UA-38716482-1

04/01/2007

rue des Chandeliers vous connaissez ?

img045

Petite rue pittoresque sise entre le début de la rue Haute et la rue des Minimes !

Vers 1880 au 64 de cette rue, on allait acheter le lait dans une authentique laiterie-vacherie !

Et pourtant, déjà en 1850 il était déjà question d'insalubrité à cet endroit.  Il y avaient des taudis pour y loger les ouvriers de la campagne qui venaient travailler la semaine à Bruxelles. 

img044

 

Dans les années 70, le spectacle n'était pas plus plaisant....il y régnait une insalubrité extrême !  C'était le coin des clochards, des ivrognes, c'était "la cour des miracles"

Le café chez Mascotte en montant sur la gauche et juste en face, un autre bistro (dont j'ai oublié le nom) était un refuge à microbes !

Je me souviens qu'il ne fallait pas rester traîner dans cette rue et pourtant, c'était plus fort que moi, je me cachais et j'assistais chaque jour à un spectacle différent !  J'y ai vu des bagarre mémorables.  A n'importe quelle heure, dans ces bistrots, il y en avaient qui dormaient sur les tables au son des cris et de la musique du juke box de l'époque. 

Dans la rue Haute, je me souviens que je croisais chaque jour un habitué  unijambiste de cette rue et il sentait tellement mauvais, qu'il était impossible de rester sur même trottoir que lui !  Dès fois il tombait et il n'y avait rien d'autre à faire que d'appeler le 900 !  Impossible de le ramasser tellement il puait !

img043

Et puis, il y avait cette femme qui chaque fois qu'elle passait devant un bistro, elle se mettait à gueuler dans un néerlandais (avec accent bien prononcé) des injures en levant le bras....Quel spectacle !  Tous les jours c'était pareil...et cela pouvait durer longtemps....tous le monde se retournait tellement c'était fort !

C'est à partir de cette histoire je pense que l'on a fait le film 'Rue Haute' avec Annie Cordy

16:49 Publié dans rue haute | Commentaires (10) |  Facebook | |

Commentaires

le film rue haute Salut Sphie,je m'en souvient de cette femme, elle était de temps en temps en face du café de tes parents, sur le trotoir du bulding en face de l'ecole.

Écrit par : jeanke | 04/01/2007

Répondre à ce commentaire

Merci pour trois choses:
1)pour ton gentil commentaire
2)pour ta visite
3)pour avoir voté pour moi

Passe une bonne soirée
A bientôt

Écrit par : Nictoo | 04/01/2007

Répondre à ce commentaire

Cette fois je reconnais bine l'endroit!!

Écrit par : Bruno | 04/01/2007

Répondre à ce commentaire

J'ai bien connu la rue des Chandeliers... Je me souviens y être allé chercher, au petites heures dominicales, un ami qui y était séquestré pour une dette de 150 francs. Heureusement que j'ai pu produire mon brusseleir des plus fracassants pour éviter toute violence, autre que verbale. C'était la cour des miracles et on avait vraiment l'impression de se retrouver au temps de François Villon. Où sont passés ces pauvres gens ?

Écrit par : Nosferatuske | 05/01/2007

Répondre à ce commentaire

va savoir où sont passés tous ces pauvres gens... J'en ai croisé à l'époque à la gare centrale et d'autres bien entendu sont mort...mais dans quelles conditions ? La ville à tout fait pour les chasser...jusqu'à en retirer les bancs sur le boulevard Anspach !

Écrit par : sophie | 05/01/2007

Répondre à ce commentaire

le film Tu as raison le role d Annie Cordy etais l histoire d une femme qui habitais dans le haut de la rue des chandeliers elle s'appelais "Marieke",dans les année 50 ma grand mere avais un commerce dans la rue elle vendais du café et.......de l eau chaude car tout le monde n avais pas encore le gaz et ils falait allumer le poele au charbon pour chauffer l eau avant d aller travailler.Et les deux café celui a gauche en montant,c'etais chez Jeanne van liette celui de droite chez Mascotte et apres se sont les deux fils Léon et Theo qui l ont tenu, la photo du café du coin a l epoque c etais chez Dikke Pierre.

Écrit par : francis | 05/01/2007

Répondre à ce commentaire

Bistro Est-ce que ce bistro ne c'est pas appelé "le bossu"
à une époque?

Écrit par : Guy | 27/05/2007

Répondre à ce commentaire

Guy. Bonjour Guy,"Le Bossu"'était rue Haute à côté de la maison de Breughel au coin de la rue de la Porte Rouge. Si vous voulez en savoir d'avantage allez simplement jeter un coup d'oeil sur le topic "Pisboy le Marollien.

Écrit par : Nelly | 27/05/2007

Répondre à ce commentaire

Le café en face de chez Mascotte Le café en face de chez Mascotte ,je ne me souviens plus du nom mais la patronne était Jeanne van Litte(surnom)la mère de Louis Leskens.

Écrit par : Weyckmans,Marianne | 15/06/2007

Répondre à ce commentaire

voyacheur salut a tout les vais maroliens,j'ai bien connue cette femme moi aussi jallait a l'ecole7rue haut et je me saisicait quant elle criait je suit né a st pierre en1964 puit on n'ai parties en 1974 amicalement.

Écrit par : becker | 22/05/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.