur .pour le guy qui jouait avec moi il devait avoir mon age ,je suis née en 1946 et sur la photo que j'ai de nous on joue avec un caniche noir.Pour Carotje je ne connais pas la rue mais c'était en direction pour aller à l'école 14.

Écrit par : marie-louise | 22/08/2007

Répondre à ce commentaire

A DANIELLE LA RUE POUR ALLER A L'ECOLE C'ETAIS LA RUE REMPARTS DES MOINES,TOI POUR ALLER A L'ECOLE14 DE LA RUE DU CHAR TU PRENAIS A GAUCHE ET CAROTJE ETAIS A DROITE.NON LE GUY AURAIS EU 67 ANS MAIS IL EST (dcd)

Écrit par : GUILLAUME | 22/08/2007

Répondre à ce commentaire

A MARIE LOUISE ERREUR COMMANTAIRE PRECEDENT,QUI EST POUR MARIE LOUISE ET NON POUR DANIELLE

Écrit par : GUILLAUME | 22/08/2007

Répondre à ce commentaire

A Danielle Bonjour Danielle, Est-ce que ton frère s'appelle Robert ?

Écrit par : Claude | 23/08/2007

Répondre à ce commentaire

Danielle Bonjour Danielle, après enquête tu dois être la fille de Jérôme et Nènè. Tes oncles et tantes doivent être Anna, Menange, Hortense, Guillaume et Jean. Si j'ai bien deviné, nous sommes de la même famille, je suis le petit fils de Stans (Hortense) Van Cauteren, le fils de Jean Bernaerts. A l'occasion viens me rendre visite sur mon blog.

Écrit par : Claude | 23/08/2007

Répondre à ce commentaire

tiens personne ne parle du fameux cinéma centra qui a fait notre bonheur le jeudi après midi et pour ma part aussi le dimanche; On était mal astiqué mais le cinéma c'était sacré.

Écrit par : marie-louise | 31/08/2007

Répondre à ce commentaire

J'habite rue du Houblon, et derrière mon jardin se trouve l'impasse Rogereau. Elle existe toujours, mais n'a plus d'accès sur l'extérieur. C'est malheureusement devenue une rue privée, accessible depuis les lofts de l'ancienne imprimerie IMIFI (L'Echo). Merci pour les photos, je suis passionné de l'histoire de mon quartier, qui est malheureusement amnésique, il n'y a plus d'anciens pour me raconter comment c'était.

Écrit par : spiff | 29/11/2008

Répondre à ce commentaire

visite du Duivelshoek J'organise une visite avec les gens de ma rue du quartier du coin du diable. Vous êtes les bienvenus ! La visite aura lieu le samedi 7 février à 10hr. Avis aux amateurs :-)

Écrit par : spiff | 10/01/2009

Répondre à ce commentaire

bruxelles & la légende d'une ville jumelle à bruxelles Je me souviens avoir entendu parlé d'une légende au sujet de bruxelles où on parlait d'une ville parallèle ou encore d'une ville jumelle en sous sol de la ville; il y aurait des vestiges de tunnel... POURRAIT ON M EN DIRE PLUS A CE SUJET?
d'avance merci

Écrit par : luc | 11/11/2009

Répondre à ce commentaire

Bxl sous Bxl... Bonsoir Luc, ce n' est pas une légende mais tu devrais voir sur Google (ou autre) et écrire rue Isabelle ou Couwdenberg ou Ancien Palais de Bruxelles et tu trouveras ton bonheur.
Bonne visite.

Écrit par : Nicky | 11/11/2009

Répondre à ce commentaire

Brüzel Je crois par contre qu’il s’agit de Brüzel. (Pas certains de l’orthographe).
Je me souviens d’une émission TV qui en parlait.
Des ouvrages existent.

Écrit par : jeancke | 11/11/2009

Répondre à ce commentaire

COUDENBERG Sans W, faute de frappe, sorry!

Écrit par : Nicky | 11/11/2009

Répondre à ce commentaire

Salut Jeancke Tu veux parler de Brüsel, la BD?

Écrit par : Nicky | 11/11/2009

Répondre à ce commentaire

brusel Salut Nicky, peut-être bien ça.
Voici un lien.
http://www.vialupo.com/brusel/

Écrit par : jeancke | 11/11/2009

Répondre à ce commentaire

Je suis né en 1934,et j'habitait au numéro 24 de la rue Vandenbranden jusqu'en 1947.Cette maison existe toujour.
De 1949 jusqu'à 1970 j'ai travaillé dans une coopérative:LA
CLICHERIE BRUXELLOISE sise au 24 rue du houblon,en face de l'imprimerie IMIFI.LE batiment existe également encore.
J'ai très bien connu le quartier.Toute ma scolarité s'est déroulée à l'école numéro 3 de la rue rempard des moines.
Pour le bollewinkel CARROTCHE, il se trouvait en face de l'entrée de l'école. EN 1959 j'ai habité successivement rue de
la serrure et rue Antoine Dansart 184 jusqu'en 1981.Je connais trés bien le quartier.J'ai beaucoup de souvenirs,le plus ancien est le mini exode à l'invasion de 1940.Le folklore
du DEUVELSHOEK,je ne l'ai jamais vu,à cause de la guerre sans doute.J'ai encore des souvenirs de camarades d'école:
Francis Verstegen, Charle Van Deuren et GUillaume Van Cauter

Écrit par : Walravens,Pierre | 30/09/2010

Répondre à ce commentaire

Je suis également un ancien du deuvelhoek, j' habitait rue du char cité Apollon au nr 5, j" y ai habité de 1939 à 1952 ou 53 période ou les démolitions ont commencés, j'ai été au jardin d'enfant de l'institut des sourds et muet qui avait une section pour enfant non handicapés et qui était situé rue du Rempart des Moines face à l'entée de l'école 3, je suis entré à l'école 3 début septembre 1944 et quitté en juin 1952, il y avait un directeur flamand,quelques jour après c'était un francophone et qui était en uniforme de l'armée belge, Bruxelles venait évidement d'être libéré,je me rappelle des noms de quelques instituteurs, mrs Bertin , Minten , Francois, les deux derniers faisaient le quatrième degrés. Je ne comprend pas pourquoi cette école est fermée depuis lors,c'était pourtant l'école la plus moderne de l'époque, il y avait même un cinéma, il doit pourtant y avoir des enfants en nombre suffisant dans le quartier, vu les énormes blocs construits à la place de toutes ces habitations démolies,J'ai également joué au kicker chz maria avec les Bernarts

Écrit par : De Conink Pierre | 14/01/2011

Répondre à ce commentaire

Je suis également un ancien du deuvelhoek, j' habitait rue du char cité Apollon au nr 5, j" y ai habité de 1939 à 1952 ou 53 période ou les démolitions ont commencés, j'ai été au jardin d'enfant de l'institut des sourds et muet qui avait une section pour enfant non handicapés et qui était situé rue du Rempart des Moines face à l'entée de l'école 3, je suis entré à l'école 3 début septembre 1944 et quitté en juin 1952, il y avait un directeur flamand,quelques jour après c'était un francophone et qui était en uniforme de l'armée belge, Bruxelles venait évidement d'être libéré,je me rappelle des noms de quelques instituteurs, mrs Bertin , Minten , Francois, les deux derniers faisaient le quatrième degrés. Je ne comprend pas pourquoi cette école est fermée depuis lors,c'était pourtant l'école la plus moderne de l'époque, il y avait même un cinéma, il doit pourtant y avoir des enfants en nombre suffisant dans le quartier, vu les énormes blocs construits à la place de toutes ces habitations démolies,J'ai également joué au kicker chz maria avec les Bernarts

Écrit par : De Conink Pierre | 14/01/2011

Répondre à ce commentaire

j'envoie le lien à mon oncle qui connaît plus que bien ce quartier.. Ma marraine habitait rue vandenbrande. Et mon grand-père y habitait. Il avait là son dépôt de fruits. Il s'appelait François Van Buggenhout, alias "çois-Vlek".... Pffff, menskessss. Quelle histwoirrrr

Écrit par : van buggenhout | 31/01/2011

Répondre à ce commentaire

bonjour ,mon grand père habitait au meme endroit que le tient!!!!! nous sommes cousins!! et Henri VB est mon oncle! MTH

Écrit par : van buggenhout mth | 09/06/2013

Je suis égallement un ancien du deuvelshoek,en 1943 j'habitait chez ma boma,rue Van Den BRANDEN(impasse du Vigneron)
Tout comme mon Pierre Deconinck j'ai fréquenté ll'école 3,de 1944 à 1952.Les Profs d'ont je me souvient,Francois,Minten,Bertyn qui par la suite est devenu Directeur de l'école 7,Claes,Abraham prof de Gymnastique.
Mes Parent ont tenu café Rue d'Alost de 1953 à 1957.Le café chez Maria,il y avait deux club de kicker,le caramel bar et le diable sport,moi je jouait avec le diable sport,avec Jean Bernaerts,Pierrot Fleer,Jean Vanderwielen.
Kekenbosch Guillaume: je suis de Janvier 1939.

Écrit par : Guillaume | 01/02/2011

Répondre à ce commentaire

bonjour,
aujourd'hui je suis tombée par hasard sur une dame qui m'a raconté que son bompa était du deuvelshoek. Elle disait que toutes les caves étaient communiquantes et que bien qu'on les avait refermées pour avoir chacun sa propre cave, on les avait réouvertes pendant les 2 guerres. Elle m'a raconté l'histoire de son médecin traitant qui avait installé une salle d'opération dans une des caves et qui pratiquait des opération pendant qu'il entendait les soldats ennemis patrouiller au-dessus de sa tête.
Son bompa était tailleur et sa bomma était cullotière. Elle habitait avec eux et sa maman qui avait quitté son mari. Son bompa racontait que quand il était jeune, les policiers n'osaient pas s'aventurer dans le quartier, mais des bandes rivalles venaient et ils se battaient au couteau. Le lednemain, la police venait avec des charettes pour ramasser les cadavres.
Selon elle, au Moyen-Age, le quartier était celui des guerisseurs, des "sorciers" et autres, qui ont beaucoup souffert de l'Inquisition.
Ça m'a beaucoup plû de découvrir un quartier de BXL que je ne connaissais pas encore, et en plus de façon aussi spontanée (en plus ma rencontre s'est faite dans les Ardennes!)

Écrit par : Vanessa | 24/06/2011

Répondre à ce commentaire

Van Buggenhout,serait tu le fils d'Henri ancien courreur cycliste
amateur, que j'ai très bien connu,le dimanche je suivait ses course.

Écrit par : GUILLAUME | 18/07/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je m'appelle Patrick et c'est avec plaisir que j'ai lu tous ces témoignages à propos du duivelshoek. Je suis un des fils de Guillaume
Van Cauteren, ma grand mère était Catherine Joliet avec sa jambe de bois et mon frère aîné est Berre le pompier. J'ai vécu de 1966 à 1993 rue du Gd Serment et j'ai été en primaire à l'école 4. Le samedi soir et le dimanche matin c'était le moment du pote que l'on allait boire en famille chez Baptiste.
Je me rappelle bien de ce cadre du diable au dessus du comptoir et mes parties de billard à 1fr. Mon papa travaillait chez Haseldonck avec mes oncles et tantes. Le quartier aujourd'hui ne ressemble hélas plus à grand chose et seules les souvenirs permettent de donner vie à ce chouette quartier

Écrit par : Patrick | 20/09/2011

Répondre à ce commentaire

c est formidable de lire tout ces souvenirs sur le deuvelshoek peux a peux je me souviens de cette periode deja lointaine et ou tout est un peux melange.Le cinema dans l ecole je m en souviens tres bien. J ai ete a l ecole 14 jusqu a la fermeture puis suis allee rue des six jetons
Qui se souviens de la remise des prix, il me semble que c etait au cirque royal et puis on avait aussi droit a la st nicolas du journal le
soir.
On vivait dans le quartier pauvre mais on etait heureux

Écrit par : marie louise | 09/11/2011

Répondre à ce commentaire

Ma grand-mère, Amanda, et son fils Maurice Maggi, mon oncle, habitaient dans une de ces ruelles entre 1949/51, une maison à 1 étage mais avec seulement 2 pièces. Le WC était rudimentaire avec une planche en bois et l'éclairage se faisait avec une lampe à pétrole. Après ils ont habités rue Camusel comme moi.
C'était la fin du moyen âge mais les gens s'aidaient quant il le fallait.
Je ne me souviens plus du nom de cette strotje car j'avais 6/8 ans!
Que de souvenirs.
MAGGI Fernand

Écrit par : MAGGI FERNAND | 27/03/2012

Répondre à ce commentaire

Rue notre dame du sommeil, n'y avait il pas l'impasse du reveille par la-bas? Et la premiere photo ici en haut du quatier, n'est-ce pas juste le debut de notre dame du sommeil, la ou elle monte de la place du jardin aux fleurs? Ca c'etait avant mon epoque. J'ai habite au grd serment de 66 a 79. On achetait nos pattisseries (koek "au beurre") au coin de la rue des 6 jetons et rue vanartevelde. Le boulanger fumait des cigars je crois. J'adorais les tartes au riz, au flan, ... ca a ete demolis dans les annees 70s, remplace par des monstres de betons. La fin des annees 60s et meme debut 70s le coin du rempart des moins et notre dame du sommeil etait plein de ruines, parfois on grimpait dedans. Ca puait aussi la pisse car y en avait qui pissait la-bas... ensuite il ont raze ca et il y avait un parking pendant un certain temps. Maintenant ils ont construit des nouvelles maisons.

Écrit par : Patrick | 16/04/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour à toutes et à tous et merci à celle qui fait vivre ce site.

Je me souviens bien de ce quartier. Quand j'étais petite fille, mon père avait un "frigo" pour stocker ses fruits rue du Houblon. Nous allions parfois rendre visite à Henri qui est le cousin de mon père François M. né dans la rue Van den Branden. Ils ont comme grand-père commun le fameux François Van Buggenhout. Sa fille, ma grand-mère donc,qu'on appelait Nelle Vlek était marchande de fruits sur la place du Nouveau marché aux grains. Mon père m'a parlé de sa grand-mère qui transportait ses fruits dans une petite charette tirée par un chien. Elle devait louer un second chien pour monter la côte du Botanique. Toutes ces femmes des impasses étaient très courageuses et très indépendantes. Je suis bien heureuse de les avoir eues comme parentes. Bonjour à Henri, s'il lit ce message.

Écrit par : anne | 02/05/2012

Répondre à ce commentaire

@Guillaume : celui qui a écrit le commentaire, est Henry, mon oncle qui a en effet rouler en vélo.
@Anne : vous êtes de la famille Maeskalk ? Henry est mon oncle. Enfin, le demi-frère de mon père Joseph van buggenhout. J'ai encore été à l'enterrement de votre papa, au cimetière de Laeken je pense. Je me souviens de François, mon grand-père décédé quand j'avais 6 ans rue Van den Brande ( j'ai encore l'album photo ) . Sa fille, Francine, était ma marraine. Je porte son prénom. Ils avaient leur dépo^t de fruits rue Van den brande. Je me souviens de l'odeur qu'il y avait dans la maison, comme si c'était hier....Votre papa n'a t'il pas habité près de la place où il y a l'institut Demot ? Il me semble qu'il y avait sur le coin d'une maison, des moulures de fruits en pierre. Mon papa aimait me montrer et m'expliquer tout ça. Il est décédé en 2002, à 75 ans.
Je transmets votre petit bonjour à mon oncle Henry :-))
bien à vous,

Écrit par : Van Buggenhout | 11/05/2012

Répondre à ce commentaire

@Van Buggenhout

Oui, je suis la fille de François Maesschalk, nous habitions rue de la Braie dans une maison en briques rouges aux moulures sur la façade. Elle était située au numéro 25. Au coin, il y avait un café. Tout le quartier sentait bon les fruits des entrepôts. Nous jouions sur la place du Nouveau Marché aux Grains sous les platanes et la statue de Van Helmont. Il y avait là le marché matinal jusqu'en 67 je pense. Comment pourrai-je vous contacter pour parler de la famille car je crois que je m'emmêle un peu les pinceaux avec les arrières-grands parents.
Bonne soirée

Écrit par : anne | 13/05/2012

Répondre à ce commentaire

@:Van Buggenhout Henry.
Henry,je me souvient encore ,les Dimanches quant tu allait rouler,Polle Morgaux et moi(Lomme) ont partait toujours avec, ont était derrière dans le camion avec ton ami de course,Maurice Delft(DCD).Polle et moi ont habitait Impasse du Vigneron.
j'envois une Photo de Maurice sur le blog.
Bonne journée.

Écrit par : Guillaume | 17/05/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour,j'ai bien connu cette époque,je suis né en 1941 et j'ai habité Impasse du char.Mes parents(dcd)s'appelaient Coco(Constant)et Belleke(colporteuse-fleurs)Ma grand-mère paternelle s'appelait Nette et ma grand-mère maternelle Rullaert habitait rue Rempart des moines.J'ai été à l'école 3 et 4.Mon ami était Jeanke den Hoelleman.J'ai bien connu Henry(Van Buggenhout)j'étais fervent supporter.Je me souviens entre autre de sa victoire au sprint devant 200 coureurs(je ne me souviens plus très bien si c'était le prix Bondson ou en Allemagne?)Au plaisir.Jean

Écrit par : bolyn jean | 03/06/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Jean,Henry Van Buggenhout,à gagné au sprint en Allemagne,en 54ou 55??

Écrit par : Guillaume | 12/06/2012

Répondre à ce commentaire

@ anne : voici mon Email : francine_vb_lln@hotmail.com

à bientôt,

Francine

sur Face Book : francine Van Buggenhout

Écrit par : Van Buggenhout | 12/06/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour,Henri Van buggenhout c'est moi,j'ai pris connaisance de ces commentaires et cela fait plaisir d'apprendre qu'il y a encore des gens du coin du diable,mais je ne me rappelle plus qui est Bolyn,Jean et qui est Guillaume.moi j'habite a Vencimont(Gedinne)

Écrit par : Van buggenhout,Henri | 19/06/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous,

Je ne suis pas du quartier mais j'ai lu tous vos commentaires.
Je termine un livre sur Bruxelles... m'autorisez-vous à reprendre quelques uns de vos commentaires en citant la source et votre prénom ? Et si c'est non merci à vous tous de nous faire partager vos souvenirs de "Notre Bruxelles".

Écrit par : Christiane | 07/12/2012

Répondre à ce commentaire

pas de problème !

Écrit par : Van Buggenhout | 09/12/2012

Répondre à ce commentaire

Pour info, j'ai aussi fréquenté le "Duivelshoek", le café sur le coin de la rue Vandenbranden 'Le coin du Diable" était tenu par Liza et Armand, j'allais aussi chez Baptiste un peu plus loin, et j'ai habité (quelques mois) au 24 rue Vandenbranden au second étage, c'était un immeuble vétuste sans confort a cette époque .. Mais les loyers étaient bon marché, j'avais un deux pièces la bas .. Je crois au second étage (sans certitudes) les WC étaient sur les palliers entre les étages, mais ca remonte très loin ..

Le café chez Armand et Liza était fréquenté par le fils de Liza un certain Susse (François, brocanteur rue Van Artevelde près des 6 jetons) un ancien marollien connu sous le nom de Gigip .. Il est décédé et je suis le beau fils de l'épouse à Gigip ... C'était l'époque ou on jouait à la belote le samedi .. Que de coups de gueule la bas pour les parties de cartes !!!! Très bon souvenirs de la bas aussi.
Mais n'y ai passé que quelques mois ..

Écrit par : Yvan | 24/01/2013

Répondre à ce commentaire

@ Henry Van Buggenhout.
Henri,te souvient tu encore d'Ernest Heuninck qui c'est tué en vespa en france,il habitait rue Van Denbranden à côté du café "Blonte Maria" ses Parents était grossiste dans les fleurs.
si oui j'aurait une question a te poser.
Merçi de répondre.
Guillaume" van den Deuvelshoek"

Écrit par : GUILLAUME | 04/02/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour,oui je me souvient d'Ernest il est né le 15 -7-1935 et moi le11-7-1935 nous avons été a l'ecole 3 ensemble nous etions des grands amis avec pierrot fleer,francois de keyser cela a été un moment pénible lors de cet accident,en plus il n'avait pas 18 ans et déja papa sa femme était a nouveau enceinte.

Écrit par : Van Buggenhout,Henri | 04/02/2013

Bonjour Henri,la question que je voulait te poser,esque par hazard tu aurait pas une photo de l'enterrement??
je te remercie de m'avoir répondu.
Guillaume.

Écrit par : GUILLAUME | 05/02/2013

Répondre à ce commentaire

Bonsoir,non j'ai pas de photo,suite a notre contact je vient d'avoir un entretien avec le frere de jeannine,je lui ai donné mon adresse de messagerie ainsi que mon tél.tu peut également t'en servir si tu veut.

Écrit par : Van Buggenhout,Henri | 05/02/2013

Bonjour Henry,

Je suis le frère de Jeannine, la femme d’Ernest, qui est dcd avec sa Vespa en France.
Quand Ernest est venu à mourir, son deuxième enfant avait déjà 1 mois.
Tu es peut-être Henri, qui reconduisait ma sœur à la rue des Navets ?
Vous alliez ensemble, chez Georges Bastian (dcd) qui comme toi roulait aussi en vélo.
J’ai un autre stût en mémoire d’Henri et Ernest, mais n’étant pas certain que tu es la bonne personne je m’abstiendrais dans faire part sur ce blog.
Pierrot Heymbeeck
http://bruxellesanecdotique.skynetblogs.be/

Écrit par : Pierrot | 05/02/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour,Pierrot tu dit que tu es le frere de jeannine mais je n'ai pas de souvenir de toi la dessus j'ai tél.a pierre Bockland(ciment) et lui te connait mieux ainsi que ton frere Maurice,je ne me rappelle pas d'un stut avec Ernest mais si tu veut je te donne mon adressse de messagerie (ptitferme@skynet.)ou même mon tel.061587472 et tu décide toi même por plus de contact.Bonne soirée

Écrit par : Van Buggenhout,Henri | 05/02/2013

Répondre à ce commentaire

C'est normal, j'ai dix ans de - que ma sœur Jeannine.
Mais, j'allais très souvent chez boma Swas et bompa Dolph. J'ai aussi connu Jean, le frère d'Ernest. En + j'ai aussi travaillé chez Hazeldonckx , la papeterie. Ma boma (Bernaerts) était aussi du quartier Imp du Sorbier, etc. (1900 à 1930) et son frère Pierre a tenu avec une tante à René Verschuren le café en face de la papeterie.
Voilà Guillaume prendra contact avec toi, Lomme est de 39 et habitait dans la même rue que toi, (VDB) mais un peu plus loin. C’est juste tu allais bien rue des Navets chez "breu Jean" ?
Maurice est parti en 2010, mais Jeannine est toujours de ce monde, c’est elle qui me raconte cette histoire de crème à la glace. (en face du Milke Bar)
A bientôt Pierrot
Sur Face Book : Pierrot HEYMBEECK

Écrit par : Pierrot | 05/02/2013

Répondre à ce commentaire

Bonsoir, je suis née en février 1939, au 57 rue du Houblon. Mes grands parents, on tenu le bistrot Duivelshoek pendant la guerre. Le diable dans son kotje était dans le café. Mais je ne sais pas ou il est passé. Ma tante travaillait à l'Imifi, dit aussi Écho de la Bourse. Voilà quelques souvenirs de jeunesse.

Écrit par : Declercq alice | 12/09/2014

Répondre à ce commentaire

Rectification adressa e mail. Bonne soiree

Écrit par : Declercq alice | 12/09/2014

Répondre à ce commentaire

Alice Declercq, je peux vous dire qu'en 1968 le café était tenu par Liza et Armand et la diable était toujours dans sa boite en verre dans le café ... Ils sont tous deux décédés et je n'ai plus été la bas depuis des années, je ne sais même pas si le café existe encore a cette heure ci .. J'ai passé de bons moments dans ces années la et dans ce quartier la bas.

Écrit par : Yvan | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour Yvan, mes grands parents, étaient Léopold (Pol) et Hélène, ils ont tenu le café jusqu'au début des années 1950. Pendant la guerre, beaucoup de colporteurs connus fréquentaient le café. Que de souvenirs. Il y avait aussi Simon de steenkaper. Et d'autres encore. Leesekekais de la place St Catherine, avec son petit chignon. Le vrai folklore !

Écrit par : Declercq alice | 13/09/2014

Bonjour Alice, Ben moi malheureusement je ne suis resté que 4/5 ans dans ce quartier, mais en effet c'était folklorique à 100%, je me souviens le samedi de parties d ebelote au bistrot ou les joueurs poussaient leurs "gueulantes" envoyaient leurs cartes par terre. A vrai dire je suis Schaerbeekois et ai toujours habité en grande partie la bas. Maintenant depuis 1995 je suis "immigré" à Chatelet, mais mon cœur est resté à Bruxelles bien sur, et des blogs ainsi ca fait plaisir a lire. Mon passage au duivelshoek se situe entre les années 1968 et 1973 ... Je sortais souvent rue d'Ophem dans ces temps la, époque ou j'étais jeune et beau .. MDR .... Ca a changé maintenant ... Bon dimanche Alice.

Écrit par : Yvan | 14/09/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.