UA-38716482-1

22/01/2007

rue du Lavoir à Bruxelles

Photos retirées du blog !!!!!! 

La rue du Lavoir se situe entre la rue de Terre Neuve et la rue des Tanneurs (près du Vieux-Marché)

Dans les années 60, cette rue a connu beaucoup d’habitants de la communauté espagnole de Bruxelles.  Il y avait aussi bien sûr des Italiens et des Grecs ….C’était un quartier très animé à l’époque.

Voici quelques enseignes de commerces que les anciens doivent bien connaître :

Le coiffeur Peluquiera de Senoras

Au 19 il y avait le Ciné Espagnol

Un brocanteur Grec Maksopoylo

Le café « à l’ambiance » chez Marie

façade bains

Mais dans cette rue, en le 28 juillet 1854 fut inauguré un établissement de bains et lessivage.  Celui-ci était situé à l’angle de la rue des Tanneurs.  Il comprenait 30 cabinets de 1ère et 2ème classe pour les hommes et 15 cabinets pour les femmes !!!!  Les bains économiques s’ouvraient dès 3 heures du matin et fermait à midi.  

Il y avait 42 stalles de laveuses (lavoir en français) (waschhuis en flamand).  

Au lavoir, le prix était de 10 centimes l’heure.  Il y avait à disposition des laveuses, de la vapeur, de l’eau chaude et froide à volonté, un séchoir à air chaud, une table et des fers à repasser.  

le bassin

Le bassin

le lavoir

Le lavoir

En 1932, il paraît qu’il existait dans cette rue (du côté de la rue de la Querelle), une fermette produisant, lait, beurre et un fameux plattekees !

 

En 1955, la dénomination flamande de cette rue devient selon le vœu de puristes flamands la « wasserijstraat » !!!  Ceux-ci ignorants certainement l’histoire de cette rue !

En 1968, le côté pair de la rue fut rasé pour faire place aux logements sociaux de la ville de Bruxelles.  

Dans la démolition, disparus également quelques commerces formant l’angle avec la rue de Terre-Neuve ….le café « au Bon Accueil », le café « La petite Etoile », la friture « Cristal » et le salon de coiffure Tonino…

 

 

 

Commentaires

C'était un' Espagnole De la Marolle
Qui faisait des claquettes
Avec ses tettes.

Bonne semaine Sophie, Bisous

Écrit par : Charles | 22/01/2007

Répondre à ce commentaire

bonsoir, j'aimerais bcp avoir les paroles de la chanson

Écrit par : sabine | 01/05/2013

awel Charles se laisse aller à la chansonnette !! Méa Culpa pour les espagnols mais on les aime quand-même ....Il n'y a que les Bruxellois pour faire des rimes pareilles !!!!
Moi, je me souviens de Ah Louitches dans la rue des Comédiens qui jouait avec son pitjes dans sa main....(je connais pas la suite) si quelqu'un peut m'aider ...

Écrit par : sophie | 22/01/2007

Répondre à ce commentaire

C'etais une Espagnole de la marolle
Qui avais des belles crolles a sa M......le (lol)

Écrit par : francis | 22/01/2007

Répondre à ce commentaire

M'enfin !!! C'est tout ce que cela vous inspire ? Vous êtes graves quand-même !!!! Moi je vous pardonne et en plus vous me faites rire mais mais mais ...les espagnols ? qu'est-ce qu'ils vont penser mènant ?

Écrit par : sophie | 22/01/2007

Répondre à ce commentaire

Aaah Louitche pakta pitche ! De 1944 à 1948 mes parents avaient un magasin "Achète tout" au n° 20 rue du Lavoir (à l'emplacement, je crois, de "Tonino le coiffeur + tard). Avant la guerre le quartier et la rue étaient habités par de nombreux Juifs et mes parents m'ont décrits les scènes insoutenables des rafles effectuées par les Allemands à partir de 1942 sur ces personnes dans leurs appartements et commerces... Pour ce qui est de la "fermette", c'est exact c'était rue Terre-Neuve (avant le pont) et après la guerre il y avait toujours une vache qui gambadait là-derrière, moi je ne l'ai pas vue, mais mon frère et sa "bande" tirait avec leur "catapul" sur le derrière de la vache...Och taiss toch zou plaisant van meesse te klûtte ! Pour la chanson moi je connais "aah Louitche, pakta pitche, pakta flooït, aah Louitche, pakta pitche en zettem ooït..". Gilbert

Écrit par : Delepeleere | 22/01/2007

Répondre à ce commentaire

Tu sais Sophie Ces petite chansonettes ont ete chanter par bon nombre de gamins du quartier et cela sans mechanceté et je suis sur que les espagnols du quartier qui liront ce post ont du l'entendre maintes fois!!! Et toi Gilbert si tu commence!! ont y va avec une autre " MEN MOKE ES EN SWAITE ZE KOMT VAN DE CONGO EN ZEI MA LIERE K....TE etc......
Allei tes genoug met te zivere.
Francis

Écrit par : francis | 23/01/2007

Répondre à ce commentaire

Ambiance Au sujet des commerces dont tu parle plus haut, tu parle d un café a l Ambiance chez Marie, moi j ai connu Chez Marie Au coin de la rue des Tanneurs et de la rue du Chevreil, tout le monde la surnommais
"Marie la gueule" et c etais pas une comique quand quequ'un rentrais avec un paquet de frite elle le foutais dehors car cela rendais les verres gras, c etais pas L'AMBIANCE!!!!!!!

Écrit par : francis | 23/01/2007

Répondre à ce commentaire

les espagnols des marolles-Tonino les espagnols des marolles étaient bien integres et acceptés, ils partageaient humblement notre misere.Il y a q'une chose que l'on detestait c'est l'odeur de cuisson à l'huile d'olive qui empestait toute la maison pendant plusieurs heures quand ils faisait frire le poisson (je me souvient avoir du pincer le nez pour passer leur étage)
Mon pere travaillais comme tôlier/chaudronnier rue de la Fontaine , il m'emmenait parfois avec lui chez Tonino
!!a vos bons souvenirs!!
Willy

Écrit par : willy | 04/03/2007

Répondre à ce commentaire

rue du lavoir Et voilà, après la rue de la philantropie, nous sommes venu habiter rue du lavoir au n°38."Logement Bruxellois"coin de la rue des Tanneurs en face du café espagnol "El tuyo"
Faute de moyens, nous avions déménagé avec une charette à bras le 24 décembre 1956, je me souvient
qu'avec mon frère Henri, je me suis bien amusées. Quand on avais déposé notre barda rue du lavoir, on remontait par le vieux marché et chacun à son tour poussait l'autre qui etait assis sur la charette, et patatra boum sur notre c-l....on rigolait comme des fous !!!

Écrit par : mary | 06/03/2007

Répondre à ce commentaire

22/01/07 RUE DU LAVOIR AVEC LA MOTO.PHOT J.D'OSTA

Écrit par : NICKY | 30/08/2007

Répondre à ce commentaire

bonjour je vois que je suis un ptit peu en retard lol j voulais juste ajouter que c est mon grand pere qui m a appris cette chanson petite pensée a lui j ai grandi dans le quartier que j ai fuis il y a 4 ans

Écrit par : aurore | 06/03/2009

Répondre à ce commentaire

bnrovo j habite a la marolles jame cette rue maitennj ai demenage

Écrit par : lina | 14/03/2009

Répondre à ce commentaire

Nostalgie Je viens de trouver votre site par hasard. J'ai grandi rue du Lavoir au n° 4. Mon grand-père y a tenu une joaillerie mais je ne l'ai jamais connue. Moi, je connaissais le magasin de Monsieur DURAND - quicaillerie, serrurie, brol en tout genre. J'y ai habité au 1er jusqu'à mes 12 ans en 1964. Je suis bien triste d'apprendre que le côté pair de la rue, donc mon côté, a été rasé.

Écrit par : Anne | 19/05/2009

Répondre à ce commentaire

pour info mr durant est en maison de retraite sa femme est decede il n y a pas longtemps

Écrit par : red | 12/01/2010

Répondre à ce commentaire

Je suis du quartier de la rue terre neuve 134 j aimerais bien avoir des photos des maisons avant la construction des logement sociaux merci a vous.

Écrit par : Adil | 19/03/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.