UA-38716482-1

07/02/2007

recette belge

anguilles au vert

 

POELINK (Anguille au vert ou Paling in groen)

 

Choisir des petites anguilles et faites les nettoyer par le poissonnier. 

Les couper en tronçon de 5cm.  

Mettre dans une casserolle un mélange d'herbes (sauge,citronelle,sariette,oseille,cerfeuil,persil et 1 échalotte) Il y a des poissonniers au Vismet qui vendent ce mélange en sachet.

Ajoutez le beurre, saler et poivrer.

 Laissez suer les herbes. 

Ajoutez les tronçons et ajoutez de l'eau jusqu'au 1/4 de la préparation, couvrir et laisser cuire à feu moyen environ 10 minutes (selon la grosseur des anguilles).

Retirez les tronçons et réservez au chaud.

Ajouter à la sauce, le jus d'un citron et quelques noix de beurre.

Laissez réduire 1 à 2 minutes en tournant régulièrement.

Délayez un peu de maïzena dans un peu d'eau et liez la sauce.

Bien mélanger

Remettre les anguilles et laisser encore cuire 1 minute.

Servir avec des frites.

 

Dans les années 30, les enfants allaient en acheter après l'école.

Connaissez -vous ces Fritures ?

-Chez Martin rue Blaes

-Chez Mayans au Bloumpanchgang

-Chez Pierre rue de la Plume

Chez eux, la portion se vendait à 25 centimes !

ket en 33

 

Un ket dans les Marolles en 1933. 

14:19 Publié dans recettes | Commentaires (9) |  Facebook | |

Commentaires

La péniche.. POELINK,très bon à la "PENICHE"
Bisous.
Dane.

Écrit par : ledane | 07/02/2007

Répondre à ce commentaire

Aaah de poulingsaus van Ameleeke ! Pour SOPHIE, mon TITI et autres ami(e)s de ce blog, je signale qu'en effet j'ai connu la FILLE de "Mayouss" (le ouss se prononce comme "house" en anglais..) qui est décédée à, je crois, 92 ans. La FILLE se prénommait Maria et avait AUSSI hérité du surnom de "MAYOUSS" et c'était la mère de feu mon meilleur ami Pierreke PLASSCHAERT... D'autre part pour ce qui concerne la POULINGSAUS (sauce d'anguilles-au-vert) la plus célèbre était celle d'AMELEEKE rue des Radis (elle le savait et se gardait bien de donner la recette !). Mais SOPHIE, tu parles de friture connue et te souviens-tu d'une friture très connue à l'époque (années 50) située très près du café de tes parents. C'était awel zukt em baitche want twas toch uuk bekent...Enfin tu as bien raison d'écrire pour ta recette "PETITES" anguilles donc gien DIKKE hei ma vast bande de sloukers. Dis mon TITI est-ce que tu as connu JEF POELINCK ? (c'est pas 1 blague ik sweire da). Dag al men Chaukess. Gilbert

Écrit par : Delepeleere | 07/02/2007

Répondre à ce commentaire

jef poelink Dag Gilbert!! a ta question, Jef poelink!! peu etre que c etais la suite a la question que tu pose a Sofei au sujet d une friture pres de l ancien bistro de ces parents !! Est ce que ce ne serais pas la friture rue des Chandeliers Chez Jef et Julienne les parents de Pierrot Bosson,, ou bien c est sur Jef carbur qui sa mere Clara vendais du poisson a la chapelle.

Écrit par : Francis | 08/02/2007

Répondre à ce commentaire

J'ai connu la friture rue des Chandeliers dans le début des années 70 et c'était un couple avec une famille très nombreuse qui tenait cet établissement. Quand ils ont fermer leur commerce, ils sont encore venu quelques fois au bistro chez mes parents et le mari avait un cancer de la gorge. Il parlait avec un micro sur le cou.
Pour parler d'autre chose..au bistro de mes parents, il y avait un monsieur avec une joue en plastique...c'était effrayant...c'était tout ce que le CPAS avait pû le payer comme prothèse ! Je me demande si il n'avait pas eut cela pendant la guerre 14-18 ? Les gueules cassées...il y en a eut malheureusement beaucoup ! Cette guerre a vraiment été affreuse.

Écrit par : sophie | 08/02/2007

Répondre à ce commentaire

poulingsaus Ma grand-mère Marie Kaersoel-Wynants (1909-1993) habitait aussi rue des Radis (1930-milieu années '50). Elle savait aussi faire magnifiquement cette merveilleuse sauce....Peut-être que ces dames se sont données la recette entre Brusselèsse ?

Écrit par : chantal | 08/02/2007

Répondre à ce commentaire

très émue de découvrir sur ce blog ne nom de ma grand mère maria fille mayouss. je suis la fille de willy plasschaert et de francine de groef. génial votre blog.
mon sera heureux que l'on se souvienne encore de sa maman.

Écrit par : joelle plasschaert | 14/06/2007

Répondre à ce commentaire

maria van mayouss j'adorais manger chez ma grand mère maria van mayouss du schoepekop (tête de mouton) avec des frites. Dommage qu'on en trouve plus.

Écrit par : plasschaert | 16/08/2007

Répondre à ce commentaire

Friture A la marolle il y avait une friture,chez tres,j'adorais
ses frites avec une bouleete et de la sauce de viande(sauce de carbonnades)Un jour ma soeur rentre à la maison,et dit à mes parents je sais avec quoi trees fait ses boulettes,c'est avec de l'haché de cheval .Ma mère nous envois rue de la Rasière chez le"PIEREIUW" pour acheter de l'haché ,et ma mère a fait des boulettes avec.C'était mauvais mais mauvais.Quant à ma soeur,elle n'osait pas dire que c'était dégueulasse.

Écrit par : Francine | 16/08/2007

Répondre à ce commentaire

De pierrem binaaverr ! Pour Francine et Pierrot, Nelly, en de gielem baul,

perso, j'ai adoré l'histoire "avec goût"-- poilant, j'ai adoré les souvenirs du film "un soir de joie" -- repoilant. C'est vrai Jeanke c'était Marcel Roels qui jouait en face du doch (RAF).

Oui, Francine je "vis" TOUJOURS" particulièrement très anecdotes qui m'ont tellement tellement été quotidiennes.
La fameuse "sauce viande" de ta friture op de marolle awel mon grand ami "Bartol" (dcd) il en mangeait TOUS les jours, TOUS les jours (j'ai écrit ça dans un autre contexte sur ce blog..).
En effet dans les années 50/60 au n° 22 rue de la Rasière (j'habitais au 20) il y avait un pierrem binaaverr très connu c'était "bij Charel", et on venait de loin zaile pour son steak de cheval, ma mère disait "geif ma e goo stuk yeu !" il tenait cette boucherie avec sa soeur "Jeanne", etc, etc, Daaag men schu CHAUKESS. Gilbert

Écrit par : Delepeleere | 17/08/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.