UA-38716482-1

28/01/2007

la vélocipédie à Bruxelles

Une course de la vélocipédie est organisée en 1881 au bld du Midi.  Ce genre d’événement intéressait beaucoup les Bruxellois. Il y en avait dans plusieurs communes de Bruxelles.    Les meilleurs vélocipédistes du pays prendront également le départ de cette course.  C’est dire s’il ne s’agit pas d’une petite amusette locale !

 

La foule était tellement excitée que la gendarmerie à bien faillit annuler le concours.  Une piste sablée à été installée de la Porte d’Anderlecht jusqu’au boulevard Lemonnier. Au passage des participants, il y avait des bravos, une musique de fanfare, des drapeaux.  Le bourgmestre faisant fonction de Bruxelles était Charles Buls et comme il ne voulait pas rater un tel spectacle, il accueillit les concurrents dans la cours de l’hôtel de ville.

img037

 

 

img033

 

départ course bld du régent 5-7-1891

Départ d'une course boulevard du Régent le 5 juillet 1891

départ dune course parc léopold 23-7-1891

Départ d'une course au Parc Léopold le 23 juillet 1891.

Au Boulevard du Midi, c’est M. Dratz qui gagnera la course de 1500 mètres.  (il était le plus jeune et le plus petit des participants)

Le vainqueur d’une autre course sera remporté par M. Noizet   (le crack des années 1890) partageant celle-ci avec MM. Van Lancker et Proccreur.

 

Il y eut aussi une course de fond, disputée sur une distance de 3000 mètresoù 10 concurrents prendront le départ et pour la fin du concours, une courses d’obstacle. 

Charle BulsCaricature de Charles Buls
img030

Léopold Noiset avait 4 fils dont il fit des acrobates cyclistes les « Mignons Noazetts » qui feront la tournée de tous les cirques d’Europe.  Adultes, ils formeront « the Noiset’s » et produiront des numéros époustouflants à vélo, moto et automobile, mondialement connus, au début du siècle.

Léopold Noiset avait aussi une autre activité, il fabriquait des vélocipèdes au 275 chaussée d’Anvers.

img032

 

 

 

img031

En 1895, existait au boulevard du Midi, une immense halle où l’Union et Véloce Club de Bruxelles organisaient pour la 3ème fois, une exposition vélocipédique.  La première exposition eut lieu en 1892 rue Veydt et la deuxième en 1894 dans une baraque à la place du vieux palais de justice place de la justice.

img035

 

 

 

img036

Il fallait être soutenu au départ sinon, c'était la chute avant la course !!!

C’est vers 1887, que l’Anglais James Starley inventa la « bicyclette de sûreté », c'est-à-dire à roues égales et de taille réduite et chaîne.  

1895 Hubert Houben grand champion dépique

1895 Hubert Houben grand champion...

Le Vélodrome de Bruxelles (que l’on nommait aussi Vélodrome de Longchamp).  Dans les années 1890 était situé à Uccle entre l’avenue W.Churchill, la rue Edith Cavell et l’avenue Montjoie (actuel Tennis Montjoie).

Il servit de point d’arrivée le 13 août 1893 à la première course Paris-Bruxelles cycliste de l’histoire.  

Idem sans remorque

 

 

 

tricycle de DION BOUTON aves remorque

Tricycle de DION BOUTON avec ou sans remorque

Quelle belle invention la bicyclette !

Julleke Fischer co-pédaleur attitré de Protin

Julleke Fisher

Robert Protin chamion belge Liégeois du 19ème siècle

 

Robert Protin grand champion Belge (liégeois) au 19ème siècle

Léopold II manifestait la plus grande sympathie à la vélocipédie.   Il fit remettre un magnifique objet d’art de 300 francs pour le prix du Roi.  Ce fut Protin qui l’enleva en battant d’une minute Van Oolen et Vanden Eynde.  C’est le trophée dont le champion liégeois fut le plus fier.  Le 30 août 1891, au cours d’une réunion de courses organisée par le cercle, au Parc Léopold, à Bruxelles, un long et sec gamin de 16 ans drôlement juché  sur une routière de 17 kilos, gagne un handicap de 5000 mètres.  On s’informe et cet inconnu, de cette étoile naissante : première victoire de Hubert Houben qui, avec Robert Protin, devaient bientôt porter au loin le renom belge et faire triompher nos couleurs sur toutes les pistes d’Europe.  Il faut dire qu’il y avait aussi à l’époque, des courses de tandem.   

 

(merci Francis Verbeeselt)

14:19 Publié dans BELGIQUE, LES SPORTS | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

que sait-on du dopage à cette époque... peut-être une bonne gueuze ou un lambic pour se chauffer les muscles??

Écrit par : Daniel | 28/01/2007

Répondre à ce commentaire

Ma maman faisait tout ses déplacements en vélo, et au pire de sa maladie..... son vélo lui servait de canne.

Écrit par : albert | 18/06/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.