UA-38716482-1

27/12/2006

Rue de la Philantrophie

img006

On y voit sur la gauche, le chantier pour les futurs "nouveaux blocs" Logement sociaux de la ville de Bruxelles.

Pendant une vingtaine d'années, cet endroit fit le bonheur des ketjes du quartier.  Ce vaste terrain vague était pendant les grandes vacances, la "pampa", l'aire de jeux du quartier !

Cette rue était très peuplée de gens modestes et de petits commerçants comme, le charbonnier Danieux, Mr Machiels (vieux métaux), Mr Pacitti, le tenancier du Cornet Magique, le cabaret 'La bombe Nucléaire", le Pigeon de Vitesse, l'épicerie Thienpont, et le Grand Garage du Foyer...

C'est dans cette rue que nous habitions (dans les Foyers) et comme voisins du dessous, nous avions la famille 'Barides ou Baridez"...des fameux numéros.avec qui mes frères ont passer de "joyeux moments"

Commentaires

Tu me cherches, hein SOFEIKE ! Evidement je confirme avec plaisir les descriptions de SOPHIE. Quelle photo ! Ou se trouve la 1ère mei à droite c'était l'épicerie des THIENPONT (avant encore ils étaient en face derrière la voiture). J'avais plusieurs amis qui habitaient cette rue très grouillante... Effectivement ce terrain était "le terrain" (c'est comme ça que je l'appelais). Mais ce terrain était fermé par des palissades et c'était tout un cinéma pour y accéder (via la cave de l'immeuble situé à côté). J'ai appris là à faire du feu via une paire de lunettes (en été avec soleil..), oué d'accord mettre le feu à des pneus de voiture ce n'était pas très malin mais quelle fumée zeg ça dégage en denn wegluupe. Mes 2 complices à l'époque pour ce "stuut", Rosse Flup et Jean Carton (dcd). Si vous voulez j' vous parle 10 ans de la rue de la Philantropie. Mon ami Pierreke (gamin) disait rue Felanterpic.. Une dernière : le marchand de charbon DANHIEUX au début de la rue à droite c'était pratiquement toujours la MEI qui remplissait le sac de charbon que j'allais chercher en hiver(anthracite astableeft) mi en gruute schup. Cela pesait 10 kg que je rapportais en 5 étapes (te zwoûr). Etc, etc, etc,etc, etc... Ces 10 kgs de charbon représentait une TRES grosse dépense dans le budget de ma mère. Souvent les gens brûlaient des "rottes schoones" (veilles chaussures) pour faire l'épargne du charbon, mais cela dégageait une odeur très caractéristique que je reconnaissais toujours lorsque j'allais dans les rues de mon quartier en hiver "ze branne waal rottes schoones !" etc, etc Salukess et meilleures amitiés. Gilbert

Écrit par : Delepeleere | 27/12/2006

Répondre à ce commentaire

philantropie Bonjour,
mes arrières et grands parents ont habités entre-autre dans la rue de la philantropie, j'ai pas mal de photos avec la rue, les vieux blocs etc...
On pourrait les mettre sur le blog?

Écrit par : valeric | 25/03/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je vient de découvrir votre blog, je connaissait depuis peut "bruxelles anecdotique" et maintenant le votre, ce que je voulais demandé ....je croit qu'une tante, "tant maranse" (soeur de ma grand-mère) a tenu un petit cafe dans la rue Philantropique sont mari s'appellais "Charle" enfin je croit il y a tellement longtemps et le nom du bistrot ?

Écrit par : francis cremers | 06/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.