UA-38716482-1

07/05/2007

les abandons d'enfants

A la fin du 19ème siècle un problème humain se posait.  Pour enrayer une épidémie d’infanticides, le décret du 19 juillet 1811 fut mis en place et l’installation de tours d’hospices fut prévue aussi bien en France qu’en Belgique. 

 

C’est ainsi qu’en 1852 le tour bruxellois fut d’abord installé rue du Bois Sauvage pour déménager ensuite au boulevard Pachéco. 

 

enfants

 

 

Le tour d’hospice était un cylindre avec une ouverture sur une face et qui tournait sur lui-même.  Placé dans la façade il y avait juste à côté une sonnette et un écriteau sur lequel on pouvait lire « Hospice des Enfants trouvés et abandonnés ouvert tous les jours de 6heures du soir à minuit »….On peut imaginer que ces heures convenaient à la discrétion ; ainsi dans l’obscurité et à l’abri de regards on pouvait glisser « le paquet » dans le cylindre.  Après un timide coup de sonnette, un surveillant de l’intérieur faisait tourner celui-ci et le bébé dont personne ne voulait partait rejoindre d’autres enfants sans parents.   

 

Toutefois, la mère qui se débarrassait de son bébé pouvait laisser un billet de reconnaissance lui réservant une possibilité de reprendre l’enfant plus tard.  Ce billet était un morceau de papier écrit ou une image qu’elle déchirait en deux.  Elle glissait une moitié dans la couche du bébé et conservait l’autre partie.  Il suffisait plus tard de joindre les 2 parties pour qu’elle puisse le récupérer. Malheureusement ces billets n’ont pas été de grande utilité pour un bon nombre d’enfants que l’on n’est jamais venu rechercher.   

 

salle des enfants trouvés

 

 

salle des enfants trouvés...

 

 

Il y eut tellement d’abus que ces endroits furent très vite surpeuplés.  C’est la raison pour laquelle la France les supprima assez vite.  Comme celui de Bruxelles resta le seul à fonctionner les dépôts d’enfants affluèrent d’avantage et pris une telle proportion que le Conseil communal ordonna la fermeture de celui-ci en décembre 1856.  Le Bourgmestre de Brouckère pris la décision de supprimer le tour moyennant des secours distribués aux filles mères.

 

 

enfant_002

 

 

Bruxelles ne pouvait plus prendre à son compte l’entretien d’enfants abandonnés apportés de toutes les villes.  Le Collège s’attaquait aussi à certaines accoucheuses qui se faisaient des revenus en aidant les mères à se débarrasser de leurs nouveaux nés moyennant de fortes sommes.