UA-38716482-1

27/12/2006

 petite histoire autour de la place Anneessens

img001

La place Annessens ne s'est pas toujours appelée ainsi.  Ce n'est que depuis le 13 Août 1889 qu'elle a pris ce nom.

Elle s'est d'abord officiellement appelée "Place Joseph Lebeau" et ce, depuis le 3 octobre 1879.  Mais c'était avant tout en ce endroit, "le Vieux Marché", l'antique "Oud Merct" de Bruxelles.  L'ancêtre de celui de la Place du Jeu de Balle actuel.  Cet endroit fut encore nomé pendant quelques temps par les Bruxellois, Den âven â met (l'ancien Vieux Marché) !

img002

 

En 1639, c'est ici dans le quartier dit "Over molen" que s'installa "le grand bazar de la friperie" sorte de marché ouvert permanent de vieux objets.

En 1869, on se décide à enfouir la Senne.  La ville du "poursuivre en déguerpissement" une masse de pauvres du quartier.

Mais la Senne devait être assainie, et elle le fut !

1873 Transfert du Vieux Marché vers les Marolles.....

img003

 

Anneessens était un fabricant de chaises bruxellois et on dit aussi qu'il aurait été ardoisier.

Il voulait défendre les libertés communales devant les Autrichiens et le marquis de Prié.  Résultat, ils firent un pur procès d'intention à Anneessens, le condamnèrent à mort et le guillotinèrent sur la Grand'Place en 1719.

Le souvenir du martyr bruxellois se maintint jusqu'au 19ème siècle.

En 1865, c'est Bochart un cordonnier et conseiller communal qui réclama une statue en l'honneur du martyr.

Après de long débats, c'est le 18 Août 1889 que la statue fut dévoilée.

img005

 

Le sculpteur Thomas Vinçotte a représenté le héros populaire les mains liées et marchant noblement à la mort.  Signalons que la figure taillée dans la pierre ne ressemble pas du tout à Anneessens !  Le sculpteur prit comme modèle un nommé Bernardin Braeckman vendeur ambulant d'oeufs,noix et crabes (Notches en cra-â-be ! Hèt âre !) ....

Il fut tellement fier quand il découvrit la statue, qu'il a crier "C'est Moi" et du jour au lendemain, il se fît appelé Anneessens, en exhibant sa casquette sur laquelle il avait fait écrire le nom, même sur sa sonnette il était écrit "Anneessens" ! 

Son portrait se vendait dans les cafés....

Il est décédé en 1905 à l'âge de 82 ans.

img004

 

14:27 Publié dans BRUXELLES | Commentaires (8) |  Facebook | |

Commentaires

plus qu'un album ton blog devient un vrai livre d'histoire et d'histoires!
Donc tu es en réalité Sofei van de Neuven aa met.
Bonne soirée

Écrit par : Daniel | 27/12/2006

Répondre à ce commentaire

Impeccable! Merci Sophie l'archiviste! Mieux qu'une professionnelle!!!
Bon réveillon si on ne se croise plus!

Écrit par : Nosferatuske | 30/12/2006

Répondre à ce commentaire

kikou je passe te souhaiter un bon réveillon pour 2007,a bientot.

Écrit par : andora | 31/12/2006

Répondre à ce commentaire

Francois Anneessens Je te signale aussi Sofeike que l ecole 10 de la rue de Rollebeeck a porter sont nom "Fr anneessens" pendant des années et je crois que maintenant elle fais partie de Dachbeek ton ancienne ecole.

Écrit par : Francis | 11/01/2007

Répondre à ce commentaire

anneessens En fait le vieux marché de la place anneessens eut un ancêtre,au xvie siècle, la brocante se vendait au fossé au sable, qui correspondait à l'actuelle rue des comédiens.C'était un quartier interlope et le transfert de ce marché à la future place Anneessens fut une véritable promotion.
Donc en 1639 deux commerçants bruxellois obtinrent de la ville le droit de créer un marché aux vieilleries sur l'ancien pré aux foulons avec à leur charge le devoir y tracer le contour et ses nouvelles rues alentours.
ils firent ainsi construire 207 maisons pour travailleurs dans 7 rues entourant la place.
les rues de la verdure du dam des vierges et l'impasse de la ferraille en sont les dernières.
Avec le voutement de la senne et la création de nouveaux boulevards ce marché faisait tâche dans le tissu urbain. On profita ainsi du percement de la rue blaes et d'un place sur son parcours pour y trasférer le vieu marché.
On profita du dépard du marché des fripes pour en 1868 aggrandir la place anneessens par la démolition de certaines rues.
Par contre le nouveau vieu marché connu sa véritable dimension qu'en 1873 après la démolition des ateliers renard.
Mais qui était Anneessens?
Il était doyen des quatre couronnes, c'est à dire de la guilde des maçons des tailleurs de pierres des scu^pteurs et des couvreurs en ardoises.
Il était lui même maître ardoisiers et fabriquait aussi des chaises en cuir de cordoue. Il fut décapité sur la grand place en défenseurs des libertés communales contre le régime autrichien.
Sa statue or ne la place du même nom depuis 1889, est l'oeuvre de thomas vinçotte et le représente les mains liées, marchant au supplice.
Encore félicitation pour le site , il nous fait retrouver notre culture et notre histoire.

Écrit par : philippon | 28/05/2007

Répondre à ce commentaire

Merci Charles pour ce complément d'informations sur cette histoire

Écrit par : sophie | 28/05/2007

Répondre à ce commentaire

Tour Anneessens. Avec mon école un jour nous sommes partis en promenade voir les derniers vestiges de la première enceinte de la ville de Bruxelles. Nous avons été dans l'ecole 10 rue Rollebeeck. De la cour on pouvait voir la tour Anneessens appelée ainsi parce que François Anneessens y a été emprisonné. A l'heure actuelle on peut toujours la voir au coin de la rue Rollebeek à côté du bowling.

Écrit par : Nelly | 28/05/2007

Répondre à ce commentaire

bonjour,
j'ai été à l'école n° 10 rue Rollebeek au début des années 50 , j'habitais rue de la Samaritaine , j'ai deux frères Georges et Armand et 3 soeurs Thérèse , Nelly et Germaine , j'ai été pompier pendant 36 ans
ce serait sympa de retrouver des anciens
à bientôt j'espère
Jean

Écrit par : Jean Van Laer | 12/02/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.