UA-38716482-1

22/10/2006

un peu d'histoire autour de la chapelle

1836 la grosse cloche fit une chute verticale, vert une bienheureuse poutre. 

1848 Le balancier et la grosse cloche, s'est détaché et est tombé avec un grand fracas enfonçant un peu le toit, mais ne traversant pas le plafond.

 

1924 Fêtes Breugheliennes que le journal "Pourquoi Pas" avait titré Te Deum Rigolo.  Tous les habitants de la rue Haute étaient déguisés et l'église aurait reçu une décoration spécialle avec des guirlandes de verres et des scholles (plies séchées) dont le parfum se mêlait à celui de l'encens.  A l'entrée de l'église, il y avaient des marmites remplies d'escargots de mer fleurant bon la marée et le thon !  Les fidèles trempaient leur doigts dans pots de bière disposés en guise de bénitiers.  On pouvait entendre un doux refrain :

Leve Pieter Breughel en hij mag er wezen

Leve Pietje Breughel en hij mag er zijn

 

En 1935, on fêtait le 800ème anniverssaire de la Chapelle.  Les fêtes ont durèrent une semaine entière. 

 

En 1856, il y eut un concour pour cantatrices locale au Cabaret Lievekens-Hoek.  Un concert unique en son genre ....Les marchandes du coin venaient y chanter et l'on pouvait entendre : Belieft a krabbe, aeren, maestellenen noetjes, ast a belieft, mynheer....

Le Cabaret Lievekens-Hoek eut une belle vie jusque dans les années 50-60. 

 

 

14:10 Publié dans Place de la Chapelle | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.